Accueil
Gwadloup 25 avryl 2019

FOS POU NOU KONSTWUI NASYON GWADLOUP. EXHORTATION DU F.N.K.G.

Luc Reinette (pour le FNKG)
FOS POU NOU KONSTWUI NASYON GWADLOUP. EXHORTATION DU F.N.K.G.

Guadeloupéens ne vendez pas votre terre aux français et autres européens !!!

GUADELOUPEENS….

L’incident à caractère raciste qui s’est déroulé sur la plage d’Anchorage en cette fin avril 2019, n’est que le révélateur d’un mal qui ronge insidieusement notre Pays où la terre disparait à raison de 1000 ha par an dans le secret des offices notariaux et avec le silence complice d’élus qui ne réclament aucune mesure de protection énergique du seul patrimoine commun au Peuple guadeloupéen, notre Terre…

Et si Anchorage a constitué la goutte d’eau qui a fait déborder le vase en suscitant l’indignation de milliers de guadeloupéens, qui se sentent de plus en plus étrangers dans leur Pays où ils ont le sentiment de perdre pied jour après jour, on peut sans se tromper affirmer qu’il existe chez nous un véritable syndrome d’Anchorage, c’est -à-dire un ensemble de signes et symptômes qui caractérisent ce mal qu’est  la captation systématique de notre sol par des ressortissants français et européens qui une fois devenus propriétaires développent une aversion totale envers notre peuple..

Ainsi, au cours des années écoulées se sont constituées de véritables ‘’No Man Lands’’ à Marie-Galante, aux Saintes, à Gosier, St François, Baie-Mahault , Petit-Bourg, Deshaies et ailleurs où les français et autres européens dont le pouvoir d’achat est deux à trois fois supérieur à celui des guadeloupéens se regroupent en formant des enclaves hautement protégées des habitants de souche qu’ils désignent sous le vocable dédaigneux de ‘’locaux’’..

Face au danger de disparition de notre Peuple, liée à la disparition prévisible et programmée de sa terre, le FKNG exhorte les guadeloupéens à ne pas vendre leurs terres aux prévaricateurs français et européens qui n’éprouvent que mépris pour notre culture, notre histoire, notre identité et disons le, pour notre existence même..

En attendant que nous puissions faire une loi fondamentale protégeant notre terre des appétits extérieurs et hisser un  drapeau guadeloupéen sur les sommets de notre Pays -symbolisant à la fois notre propriété inaliénable et notre appartenance-nous demandons à chaque guadeloupéen et à tous les guadeloupéens où qu’ils se trouvent -d’agir en patriotes-et  d’exercer une vigilance de tous les instants pour protéger et défendre notre bien commun que nous devons impérativement léguer à nos enfants : notre Terre de Guadeloupe…. C’est le devoir de notre génération, pour sa dignité..

Pour le FKNG

Luc REINETTE

Pages