Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL
Ouvrage collectif sous la direction de Olivier Dehoorne et Pascal Saffache

MONDES INSULAIRES

Géopolitique, économie et développement durable

{Cette collection de culture générale, dirigée par Gabriel Wackermann, associe les
domaines les plus divers de la géographie. Par des approches transversales et
pluridisciplinaires, elle traite des thèmes d'actualité relevant des préoccupations
scientifiques majeures de notre époque et fait ressortir les mécanismes de
fonctionnement et d'organisation du globe. Carrefours s'adresse aux étudiants en
géographie, histoire, sciences sociales, aux candidats aux différents concours ainsi
qu'au grand public désireux de comprendre les problèmes de notre temps.}

{{Illustrations de couverture :}}

Îlet Loup Garou (Commune du Robert). Cliché de Jean-Valérie Marc, 2002.

Les îles constituent des laboratoires privilégiés pour étudier les enjeux
contemporains de contrôle des ressources. Ces territoires, si loin des grandes
problématiques qui préoccupent la scène internationale, sont le théâtre de conflits
de faible acuité, qui n’occupent guère le devant de la scène ; pourtant ces conflits
silencieux n'en sont pas moins fondamentaux pour l’avenir.

Autour des ressources, s’opposent des usages, et, au-delà, des conceptions du
développement et des modalités d’exploitation des éléments naturels. Ces
oppositions caractérisent notamment des confrontations entre les usages locaux,
plus ou moins anciens, et la valeur économique escomptée de l’exploitation des
ressources à des fins de consommation internationale. La « nature sociopolitique et
socio-économique des ressources » (Raffestin, 1980) n’est pas la même pour tous les
acteurs. Par exemple, sur le plan touristique, la fascination pour la singularité
insulaire, avec pour corollaire l’exploitation de cette ressource idéelle, suscite de
nouveaux intérêts économiques qui entrent en compétition avec d’autres pratiques
plus anciennes.

Les nouveaux usages qui se définissent, soutenus par des consommateurs
extérieurs, contribuent à l’exacerbation des concurrences autour du contrôle des
ressources naturelles. Une réflexion sur les choix de développement s’impose donc
pour une gestion raisonnée des ressources.

{{Olivier Dehoorne}} est maître de conférences en géographie à l’université des Antilles et de la Guyane.
Il travaille sur la géographie du tourisme aux Antilles et dans de nombreuses régions du monde, et
aborde dans ses travaux la problématique des difficultés de développement des petits États insulaires
confrontés aux logiques mondialisatrices.

{{Pascal Saffache}} est maître de conférences en géographie et aménagement à l’université des Antilles
et de la Guyane. Il traite des problématiques environnementales et plus généralement des modalités
d’aménagement des espaces naturels au sein des entités micro-insulaires.

Document: 

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages