Accueil

LE PRIX MÉDICIS DISTINGUE LE CANADIEN D'ORIGINE HAÏTIENNE DANY LAFERRIÈRE

{{ {Le prix Médicis 2009 du roman a été attribué mercredi au Canadien d'origine haïtienne Dany Laferrière, écrivain de l'exil et de l'espace nord-américain, pour "L'énigme du retour" (Grasset).} }}

AFP

Dany Laferrière a été récompensé au 1er tour par 4 voix contre une à Alain Blottière pour le "Le tombeau de Tommy" (Gallimard) et une à Justine Lévy pour "Mauvaise fille" (Stock), a annoncé le jury.

Le Médicis du roman étranger a été décerné à l'Américain Dave Eggers pour "Le grand quoi" (Gallimard) au 1er tour et à l'unanimité. Le Médicis Essai a récompensé Alain Ferry pour "Mémoire d'un fou d'Emma" (Seuil), également au 1er tour.

Né en 1953 à Port-au-Prince, Dany Laferrière vit entre Montréal et Miami. "C'est un prix qui va bien à ce livre d'une forme un peu particulière, sans grand épanchement", a-t-il souligné après avoir été distingué pour ce roman dans lequel il mêle ses propres poèmes.

D'abord journaliste en Haïti, Laferrière a quitté l'île en 1974 pour s'installer au Québec après l'assassinat d'un ami journaliste par les hommes de main du dictateur Jean-Claude Duvalier. Son premier roman, "Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer", paru en 1985, a été traduit dans plusieurs langues et adapté au cinéma.

A la fois romancier, poète, scénariste et cinéaste, Dany Laferrière a publié depuis une vingtaine de livres, dont "Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?", prix RFO 2002, et "Vers le sud" (2006), également adapté au cinéma.

Dans "L'énigme du retour", l'auteur retourne en Haïti à la suite de la mort de son père, exilé lui-même dans les années 1960 par le dictateur Papa Doc, le père de Jean-Claude Duvalier. Une fiction dont le titre fait référence au livre de l'écrivain britannique V.S. Naipaul, "L'énigme de l'arrivée". "Les seules subventions que nous avons eues sous les deux Duvalier, c'était quand le dictateur ne nous mettait pas en prison", a souligné Dany Laferrière à propos des écrivains haïtiens.

Pour Charles Dantzig, son éditeur chez Grasset, Laferrière est "un écrivain de forme et de recherche, mais qui n'est pas là pour exhiber ses muscles littéraires, il a une grande élégance de forme".

Lauréat du Médicis étranger, Dave Eggers, 39 ans, a écrit "Le grand quoi" à partir du récit d'un enfant soudanais contraint de fuir les milices armées de Khartoum parmi des milliers de gamins. Après dix ans dans des camps de réfugiés, Valentino finit par obtenir un visa pour les Etats-Unis où il découvre d'autres formes de racisme et de violence.

"Le livre est bâti sur de constants allers-retours entre la violence à New-York et la tragédie au Soudan. C'est à la fois un témoignage d'une grande authenticité et un grand roman", résumait la romancière Christine Jordis.

Document: 

Pages