Accueil

La danse des trois ponts, Un conte animé par un bèlè en hommage à ville de Saint Pierre

La danse des trois ponts,  Un conte animé par un bèlè en  hommage à ville de Saint Pierre

Avant l'éruption du volcan de la Montagne Pelée  qui détruisit la ville de Saint-Pierre, le quartier du Centre formait, avec le quartier du Mouillage et  la ville basse.  Celle-ci  peuplée par les classes moyennes et populaires, était aussi un haut lieu de la culture à Saint-Pierre et le siège de la vie politique de la ville. Le quartier des Trois Ponts contenait, le Pont Roche, le Pont de la rivière la Roxelane, et le Pont des Ursulines, qui menait jusqu'au Théâtre. Lors de cette éruption, l'explosion de la Montagne Pelée a détruit la plupart des ouvrages d'art de la ville qui reliaient les différents quartiers au centre ville. La route des ''Trois Ponts'' a donné son nom au  Quartier des Trois Ponts,

 

Qui croirait en ce Mai 2018 que  Saint Pierre était  cette première capitale coloniale d’alors   productrice de denrées et d’énormes profits : tabac, roucou, indigo, cacao , puis sucre ?  

Qui supposerait  que les premiers colons  de Martinique sont partis de  Saint Pierre à la conquête du reste de l’île ?

Capitale administrative Saint Pierre abritait le Palais du Gouverneur, et se dota en 1760, d’une chambre de commerce et d’agriculture

 

Faut-il dire et redire que le port de Saint Pierre attirait alors les navires marchands de l’Europe ?

En 1900 Saint-Pierre, était un cas unique dans la région, car elle possédait un équipement particulièrement moderne : un réseau d’éclairage urbain électrique, un tramway hippomobile, une chambre de commerce, l’un des premiers asiles soignant les aliénés, un jardin botanique, un port particulièrement actif et un théâtre de 800 places construit en 1786 sur le modèle du grand théâtre de Bordeaux. Outre des spectacles divertissants que viennent voir des spectateurs aussi célèbres que Donatien-Marie-Joseph de Rochambeau ou Ferdinand de Lesseps, ce théâtre servait également de lieu de réunions publiques.

 

Cent ans ont passé. Et Saint Pierre, apparait aujourd’hui façonnée par d’autres siècles,   la ville s’organise comme un bourg ordinaire, elle se développe lentement, de façon continue et concentrique à partir d'un tissu ancien,  flanqué des deux rues principales du centre-ville  et de  constructions éparses sur les ruines de jadis.

 

A  chacun  nous de redonner à Saint Pierre  l’éclat que nous lui devons et  qu’elle mérite

Pages