Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

MEETING DU LAMENTIN : ÉNORME SUCCÈS POUR LES PRO-74 !

Le premier meeting du RMC (Rassemblement Martiniquais pour le Changement) qui rassemble 10 partis politiques et mouvements favorables au passage de la Martinique à l’article 74, a été un grand succès puisque plus de 3.000 personnes se sont rassemblées dans les tribunes du stade Georges Gratiant du Lamentin. Ce n’était pas un pari gagné d’avance car le dimanche matin est, pour beaucoup, réservé à la messe, au sport ou à des manifestations comme les courses de yoles. Justement, ce dimanche matin 18 octobre, se déroulait à l’Anse Figuier (Rivière-Pilote), à 10h__pratiquement à la même heure que le meeting du RMC donc__le Grand Prix du Conseil Régional de Yoles rondes !!!

Tour à tour, les leaders des principales organisations ont appelé à voter « OUI » à la consultation référendaire du 17 janvier 2010, arguant du fait que le statu-quo, c’est-à-dire la situation actuelle (article 73), n’était plus tenable. Les différents maires signataires de l’appel des maires sont également intervenus parmi lesquels Eugène Larcher (Anses d’Arlets), Nestor Azérot (St-Marie), Ange Lavenaire (Marigot), Luc-Louison Clémente (Schoelcher), Garcin Malsa (St-Anne) etc…A noter que certains maires s’étaient faits représenter par leur premier adjoint (Robert, Lamentin etc.) ou ont fait lire une lettre de soutien (Justin Pamphile, maire du Lorrain).

Les partisans de l’article 73 (UMP et FSM) et surtout de l’article 73 constitutionnalisé (PPM) ont été vivement critiqués sous les applaudissements d’une foule en délire qui vibrait à chaque bon mot comme lorsque Claude Lise lut le fameux poème de Gilbert Gratiant : « Man pè zéklè ! Man pè tonnè ! Man pè lannuit ! Man pè Djab ! », manière pour lui de dénoncer le virus de la peur diffusé par les pro-73. Alfred Marie-Jeanne, pour sa part, lança un vibrant appel à tous ceux qui vivent en Martinique (y compris les Békés et les Métros) pour qu’ils rejoignent le camp du changement, manière pour le leader du MIM de souligner, si besoin en était, le caractère non racial et non raciste, du combat mené. Garcin Malsa, leader du MODEMAS, quant à lui, a souligné la nécessité d’avoir rapidement des compétences en matière d’environnement et de contrôle de l’espace littoral. Louis Boutrin, porte-parole d’OBJECTIF 74, a insisté sur le fait que les partisans du 74 ne devraient avoir qu’une consultation et une seule en tête, celle du 17 janvier, ceci afin d’obtenir l’autonomie tout de suite et non éventuellement dans 6 ans comme le propose le PPM.

Deux jeunes femmes, l’une membre du RDM, l’autre du MIM, ont impressionné l’assistance par la passion qu’elles ont mise à réclamer plus de pouvoirs domiciliés en Martinique afin de tenter de résoudre les graves problèmes qui affectent la jeunesse de notre pays. « La jeunesse est avec vous ! » ont-elles proclamé face à une foule composée, il est vrai, majoritairement de quadragénaires, quinquagénaires et sexagénaires.

Ce premier succès (car le RMC doit organiser 6 autres meetings) ne doit toutefois pas masquer une réalité qui a été martelée par plusieurs intervenants, notamment David Zobda (BATIR LE PAYS MARTINIQUE) : si les maires ne s’impliquent pas réellement dans la campagne, s’ils ne travaillent pas chaque quartier, chaque rue, chaque bloc d’habitations, bref s’ils font comme en septembre 2003, il y a gros à parier que le 17 janvier 2010 risque d’être une sévère défaite pour le camp du changement.

Allez, messieurs les maires, au boulot donc !


.


.


.


.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages