Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Les anti-Blancs non-indépendantistes

Les anti-Blancs non-indépendantistes

     Si le compère-lapinisme pouvait se comprendre à l'époque effroyable de l'esclavage, le Maître étant tout puissant, s'il pouvait à la rigueur se comprendre après l'Abolition, le patron béké étant lui aussi tout puissant, que dire de celui qui s'est développé depuis 1946 ?

    On pourrait le définir comme le "Compère-lapinisme argent du beurre" à partir du fameux adage selon lequel certaines personnes veulent le beurre, l'argent du beurre et le dada de la fermière en prime. En termes clairs, ça consiste pour le Martiniquais moyen à être pro-Français quand ça l'arrange et anti-Français quand ça ne l'arrange pas. Par exemple, il protestera, comme on peut le voir sur la vidéo ci-après et l'entendre sur l'audio, contre les Blancs qui investissent les plages martiniquaises en dépit du confinement mais il voudra que Miss Martinique devienne Miss France ou qu'il y ait le maximum de footeux martiniquais dans l'équipe de France de football. Il votera à 79% contre un tout petit début de commencement d'autonomie mais dénoncera les mesures préfectorales comme étant colonialistes etc...etc... 

   Ce compère-lapinisme est synonyme, en fait, d'enfant-gâtisme.

   Et seul A. Césaire ("mendiants arrogants") a eu le courage de pointer du doigt ce comportement. Tous les autres politiques, de quelque bord qu'ils soient, flattent cet enfant-gâtisme pour des raisons bassement électoralistes. Car enfin, si le Martiniquais ne veut pas de Blancs chez lui, il n'a pas besoin de prendre les armes, de mettre des bombes, de déboulonner des statues etc..., il lui suffit d'élire des indépendantistes à tous les postes à commencer par ceux de parlementaires. Si la France se voit contrainte de négocier avec les Kanaks, pourquoi ne le ferait-elle pas avec les Martiniquais ?

   Pour l'heure, les anti-Blancs non-indépendantistes, allez vous faire foutre !

Commentaires

dosojos4u | 20/04/2021 - 13:04 :
Il n'y a jamais eu de touristes qui ont envahi les plages "en dépit du confinement". S'ils ont pu venir, c'est justement qu'il n'y avait pas de confinement. Comme ils sont revenus dans des îles indépendantes voisines, où ils sont encore plus indispensables à l'économie, avec une présence en yoyo, comme partout. Enfin, il serait temps que la CTM cesse de promouvoir le tourisme si c'est pour exacerber le dénigrement des touristes, au prétexte qu'ils sont majoritairement blancs. Ou alors, il faut prospecter le marché asiatique, ou africain, ou sud-américain, ou guadeloupéen.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages