Accueil

LE GOUVERNEMENT MACRON HUMILIE UNE NOUVELLE FOIS LA MARTINIQUE EN LIMOGEANT LE DIRECTEUR DE CABINET DE LA MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

LE GOUVERNEMENT MACRON HUMILIE UNE NOUVELLE FOIS LA MARTINIQUE EN LIMOGEANT LE DIRECTEUR DE CABINET DE LA MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
   On se souvient que le mois dernier, la gouvernance de l'Université des Antilles ainsi que le vice-président du Pôle Guadeloupe par intérim (par ailleurs ex-directeur du CEREGMIA-Guadeloupe) avait carrément refusé de recevoir une délégation de l'Assemblée nationale venue vérifier l'application de la loi de 2015 ayant créé l'établissement.
  
   Motif ?
   La délégation parlementaire comportait une députée martiniquaise, Josette MANIN !!! Faut-il rappeler que dans le système politique français, on est d'abord "député de la Nation" et non député de son petit coin de territoire ? Faut-il ensuite rappeler que Josette MANIN n'est absolument pas du même camp politique que celles et ceux qui hier, avaient combattu le CEREGMIA et qui aujourd'hui, luttent pour faire respecter l'autonomie des pôles telle qu'elle est prévue dans la loi de création de l'Université des Antilles ? Josette MANIN est membre de la coalition EPMN dirigée par Serge LETCHIMY lequel avait défendu bec et ongles le CEREGMIA.
   Faut-il rappeler également que réunis avec leurs collègues guadeloupéens par la gouvernance de l'Université, en décembre de l'année dernière, les parlementaires martiniquais, LETCHIMY et CONCONNE en tête, avaient abondé dans le sens d'Eustase JANKY, président de l'établissement. Oui, nos députés et sénateurs avaient approuvé la politique de ce dernier !!! Il n'y avait donc aucune raison de penser que la députée MANIN se montrerait hostile ou critique à l'endroit de la gouvernance. AUCUNE !
   Du coup, on est obligé de se demander de quoi relève ce refus brutal de recevoir la député MANIN ? Refus qui avait vu nos parlementaires martiniquais se fendre d'une lettre ouverte larmoyante dans laquelle ils appelaient la gouvernance de l'Université des Antilles à savoir raison garder. Eh bien, ils viennent d'avoir leur réponse : Philippe BAPTISTE, directeur de cabinet de la ministre de l'Enseignement Supérieur, vient d'être sèchement limogé pour avoir adressé une lettre de remontrances à Eustase JANKY. Lettre diffusée dans la presse dans laquelle BAPTISTE écrivait, entre autres, que le comportement de JANKY et VALMORIN était :
   "...indignes d'agents de l'Etat".
  Autrement dit le gouvernement MACRON avalise la politique de la gouvernance de l'Université des Antilles et humilie une fois de plus la Martinique en acceptant que la députée Josette MANIN soit, selon ses propres termes, "une pestiférée en Guadeloupe". Josette MANIN n'est absolument pas de notre bord, mais en agissant de la sorte, tout Martiniquais (e) est en droit de se sentir giflé. Espérons que les électeurs martiniquais sauront en tirer les conséquences lors des élections européennes à venir !
  Sinon, nous l'avons déjà dit et répété : que par chauvinisme certains Guadeloupéens cherchent à accaparer tous les postes et moyens au sein de l'Université des Antilles est parfaitement normal. Qu'ils violent jour après jour l'autonomie du Pôle Martinique, c'est encore normal. Ce qui ne l'est pas par contre, c'est que des Martiniquais se montrent complices de cette politique et poignardent dans le dos leur propre pôle, leur propre jeunesse et donc leur propre pays. Vendre des savonnettes à l'aloe vera ou toucher des salaires municipaux en plus de leurs salaires étatiques ne leur suffit pas, il leur faut encore des prébendes et autres médailles de saucisson attribuées par la gouvernance de l'établissement.
    Ce ont eux les premiers responsables de l'humiliation de la Martinique !...
Image: 

Pages