Accueil

L’ILE DE SAINT-BARTHELEMY MODERNISE SON UNITE DE VALORISATION ENERGETIQUE

par Frédéric Douard http://www.bioenergie-promotion.fr/

Saint-Barthélemy est une petite île de 2400 hectares dans les Antilles françaises. Avec une densité de population plus de trois plus forte qu’en métropole, la collectivité a la responsabilité d’éliminer et de valoriser les déchets de ses 9000 habitants permanents plus ceux des 300 000 touristes qui y passent chaque année. Pour cela, elle dispose d’une déchetterie et d’une chaudière à four rotatif Cylergie de 1,5 tonne par heure depuis 2001, produisant 5 tonnes de vapeur à 12 bar par heure et équipé des tous les traitements de fumée exigés par la réglementation européenne. La chaleur produite assure de 25 à 40 % des besoins de dessalement de l’eau de mer, Saint-Barthélemy étant une ile sèche, le reste étant produit par osmose inverse (Jusque 4000 m3/jour). Cette valorisation qui évite la consommation de pétrole et qui a constitué à l’époque une première mondiale, permet une valorisation de 100 % de la chaleur produite. 

Schéma de principe de la valorisation énergétique des déchets à Saint-Barthélemy

Schéma de principe de la valorisation énergétique des déchets à Saint-Barthélemy

Plus récemment, pour répondre aux nouveaux enjeux de la transition énergétique, d’une meilleure valorisation matière des déchets, mais aussi pour réduire les coûts de fonctionnement de cette unité, la collectivité territoriale a décidé de rénover l’équipement de combustion mais également de créer des infrastructures plus efficaces pour la revalorisation des matières premières et des matières organiques.

 

Elle a confié cette mission à l’exploitant, TIRU, par la signature d’un nouveau contrat de travaux et exploitation de 12 ans. TIRU sera ainsi en charge de la modernisation de l’Unité de Valorisation Energétique et de la déchetterie, de la construction et l’exploitation d’un centre de tri et d’une plateforme de compostage. Ces nouveaux aménagements demanderont un an et demi de travaux et permettront à terme d’augmenter le volume de traitement des déchets de l’île et d’améliorer leur rendement. Afin de préserver le paysage, toutes ces installations seront regroupées sur une zone limitée et le pôle ne générera ni panache de fumée, ni rejet liquide.

Schéma de principe de la chaudière de l'UIOM de Saint-Bathéleméy, source TIRU

Schéma de principe de la chaudière de l’UIOM de Saint-Bathéleméy, source TIRU

Au-delà des bénéfices pour la préservation des ressources de l’île, ce projet territorial aura également un impact positif pour l’emploi. Après la reprise du personnel de la collectivité, l’équipe d’exploitation comptera en effet une trentaine de salariés contre une dizaine aujourd’hui, faisant de TIRU l’un des plus importants employeurs de l’île.

Quelques chiffres :

Population : 9000 résidents et 300 000 personnes de passage

Tonnage de déchets  : 10 000 tonnes /an dont

Capacité de combustion : 1,5 tonne de déchets par heure

Production de vapeur : 5 tonnes/h

Volume d’eau dessalé par jour avec l’UVE : 1350 m3

Production thermique valorisée : 23,5 GWh/an

Contacts :Co mmunauté territoriale : www.comstbarth.fr

Exploitant Uiom : Cyclergie (Ouanalao Environnement) – Tél : 05 90 27 80 98 ou www.tiru.fr

Post-scriptum: 
UIOM de Saint-Barthélémy, photo Tiru

Pages