Accueil

Martinique, l'île aux hypermarchés

 Martinique, l'île aux hypermarchés

   Jadis, on la surnommait, sans doute un peu abusivement, l'île aux fleurs. Aujourd'hui, on peut, sans trop abuser, la renommer, l'île aux hypermarchés. Voire même l'île à l'hypermarché-GBH.

   En effet, GBH (Groupe Bernard Hayot) construit ou rachète à tours de bras des hypermarchés à travers toute l'île comme si février 2009 n'avait jamais existé. Souvenez-vous ! Chaque jour, pendant un mois et trois jours, des dizaines de milliers de Martiniquais défilaient dans les rues sous la houlette des syndicats en hurlant de sonores "Péyi-a sé ta nou, sé pa ta yo ! " (Le pays nous appartient, pas à eux ! ) et "Bétjé déwò ! " (Les Blancs créoles, dégagez !).

   On disait les Békés terrés chez eux au Cap Est, rebaptisé "Békéland" par les manifestants. Sauf que pas un magasin de Béké n'avait subi la moindre attaque pendant cette période. Avaient brûlé par contre : un entrepôt de chaussures à Schoelcher appartenant à un Chinois ; un atelier de réparation de pneus appartenant à un Noir à Fort-de-France ; un magasin de téléphones portable appartenant à un Syrien au Lamentin ; un tracteur appartenant à un Africain à nouveau à Fort-de-France.

   Aujourd'hui, soit 9 ans plus tard, la caste békée se porte  toujours comme un charme et GBH n'a jamais été aussi prospère. D'ailleurs, on n'entend plus du tout parler de la moindre grève dans les entreprises békées. Il n'y en a plus que dans les administrations d'Etat ou territoriales (CTM etc.). Dernière construction en perspective : un hypermarché au Vauclin. En effet, une convention a été signée entre la CTM, la ville du Vauclin et la société DOLIBAM ( filiale de GBH) pour la construction du giratoire sur la RN6 juste avant la station Esso.  Coût 1.500.000€. Qui seront inscrits au budget 2019 et 2020. Ce giratoire permettra de desservir le futur hypermarché de HAYOT, mais les élus diront que c'est pour améliorer la circulation.
Ce rapport No 43 a été voté à l’unanimité par la CTM le 20 septembre 2018.

   Vous avez bien lu : à l'unanimité.

   Conclusion : moins la Martinique produit, plus elle construit des hypermarchés. Et cela ne dérange personne. Surtout pas nos politiciens de tous bords...

 

Image: 

Pages