Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

LA CROISIERISTE MARTINIQUAISE DONT TOUT LE MONDE S'EST MOQUE

Jean-Laurent Alcide
LA CROISIERISTE MARTINIQUAISE DONT TOUT LE MONDE S'EST MOQUE

 Il est facile de tourner les gens en dérision en Martinique. C'est ce qui est arrivé à une dame débarquée d'un bateau de croisière l'autre jour.

 Dans les médias et sur les réseaux sociaux, on a pu voir cette pauvre Négresse en désarroi. Elle avait l'air complètement perdue après avoir été débarquée sur le port de Fort-de-France. Son amie, a-t-elle dit, chez qui elle habite à St-Joseph ayant refusé de l'accueillir chez elle de peur d'attraper le virus. Triste spectacle ! Elle a même ajouté que si aucune solution n'était trouvée pour elle qu'elle serait obligée de dormir dans la rue. Aussitôt, ça c'est déchaîné contre elle sur les réseaux sociaux : "irresponsable !", "malade mentale !", "imbécile !" etc...Les insultes et sarcasmes sont tombés sur son dos sans répit.
 Il faut répéter que cette dame, ayant l'apparence d'une presque quinquagénaire, est une Négresse. Ca peut choquer de dire ça. Mais il faut le dire ! Et pourquoi il faut le dire ? Parce que qu'est-ce qu'elle a commis comme crime, cette dame pour mériter une telle volée de balata ? Elle a voulu profiter d'une offre exceptionnelle d'une compagnie de croisière qui avait baissé son premier prix de 300 euros à à 80 euros. A cause de la crise du Covid-19 qui commençait. A ce moment-là, la ministre de la Santé disait que c'était une banale grippe. Donc cette Négresse n'a pas eu du tout un comportement irresponsable. Elle a simplement sauté sur l'occasion pour profiter au moins une fois dans sa vie d'une croisière. 
 Car tous ces Mulâtres et Mulatrifiés qui se sont moqués d'elle sur Internet ou l'ont accablé, savent-ils que sans doute cette dame vit avec à peine 300 euros par mois. ? Comme beaucoup trop de Martiniquaises. Savent-ils que jamais elle n'aurait pu faire de croisière de toute sa vie sans cette offre exceptionnelle ? Pour ces messieurs-dames, 300 euros, c'est rien. Trois fois rien. D'ailleurs, ce n'est que le prix de la troisième classe. En deuxième classe, c'est 600 euros et en première 1.000. La plupart des critiqueurs petits bourgeois de cette Négresse ne voyagent pas en troisième classe !
 Est-ce que la croisière devrait être réservée aux fonctionnaires et aux riches ? Le directeur de publication de notre site-Internet râle souvent contre ce qu'il appelle "le noirisme". Et il a raison. Le noirisme est une impasse politique. Mais il devrait s'interroger sur les raisons de l'apparition d'un tel mouvement avant de le condamner. Si aujourd'hui, des gens se réclament sans arrêt de l'Egypte antique ou de l'empereur d'Ethiopie, c'est parce qu'il y a un problème. Il faut regarder ce problème en face avant de le condamner. Et ce problème, c'est que la Négritude n'a pas fait son travail. Ou plutôt qu'elle n'a pas réussi son projet. L'Antillanité de Glissant non plus. La Créolité de Bernabé, Chamoiseau et notre cher directeur de publication non plus.
 Et pourquoi ? Parce que ce sont des idéologies de petit bourgeois, de Mulâtres. Ce n'est pas une question de couleur de peau seulement. C'est aussi une question de mentalité. De mentalité héritée de notre histoire. Il y a des tas de Nègres et Négresses mulâtrifiés dans leur tête. Ils ne s'en rendent même pas compte ! C'est pourquoi ils ont massacré cette dame sur les réseaux sociaux. Oui, le noirisme est une impasse. Mais il a une cause. Faire l'autruche et refuser d'examiner cette cause, s'empresser de condamner, n'est pas la bonne solution.
 Malgré la Négritude, l'Antillanité et la Créolité, la couleur noire est encore dépréciée en Martinique. Dénigrée même parfois. Ne pas le voir, ne pas le dire à haute voix et condamner ceux qui la défendent n'est pas intellectuellement honnête. Le drame de cette croisiériste à 80 euros en est un exemple criant. La preuve par 9 ! Car si cette dame avait été békée, mulâtresse ou chabine, personne ne l'aurait accablée comme ça. Il faut le dire ! Même si ça peut choquer. On ne regarde jamais la réalité en face dans ce pays. Et c'est à cause de ça que le noirisme se développe. Et se développera de plus en plus si on ne prend pas la question à bras le corps.
 J'espère que ce n'est pas le dernier article que je publie sur ce site. Et que son directeur de publication ne va pas me virer. Il est réputé avoir l'esprit large et accepte la contradiction. On verra donc ! En tout cas, merci à toutes et à tous d'arrêter d'accabler cette pauvre Négresse !

Commentaires

Véyative | 19/03/2020 - 06:08 :
Non , ce n'est pas une question de mentalité, c'est une question de raisonnement. Nous n'en sommes plus capable , on a la place de notre cerveau un billet d'argent. C'est l'argent qui dicte notre conduite quel que soit notre niveau de vie. Comment comprendre qu'on part en croisière alors que ce virus faisait des ravages en Chine? Comment décider de faire passer sa santé en second plan? Et cette dame qui a payé 80€ a du se moquer de ceux qui ont payé 600€ ou 1000€. Et s'il s'agissait d'un blanc ou béké ou chabine, la condamnation serait pire sur les réseaux sociaux! D'ailleurs le directeur de l'ARS a dit qu'il ne communiquerait plus sur l'origine des cas.
michel mirgan | 19/03/2020 - 13:29 :
Pas d'accord avec cette réaction hystérique de Alcide qui nous avait habitués à mieux..Que sait-il de la "couleur" de ceux qui ont stigmatisé cette dame?Non !! Par contre rien ne permet d'indiquer à propos de ces photos que celles du supermarché SUCCEDAIENT à celle du paquebot.Elles avaient peut-être été prises AVANT;
voyageuse76 | 21/03/2020 - 15:51 :
Bonjour je viens de découvrir votre site qui va m'aider à approfondir ma vision de la Caraïbe. Normande d'origine, ayant vécue dans diverses contrée notamment la Corse, et voyageant depuis 40 ans dans le monde entier. Donc il est évidant que la moquerie n'était pas bien venue, Noire, Blanche, Métis , etc ... j'aurai aimé que vous développiez en ce qui concerne " son amie ". Intéressant aussi. Et j'espère pour vous que vous n'avez pas été viré de votre job. Au plaisir.

Pages