Accueil
Première audience au Tribunal de Grande Instance de Paris.

MARTINIQUE - CHLORDECONE : LA PHASE JUDICIAIRE S'OUVRE A PARIS

C’est au pôle santé du Tribunal de Grande Instance de Paris que s’ouvrira le volet judiciaire de l’affaire de contamination au Chlordécone.

Louis BOUTRIN, Président de l’association « Pour une écologie urbaine » est convoqué pour une audience par le juge en charge du dossier ce jeudi 3 juin à 14 h 30.

Les plaintes déposées par les associations écologiques en 2007, tant en Guadeloupe qu'en Martinique, tardaient à être instruites et pour cause ! Le "dossier du Chlordécone" a été délocalisé à Paris mais les plaignants ne baissent pas les bras.

L’association présidée par Louis Boutrin, co-auteur avec Raphaël Confiant du livre « Chronique d’un empoisonnement annoncé », avait porté plainte le 31 mai 2007 pour administration de substances nuisibles et mise en danger de la vie d’autrui. Malgré les pressions et intimidations, la plainte de l'association "Pour une écologie urbaine" a été maintenue.

Trois ans jour pour jour après le dépôt de cette plainte, l’association veille à ce que les responsables de cette catastrophe écologique et sanitaire soient identifiés et sanctionnés. Elle remettra son mémoire au juge parisien.

L’association entend également interpeller à nouveau Roseline Bachelot, Ministre de la santé, pour que soient établis un recensement et un suivi médical effectif des ouvriers agricoles ayant utilisé le Chlordécone et autres pesticides organochlorés durant la période allant de 1972 à 2002. Voir à cet effet en PJ, courrier adressé à la Ministre le 28 septembre 2009 et resté sans réponse à ce jour. Copie sera transmise à Monsieur le directeur de l’Agence Régional de la Santé.

Martinique, le 27 mai 2010

Pour le Bureau

Le Président

Louis BOUTRIN

Pages