Accueil

FASCINANT OCCIDENT : LE PREMIER MINISTRE ET LE FOOTBALLEUR

Raphaël CONFIANT
FASCINANT OCCIDENT : LE PREMIER MINISTRE ET LE FOOTBALLEUR

   Celui qui se trouve à droite sur la photo est Premier Ministre, celui de droite est un footballeur de renom.

   Le premier est donc Premier ministre et s'appelle Antonio COSTA. Il est d'origine indienne et premier ministre du...Portugal. Le second est un footballeur de renom du fameux FC Porto, Moussa MAREGA, d'origine malienne, qui, ce dimanche, protestant contre les cris racistes des supporters adverses du Vitoria Guimarães à son encontre,  est sorti du terrain avec en plus un...carton jaune de l'arbitre.

   Des "Non-Blancs" aux plus hautes fonctions à travers l'Europe, il y en a des tas : le premier ministre d'Irlande est lui aussi d'origine indienne, le maire de Londres d'origine pakistanaise, le maire de Rotterdam d'origine marocaine (cf. photos en bas de cet article)...Il n'y a guère qu'en France où ce phénomène est absent, sauf pour les ministres, mais ces derniers sont nommés, pas élus. Aucune grande ville de la Gaule n'est dirigée par un maire non-gaulois. Mais bon, tel n'est pas le sujet de mon article d'aujourd'hui...

   Revenons sur les bords du Tage...Cet incident footbalistique m'a refait songer à une question que je posais régulièrement à Edouard GLISSANT, théoricien du "Tout-Monde" : "C'est quoi l'Occident ? Qu'est-ce qui fait sa force ?". Derrière son épaisse (et élégante) moustache et ses yeux pétillants d'une douce ironie, il ne me répondait pas, se contentant de sourire. A notre rencontre suivante dans quelque bled du Tout-Monde (les écrivains sont de grands voyageurs, mais aux poches vides), je ne lâchais quand même pas le morceau et usais cette fois d'un langage volontairement cru dans l'espoir de lui arracher une explication : "Comment se fait-il qu'une minuscule presqu'île euro-asiatique__puisque les Slaves n'ont jamais conquis le monde ni pratiqué l'esclavage, leur nom vient d'ailleurs d'"esclaves"__un endroit, oui, minuscule, où on se gèle les roubignolles et les ovaires les trois quarts de l'année et qui n'a, hormis le charbon, aucune ressource naturelle ait pu conquérir un continent aussi gigantesque que l'Afrique bourré de fer, cuivre, tungstène, manganèse, gaz naturel, pétrole, cuivre etc. et où le soleil brille presque toute l'année ?".

   Une lueur soudaine dans son regard m'indiqua que ma provocation avait touché sa cible.

   "Tu veux une réponse ? Bon, voici : l'Occident est un continent extrémiste." Là, c'était à mon tour de me retrouver dans les cordes. L'uppercut m'avait quasiment sonné. Je réfléchissais quand même à deux mille à l'heure, comme on dit aux Antilles, pour tenter de décrypter la sentence de l'oracle. Extrémiste, l'Occident ? Comment ça ? Athènes n'avait-elle pas inventé la démocratie ? La Révolution française n'avait-elle pas aboli la royauté et proclamé la Déclaration Universelle des Droits de l'homme ? Jules FERRY n'avait-il pas instauré l'école gratuite, laïque et obligatoire ? Etc...etc... Amusé par ma perplexité, GLISSANT de sa voix un peu féminine pour le géant qu'il était, me fit :

   "L'Occident est le seul lieu au monde capable à la fois de la pire scélératesse et de la plus grande générosité."

   Pour la scélératesse, c'était clair : génocide des Amérindiens, esclavage des Noirs, destruction des Juifs d'Europe et autres atrocités. Mais pour la générosité, je ne voyais pas trop. Sauf qu'un tsunami avait frappé à cette époque le pays musulman le plus peuplé du monde, l'Indonésie, tuant des centaines de milliers de gens et que ceux qui avaient accouru les premiers et avec des moyens considérables à son chevet n'étaient ni l'Arabie saoudite ni le Qatar ni le Koweït ni les Emirats Arabes Unis, pourtant richissimes et musulmans, mais bien...l'Occident. Et des exemples de ce type, il y en avait bon nombre. Et depuis fort longtemps...

   C'est donc à cet échange avec l'auteur de La Lézarde auquel j'ai repensé quand j'ai appris ce qu'avait subi le footballeur Moussa MAREGA. Car, enfin, voici donc un pays européen, le Portugal, qui est capable d'élire à sa tête un "Non-Blanc", selon (l'horrible et idiote) expression consacrée, et où, dans le même temps, on peut insulter un joueur de foot pendant toute la durée d'un match parce qu'il est un..."Non-Blanc" !!! De deux choses l'une : ou bien les Portugais sont fous ou en tout cas bipolaires ou bien GLISSANT a raison...

   Comme on ne peut pas être fou quand on a inventé une musique aussi génialissime que le fado et qu'on a offert au monde un écrivain aussi génial que PESSOA, peut-être ou sans doute qu'effectivement, tout ça relève de l'extrémisme occidental au sens glissantien du terme.

   Peut-être...

Image: 

Pages