Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Les imprécisions volontaires du leader d'Alians Matinik

Les imprécisions volontaires du leader d'Alians Matinik

 Lors du meeting le 29 mai à Trinité d'Alians Matinik, la liste que conduira S. Letchimy aux prochaines élections territoriales, ce dernier a énoncé un certain nombre de faits qui ne sont pas des contre-vérités mais des imprécisions volontaires.

  Il s'agit d'une manœuvre visant à grossir le trait s'agissant de tel ou tel problème pour à la fois en faire porter la responsabilité à l'adversaire et inquiéter la population quant à la capacité de ce dernier à gérer la CTM. Emettre une imprécision volontaire est plus habile, plus konpè Lapen, que de sortir une contrevérité qui serait immédiatement démasquée. Normalement, c'est le travail des journalistes professionnels que de pointer du doigt ladite manœuvre mais force est de constater que cette tâche ne les intéresse guère, voire pas du tout.
  Puisqu'il faut bien que quelqu'un s'y colle, allons-y ! Voici quelques-unes de ces imprécisions volontaires énoncées dans le discours de S. Letchimy lors du meeting de Trinité:
 
    . "La Martinique aura 80.000 habitants en moins d'ici 2050". Commentaire : ce chiffre est tout simplement faux et aisément vérifiable en examinant les prévisions établies par l'INSEE. A la date indiquée par Letchimy, la Martinique aura 40.000 habitants de moins. Il a donc sciemment doublé le chiffre dans le but de démontrer que ceux qui dirigent depuis sept ans la CTM n'ont rien fait pour freiner ou inverser ce processus mortifère. Or, à qui fera-t-on croire que déclin démographique de la Martinique date de décembre 2015, moment où le "Gran Sanblé pou Ba Péyi-a An Chans" avait remporté les élections ? Ce déclin date en réalité d'au moins 4 décennies et quand C. Darsières et Letchimy furent tour à tour présidents de l'ex-Conseil régional, il ne s'est aucunement ralenti !
 
   ."Nous allons reconstruire les quatre hôpitaux de la Martinique !". Commentaire : s'il est vrai que nos hôpitaux, en particulier celui de Trinité, sont en piteux état et nécessitent d'être urgemment réhabilités ou reconstruits, ce constat ne date pas de l'actuelle mandature. Les murs de ces hôpitaux ne se sont pas subitement lézardés à partir de décembre 2015 ! Leurs matériel médical n'est pas devenu subitement obsolète et le manque de personnel n'est pas devenu criant au soir du deuxième tour de la toute première élection territoriale. Comme pour le déclin démographique évoqué plus haut, la dégradation de nos hôpitaux est fort ancienne et là encore ni Darsières ni Letchimy n'avaient amélioré les choses quand ils détenaient le pouvoir à l'ex-Région. Et puis, si l'on voulait être méchant, on pourrait se demander comment Letchimy qui a été incapable durant 4 ans de transformer l'ex-Maternité de Redoute en lycée de transit pour héberger les élèves et les personnels du lycée Schoelcher pourrait reconstruire d'un coup de baguette magique 4 hôpitaux. Et avec quel argent surtout ? Le soi-disant "matelas" que laissera Marie-Jeanne ? Ou alors quelque geste d'immense générosité de la part de Macron ?
 
   . "Nou ni klowdékòn asou 12.000 ekta !". Commentaire : là, on n'est plus, comme dans les deux cas précédents dans une imprécision volontaire à la hausse mais dans une imprécision involontaire à la baisse. En fait, qui a oublié qu'en 2007, S. Letchimy, alors maire de Fort-de-France, avait créé à la hâte une association de revendeuses des différents marchés de Fort-de-France, "Machann Foyal", laquelle avait défilé dans les rues, conspuant les noms des écologistes L. Boutrin et R. Confiant coupables d'avoir écrit un livre dénonçant l'empoisonnement de la Martinique et de la Guadeloupe par le chlordécone ? Motif de cette manif : en écrivant que les légumes vendus sur les marchés de FDF étaient contaminés, ils "retiraient le pain de la bouche de malheureuses". Or, miracle ! En 2019, soit 12 ans plus tard, voici le député Letchimy nommé à la tête d'une commission d'enquête parlementaire sur le...chlordécone et déclarant à la radio : "Le chlordécone est un crime d'Etat !". La commission est donc venue, elle a vu, elle a interrogé et a remis un rapport. Il dort depuis dans les archives de l'Assemblée nationale sous l'œil vigilant de la statue de Colbert. Imprévision involontaire à la baisse, disions-nous, car ce ne sont pas 12.000 hectares qui ont été contaminés en Martinique, mais bien...20.000 ! Comment un éminent président d'une commission parlementaire peut-il connaître aussi approximativement ses dossiers ?
 
   . "Nous allons construire un Mémorial des combattants martiniquais des luttes anticolonialistes à la Porte du Tricentenaire". Ah, cette fameuse porte que le PPM avait voulu défendre presque manu militari lorsque les déboulonneurs des statues de Schoelcher, Joséphine et D'Esnambuc avaient menacé de lui faire subir le même sort ! Un meeting PPM avait été organisé devant cette porte, se trouvant à l'une des entrées du Parc Floral, et les militants du parti avaient arboré des tee-shirts sur lesquels on pouvait lire : Pa menyen Césaire ! (Ne touchez pas à Césaire !). Rappelons que Letchimy avait, dans un communiqué, qualifié les activistes de "vandales" lors du déboulonnage de la statue de l'abolitionniste alsacien qui se trouvait dans la cour de l'ancien Palais de Justice de Fort-de-France. Imprécision à nouveau quand à ces fameux "combattants martiniquais des luttes anticolonialistes" car qui en établira la liste ? Est-ce que des anticolonialistes décédés comme Pierre Davidas et Guy Cabort-Masson ou vivants comme Daniel Boukman y figureront ?
 
   . "Nous allons créer 4 marchés d'intérêts régionaux". Au cours de l'ultime mandature du Conseil régional, le PPM avait promis 5.000 emplois et 12 zones d'activité économique. On n'a évidemment rien vu de tout cela ! Révisant désormais ses chiffres à la baisse, voici qu'aujourd'hui il promet (seulement) 4 hôpitaux et 4 marchés régionaux. Où exactement ? Dans quelles communes ? Avec quels partenaires ? Mystère et boule de gomme. L'imprécision...volontaire !
 
   . Sinon, au cours du meeting de Trinité, le leader d'Alians Matinik s'est aussi vanté d'avoir enfin enclenché la coopération régionale "au-delà des seules Sainte-Lucie et Dominique pour couvrir toute la Caraïbe, l'Amérique du Sud, l'Amérique Centrale, l'Amérique du Nord et le Canada !". Wouaaw ! Le détroit de Behring y a échappé de peu. En fait, de coopération régionale, on ne se souvient que l'Antenne de Belem (Brésil) de l'ex-Conseil régional où, lors de ces visites, Letchimy était qualifié par la presse locale de "presidente do Martinica". Hormis une affaire d'importation de pierres précieuses brésiliennes que travailleraient nos bijoutiers martiniquais et qui avait été sèchement retoquée par l'Etat pour des raisons qu'il serait trop long d'expliquer mais qui relèvent d'un mélange d'incompétence et d'affairisme, on ne se souvient aussi que de la visite de Letchimy à Harlem où, une fois de plus, la presse l'affubla du titre pompeux de "The president of Martinique". Evidemment aucun richissime Noir américain (et il y en a !) n'a jamais investi un seul dollar en Martinique. Ah oui, il y a aussi l'affaire de la construction de la Tour Lumina avec d'inquiétants investisseurs trinidadiens, chose qui avait alerté un temps la justice laquelle avait vite détourné les yeux, soucieuse qu'elle est de ne pas déranger "la paix sociale en Outremer" selon l'expression consacrée. Comme pour les affaires du CEREGMIA et de la SODEM dans lesquelles des sympathisants ou des membres du PPM furent impliqués !
 
   A suivre...

Commentaires

zouzoula | 01/06/2021 - 11:52 :
Que l'on se rende à Fort-de-France, que l'on regarde attentivement cette ville maintenant, mieux quand cela est possible, que l'on compare son dynamisme d'antan à celui d'aujourd'hui, C'EST LA FAILLITE A TOUS LES ETAGES . Si S. LETCHIMY n'a rien pu et SU faire pour la ville-capitale, creuset du PPM, qui peut croire la moindre "promesse" de cette liste surtout quand y figure le maire de Fort-de-France lui-même?!!! Les électeurs sont-ils à ce niveau de non lucidité pour écouter ne serait-ce qu'une seconde la moindre parole prononcée par ces gens?
tiburce | 05/06/2021 - 23:20 :
Je partage la conclusion mais je nuancerais l'argumentation. L'évolution du centre-ville de Fort-de-France ne se distingue pas fondamentalement des centres-bourgs des autres communes. Les centres sont devenus étriqués, inadaptés à l'automobile et se sont vidés progressivement pour les périphéries ou même pour des mangroves où l'on a implanté sans vergogne des "zones". L'habitat non renouvelé se dégrade, les "dents creuses" se multiplient. Ce phénomène se retrouve dans certaines villes de l'Hexagone qu'on voudrait "revivifier".

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages