Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

« LE CLUB » DES NULS…

« LE CLUB » DES NULS…

S’il fallait une preuve que la Martinique est une colonie, la lamentable émission « Le Club », concoctée par un Caldoche et diffusée chaque semaine sur ATV, en serait la preuve par neuf. En effet, non seulement cet individu ne serait rien ailleurs, à commencer par son propre pays, la France, sinon on ne voit pas pourquoi il préférerait officier dans une minuscule télé de proximité sous les cocotiers. S’il était si brillant qu’il le fait croire, on l’aurait déjà vu depuis longtemps sur les plateaux de TF1 ou de CANAL PLUS. Mais en outre, la plupart des invités, à qui un panel de journalistes locaux pose des questions le plus souvent idiotes, sont choisis en fonction de leurs orientations pro-Caldoches ou assimilationnistes.

C’est ainsi que nous avons eu droit l’autre soir au spectacle hilarant d’un « Petit Blanc des dernières colonies », soi-disant spécialiste du créole, venu vanter un dictionnaire français-créole qui n’est qu’un mauvais glossaire (si vous avez 25 euros à gaspiller, n’hésitez pas à faire l’achat !), mais qui, en fait, a passé le plus clair de son temps à cracher sur ceux qui, par naïveté, lui ont ouvert les portes de la société martiniquaise et lui ont permis de s’infiltrer dans certains milieux culturels avant qu’il ne soit finalement démasqué.

Tant d’efforts pour faire croire au bon peuple qu’il aime la Martinique relève du tragi-comique. En effet, trois exemples le montrent :

. dénonçant l’idée de « génocide par substitution » (idée lancée par Aimé Césaire), il prend l’exemple d’une rue de Belleville à Paris où sur 10 personnes, il affirme n’avoir croisé qu’1 seul Blanc. La France accepte donc les étrangers sans problème, veut-il nous dire, alors pourquoi y a-t-il, en Martinique, des gens qui refusent d’en faire de même et qui dénoncent l’invasion métro ? Aucun des crétins de journalistes qui l’interrogeaient ne lui a rétorqué que d’une part, Belleville n’est pas Paris, ni le 18è arrondissement d’ailleurs, et que d’autre part, un pays de 63 millions d’habitants peut ingurgiter sans difficultés 5 millions d’étrangers alors qu’une minuscule population de 390.000 habitants comme la Martinique ne peut pas en faire de même pour 30.000 ou 40.000 étrangers. Apparemment, aucun de ces journalistes n’a étudié les proportions en cours d’arithmétique au Cours Moyen 2è année !

. dénonçant à plusieurs reprises l’association « Martinique-Palestine », dont le président est l’écrivain Daniel Boukman, il a déclaré que Gaza était dirigée par le Hamas et que le Hamas c’était Al-Quaïda. Aucun des ignares de journalistes ne lui a fait remarquer que le Hamas était soutenu par l’Iran chiite qui n’a aucun rapport avec Al-Quaida sunnite et qui est même hostile à ce dernier. Mais cette diatribe pitoyable suintait le racisme anti-arabe alors même que notre Caldoche a passé son temps au cours de l’émission à pourfendre le soi-disant racisme anti-Blanc et anti-israélite qui sévit à la Martinique !

. déclarant que seul un dictionnaire « français-créole » est valable et utile, il ajoute qu’un dictionnaire « créole-français est parfaitement inutile car les Martiniquais connaissent déjà le créole ». Aucun des crétins de journalistes ne lui a rétorqué que les Français connaissent déjà le français ou les Anglais connaissent déjà l’anglais, pourtant les dictionnaires « français-anglais » comme « anglais-français » sont légion !

Mais le plus grotesque dans ce spectacle donné par un individu qui veut à tout prix faire croire qu’il « aime » la Martinique, c’est sa façon, habile selon lui mais qui ne trompe personne, de nous donner des leçons. Il faut faire ceci, il faut penser comme cela, on ne devrait pas faire telle chose etc…Bref, tout en disant à diverses reprises qu’il ne se mêle pas de politique (ce qui est idiot pour quelqu’un qui se vante d’avoir été communiste, puisque pour un communiste tout est politique), notre pseudo-linguiste n’a fait, une heure durant, que diffuser l’idéologie colonialiste, hypocrite et méprisante de ses congénères Caldoches.

Ces gens-là ont eu chaud en février avec le slogan « Péyi-a sé ta nou, sé pa ta yo ! », mais depuis, ils ont apparemment repris du poil de la bête.

{{ {Selman la pli bel anba labay !} }}

Document: 

Commentaires

eric2 | 26/05/2009 - 23:55 :
Bonjour Si pour le reste je suis d'accord, par contre, je ne comprends pas votre argumentation concernant les proportions. D'après vos chiffres (et mes calculs...), les proportions en métropole (7,9%)sont les mêmes qu'en Martinique (7,6% à 10,2% selon le nombre d'étrangers 30 ou 40 000) Dites moi si je me trompe et je retournerai en CM2.... De toutes façons, la réussite ou l'échec ne sont pas uniquement affaire de proportion.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages