Accueil

La Martinique, un « sous-pays » au pouvoir d’achat illimité.

Léandre LITAMPHA

Un beau «sous-pays» où le taux de chômage est parmi les plus élevés de France, où tous les jours ceux qui ont un emploi font grèves pour des augmentations de salaire. Chacun est équipé de moyens de télécommunication et de recevoir des spots publicitaires ultra-rapides de propositions  pour aller acheter, est conseillé à ne pas gardé longtemps les produits importés de toutes natures (voir dates limites d’utilisation), où tout le monde se plaint de manque d’argent.

Il y a tellement de produits et en conséquence de déchets que tous les jours il faut déposer des ordures, les bennes passent ; les centres de recueillement ou de traitement des déchets n’en peuvent plus. L’usine à ordure qui fume nuit et jour est dépassée.

Amples informations sur les médias

Pour nous atteindre, tous les moyens publicitaires et toutes les bonnes occasions festives sont utilisés, ainsi depuis nos boîtes aux lettres jusqu’à la TV par Satellite. On n’a que l’embarras du choix.

On reprend ce que vous avez fini de payer avec récompenses offerts  pour du neuf, crédit bancaire à l’appui : « Achetez, achetez du neuf … !».  Un exemple comme illustration parmi beaucoup d’autres et ça marche : «Monsieur, Madame, votre véhicule a 5 ans, ça suffit, venez prendre une nouvelle voiture ».

Attention s’il vous plaît, n’oubliez pas qu’après 4 ans il y a une visite technique et ensuite tous les deux ans, n’oubliez pas…

Il y a beaucoup de véhicules sur les marchés, véhicules importés et de seconde main déposés. On roule, on roule… Les entreprises de casse sont saturées.

Il y a tellement de véhicules en circulation et souvent avec une seule personne à bord qu’on ne finit pas avec les bouchons partout dans la collectivité qui, de son côté, essaie d’organiser tant bien que mal  le service de transport public. Il y a en plus les routes à entretenir et qui paie la note ?

Pour la seule année 2015, les concessionnaires tous réunis ne cessent de répéter que l’on a vendu plus de 15 000 véhicules et que pour la nouvelle année 2016, c’est parti à la hausse.

Sé moun-an ka achté gwo machin nèg mwen, loto vit tenté souplé… !

Une illustration pour vous en convaincre, je viens de recevoir sur mon téléphone cellulaire le message suivant : 

1 - Proposition : « Martinique Automobiles fête les mamans ! Faites-lui plaisir avec les offres inédites sur tous les modèles Nissan et partez avec une surprise +d’infos tél. n° xyx… »

2 - Réponse : « Merci pour l’offre Nissan made in Martinique et pour l’économie du pays ».

Aux assurances, on accueille les clients. Les stations d’essence ne doivent pas manquer du précieux liquide.

Les ministres qui nous rendent des visites éclairs pensent que tout compte fait la Martinique est en bonne santé. Ils font alors des promesses à faire rêver ceux qui dorment.

Les touristes qui nous rendent visites se disent que le pays est très développé, un modèle dans la Caraïbe.

Achetons, achetons encore plus.

Martinique, le 24 mai 2016.

Léis

Pages