Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le Papa Blanc arbitrera la guéguerre footballistique entre Gaulois basanés

Le Papa Blanc arbitrera la guéguerre footballistique entre Gaulois basanés

 Rien ne va plus en terre française d'Amérique ! La guéguerre footballistique déclarée il y a quelques jours continue de plus belle et les belligérants se tournent maintenant vers le Papa Blanc.

 Il faut dire qu'on a assisté à des choses hallucinantes comme ces excuses officielles des responsables politiques gaulois de Madinina à leurs homologues politiques gaulois de l'Amazonia. Comme si ces deux "peuples" avaient chacun leur propre état et qu'il s'agissait d'un incident diplomatique !!! Car enfin, a-t-on jamais vu le président de la Région Provence-Alpes-Côtes-d'Azur dénoncer le comportement des joueurs de l'OM et de ses supporters envers le PSG et faire amende honorable auprès du président de la Région d'Ile-de-France ? Que les présidents de l'OM le fassent, c'est là chose parfaitement normale comme il est normal que le président du club madininien l'ait fait. Il fallait que ce dernier le fasse car en Amazonia, on n'est pas au courant des dérives langagières madininiennes, territoire où, selon un syndicaliste "Bonda manman'w !" signifie "Bonjour" et où un quidam déclare à la télé, suite à l'assassinat d'un commerçant à Fort-d'Afrique, la capitale de l'île française, "trois balles, c'est trop ! Une balle encore, ça va...". 
   Il fallait des excuses des responsables footballistiques madininiens !  
  Sauf que leurs alter ego amazoniens, oubliant peut-être qu'ils ont réagi en tant que peuple, font maintenant appel à un Papa Blanc situé à 8.000kms, de l'autre côté de cette Mer des Ténèbres comme appelaient l'Atlantique les premiers conquistadors il y a cinq siècles. Du coup, on ne comprend plus rien ! Donc si l'on comprend bien, c'est la Ligue de Foot française qui réglera un différend entre deux ligues des Amériques !!! On est un peuple ou bien on est des Gaulois basanés ? Faudrait savoir ! On ne peut pas être les deux à la fois et jouer sur les deux tableaux. Et rejouer l'histoire du beurre, de l'argent du beurre et de la fermière.
   Quant aux Madininiens, eux aussi, ils ont décidé à leur tour de réclamer l'arbitrage du Papa Blanc lequel soit maintiendra le résultat du match soit l'annulera pour le faire rejouer. Sans doute en terrain neutre. Pourquoi pas au Parc des Princes pendant qu'on y est ! Ces mêmes Madininiens qui veulent que la FIFA les autorise à participer à la...Coupe du Monde de football !!! Et ça avec l'appui des politiques insulaires. Sans doute est-ce ce qu'on pourrait appeler l'indépendance footballistique. On accepte d'être des colonisés dans tous les autres domaines, sauf en foot. Sacrés Madininiens va, dignes descendants de Compère Lapin !
  Le plus hilarant serait que la FIFA finisse par céder et qu'un beau jour, le monde entier (la Coupe du monde de foot étant regardé par 3 milliards de spectateurs), on aboutisse, en huitièmes de finale, par exemple, à une confrontation Madinina contre la Gaule. Hum ! Heu...Il est vrai qu'en terre française d'Amérique, que ce soit dans les îles ou en Amazonie, la réalité dépasse...l'affliction. 
  Gaulois d'Amérique, arrêtez votre cinéma ! Vous nous fatiguez...

Commentaires

Frédéric C. | 04/02/2021 - 14:08 :
Ça va très loin cette affaire. J'ai entendu des menaces quasiment physiques entre Guyanais et Martiniquais. Tout çà parce que des petits crétins boulés ont trouvé malin de mettre leurs subtils chants de victoire sur les réseaux "sociaux" (et en vidéo, SVP). Bon, d'accord, quand on est jeunes on fait pas mal de couillonnades (on en fait aussi quand on est moins jeunes). Mais là, les Français racistes ont du pain béni pour se foutre de nous. Lamentable ! On les conforte dans l'idée qu'ils ont de nous. Grand merci au Club Franciscain.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages