Accueil

Hommage à Michael Dash

Ernest Pépin
Hommage à Michael Dash

Loin des mares empoisonnées
De ce bas-monde
Ton corps s’est envolé
Au haut des filaos
Compagnon des routes dissidentes
Voici l’heure venue de s’incliner
Devant toi
Il n’y a plus de sourires à réveiller
Plus de punch à partager
Comme disait l’ami Chamoiseau
C’est la morue qu’il y a
Sé lan mori ki ni
La morue triste
Raide comme le rocher du Diamant
En berne au mât de l’esprit
Fervente salaison de nos complicités
Le monde s’en va
De caillots en cailloux
Et les vagues inconsolées
Roulent leur deuil
De la Jamaïque à Trinidad
De Trinidad à la Guadeloupe
Des Etats-Unis vers le Prix Carbet
Traducteur de l’impossible
Dans le nid de l’absence
Au fond des abysses
Ta parole ne parle plus
Et pour la renouveler
Nous habiterons le fantôme de ta voix
Craquelée d’étoiles chaotiques
Vieux frère du Tout-Monde
Sur le rivage des émotions inachevées
Nous planterons ton souffle de prophète
Il n’est d’adieu qui vaille l’indicible
Sinon un trop-plein de douleurs

Ernest Pépin
Faugas
Lundi 02 juin 2019

* * *

Photo Francesca Palli

Pages