Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

GRAND-CAMP, ABYMES : LES PLAINES LUNE DES ARTS

UNE INITIATIVE DE MAX RIPPON
GRAND-CAMP, ABYMES : LES PLAINES LUNE DES ARTS

{Grand-Camp possède une église Saint-Pierre et un calvaire du début du siècle très original pour la région....

Non, Google, il ne s'agit pas de ce Grand-Camp de Normandie, dont des originaires ont peut-être amené le nom en Guadeloupe...

Nous sommes en Guadeloupe, aux Abymes, dans cette grosse cité-dortoir de plaine et de hauts devenue quartier cahin-caha depuis que l'herbe n'est plus qu'un pare-sol et que les jeunes en font leur brûlis... depuis que les ascenseurs de la Tour Bellevue, haute de 17 étages, l'un hors-service, l'autre imprévisible, donnent des sueurs froides aux locataires de la Sikoa-HLM... et depuis l'implosion annoncée des "capitaines", ces longs bâtiments aux architectures de kaloj a poul...

Timothy Williams, professeur d'anglais à Baimbridge, auteur de romans policiers à l'italienne, et passionné de photo numérique en a fait le thème d'une de ses cyber-galeries ( voir le lien plus bas).

C'est dans ce fief du beau-laid-que-voulez-vous que le poète Marie-Galantais Max Rippon, devenu résident lamentinois, ambitionne, de porter la parole littéraire, poétique, et même, avec l'aide de son frère, l'art chorégraphique.

Mais lisez plutôt son projet. Et faites savoir!}

{{ {JS. S.} }}

----

{{Les Plaines Lune des Arts}}

Sous cette dénomination il s'agit ici, d'initier une action culturelle en faveur des habitants de ce quartier principalement et non exclusivement. Le but final est de mener le {{combat contre l'illettrisme}}, en valorisant la lecture sous toutes les formes.

Notre premier axe d'actions concerne la désacralisation du livre en tant qu'objet distant.

Le rendre plus disponible pour les habitants peu enclins naturellement à la lecture.
Il s'agit de redonner le goût au contact du livre, par toutes formes d'accompagnements.

Le plus évident nous paraît l'animation mensuelle d'un {{Club de lecture}}.

Pour donner un sens particulier à ces rencontres, nous privilégions les occasions de la {{Pleine lune}}, qui symbolisent et stimulent beaucoup notre imaginaire.

Pour renforcer l'intérêt premier pour ces rencontres, nous souhaitons donner la priorité à l'invitation d'auteurs du cru, ceux que croisons ordinairement. Ceux en qui nous nous reconnaissons tout d’abord. Nous donnerons de l’importance à la présence effective et à la rencontre informelle avec les écrivains, pour créer et renforcer le lien entre auteurs et lecteurs.

La démarche vers la bibliothèque n'étant pas un geste commun à la population visée, pour différentes raisons, nous lançons le principe de solidarité : {{Un Geste Pour Lire}}.

Cela consiste en un appel aux personnes ou institutions qui sont désireuses de constituer avec nous un Fonds Informel, de livres en tous genres, au bénéfice de cette Régie de quartier.
Le plus simple est de faire appel à ceux qui souhaitent alléger leur bibliothèque personnelle, ou à des confrères écrivains rencontrés à l'occasion de divers salons du livre, qui souhaitent nous offrir leurs livres, des doublons, ou des exemplaires qui pourraient être consentis par leurs éditeurs nationaux, ou tout autre forme de collecte gratuite.

{{Nous voulons constituer autour de ce projet, un sas ouvert et abondant, comme un lieu de rencontres entre le livre, ses auteurs et les lecteurs ; mais aussi ouvert à toutes les formes d’écritures et de lectures, allant du peintre au sculpteur, du compositeur au chorégraphe.

Nous voulons accompagner les rencontres formelles telles Lire en Fête, Le Temps des Poètes…}}

Le 1er juin, Mme Dominique Deblaine, maître de conférence à l’université de Bordeaux a animé la rencontre autour de Marie la Gracieuse de Max RIPPON, paru aux Editions JASOR.

{{La prochaine rencontre se fera autour de Ti-Jean l'Horizon de Mme Simone SCHWART-BART, le 29 juin 2007.}}

Je vous demande de nous aider à porter ce projet en assurant la diffusion de cette information et de celles à venir, dans les conditions qui vous sembleront les meilleures.

Pour tout contact :

{{Mr Thézénas :0690560862}}

_ Max RIPPON
_ Castel 97129
_ LAMENTIN

[maxrippon@wanadoo.fr->maxrippon@wanadoo.fr ]

_ Photos de Grand-Camp par Timothy Williams,
_ professeur à Baimbridge.

Cliquer pour agrandir.

[Source.->http://www.pbase.com/pbasetim/capitaines]

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages