Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL
Elections législatives 2012

LES ELECTIONS LEGISLATIVES SONT SANS PITIE

Elles finissent par mettre à nue la réalité. Pour le second tour, les consignes successives de voter pour Alfred Marie-Jeanne données par le candidat Edmond-Mariette et M. Sinosa, tous deux hiérarques de Bâtir le Pays Martinique et donc membre d’Ensemble Pour une Martinique Nouvelle, sont en train de montrer combien le conglomérat EPMN était artificiel.

Philippe Edmond Mariette a démissionné de ses charges municipales au Lamentin. Bâtir est dans la tourmente. Celle-ci finira-t-elle par atteindre le Conseil général qui bouillonne et dont la majorité et la cohérence se fissurent depuis plusieurs mois ?

La pression monte petit à petit dans la cocotte. Les conditions de la fission paraissent être réunies. Ce second tour va laisser des traces. La fissure va-t-elle devenir fracture ?

Celle entre l’Exécutif exclusivement Bâtir le Pays Martinique et la majorité, essentiellement Parti Progressiste Martiniquais, qui estime être écartée des décisions et qui prend son mal en patience.

Celle entre l’administration départementale expérimentée mais décapitée, remise en cause, et un Cabinet de présidence suffisant. Un cabinet dont le comportement semble être déterminé par les ambitions de carrière de certains de ses membres, dans la perspective des places à prendre dans l’Assemblée unique.

Celle entre le pouvoir politico-administratif et les syndicats qui ont dit non aux profonds bouleversements générés par le projet de complète réorganisation du Conseil général, dont peu de fonctionnaires avait compris l’utilité.

Faut-il s’attendre à une redistribution des rôles ici et là lorsque les résultats seront connus exacerbant encore plus les rancœurs ?

A dimanche soir.

Pages