Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Jean-Luc Mélenchon et Léon Bertrand : deux insoumis de la République

Jean-Luc Mélenchon et Léon Bertrand : deux insoumis de la République

   Il y a les bien connus "Indigènes de la République" qui défendent vaillamment la cause des descendants d'immigrés arabes et nègres dans la "doulce" France, pays des Arts et des Lettres (mais aussi "des Chiffres et des Lettres") et fille aînée de l'Eglise catholique apostolique et romaine et il y a les tout aussi connus "Insoumis de la République", dirigés par le général MELENCHON, Jean-Luc de son prénom. 

   Ce dernier était en Guyane la semaine dernière pour apporter son soutien, dans une élection législative partielle, à un candidat des Insoumis de la République. C'est dans ce cadre qu'il a été amené à rencontrer le plus grand des Insoumis de la République Française Une et Indivisible : Léon BERTRAND, ancien ministre du tourisme et actuel maire de Saint-Laurent du Maroni.

   Ce dernier a, en effet, été condamné depuis le mois de mai 2016 à 18 mois de prison ferme et 100.000 euros d'amendes, condamné en appel s'entend. Et pour quel motif ? Pas de quoi casser trois pattes à un canard : "complicité d'abus de biens sociaux". Or, le mandat de dépôt le concernant n'a jamais été signé ! Dès lors, BERTRAND, devenu le plus grand Insoumis de la République, a tranquillement regagné les bords du fleuve Maroni et a recommencé à revêtir l'écharpe bleu-blanc-rouge comme si de rien n'était.

   Hé, les Martinico-Gwada, vos gueules-là ! Car votre CEREGMIA, vos CELIMENE, LOGOSSAH et CARPIN, malgré les 14 millions d'euros qu'ils ont chouravés, ne sont toujours pas passés par la case prison, même pas pendant une demi-heure, alors que lui au moins, Léon BERTRAND, il s'était tapé trois mois de préventive à la prison de Ducos, en Martinique. Donc à ce dernier, il ne reste plus que 15 mois à faire. Reste à espérer que le moment venu les mafieux du CEREGMIA en prendront pour 15 ans...

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages