Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL
PALESTINE VAINCRA !

"Pour une Palestine libre" : 600 musiciens du monde entier signent une tribune anti-coloniale

Ella Dall’erta
"Pour une Palestine libre" : 600 musiciens du monde entier signent une tribune anti-coloniale

Au travers du #MUSICIANSFORPALESTINE, certains artistes ont relayé hier une tribune signée par plus de 600 musiciens internationaux qui interpelle les artistes et dénonce les crimes d’Israël. Dans le texte, les musiciens signataires dénoncent les derniers événements en Israël, notamment les « bombardements brutaux israéliens de la bande de Gaza assiégée [qui] ont fait plus de 245 morts ces dernières semaines. »

Ils y affirment une position anti-colonialiste claire dénonçant « le projet colonial visant au nettoyage ethnique de la population palestinienne » et exigeant « la justice, la dignité et le droit à l’autodétermination pour les Palestiniennes et Palestiniens, comme de tous ceux qui luttent contre la dépossession et la violence coloniales à travers la planète.

https://musiciansforpalestine.com/

Parmi les signataires, des artistes connus pour leur engagement. C’est le cas par exemple de Roger Waters, figure du groupe Pink Floyd, qui affiche très clairement lors de ses concerts son engagement anti-Trump. Il avait également déjà fait part de sa position face à la situation palestinienne en militant en faveur du mouvement Boycott, Divestment, Sanctions (BDS), en déployant le drapeau palestinien lors de ses concerts, ou en allant à Roland-Garros avec un keffieh pour affirmer son soutien à la Palestine. Plus récemment, il a explicitement dénoncé les expulsions dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem Est, dénonçant ouvertement sur Twitter la complicité des Etats-Unis.

C’est le cas également du rappeur Médine, connu récemment pour son soutien envers les peuples opprimés comme les Rohingyas en Birmanie. De même pour le duo Mouss et Hakim qui, pour l’Eurovision de 2019 qui se tenait à Tel Aviv, avaient co-signé une tribune dans le Guardian en soutien à l’appel des artistes palestiniens à boycotter cette édition du concours.

Parmi les autres figures, Patti Smith, Cypress Hill, Keny Arkana ou encore HK, le chanteur des Strokes Julian Casablancas, Rage Against the Machine sont signataires du texte. Un soutien internationaliste et anti-colonialiste de poids et important dans un contexte où certaines tentatives de soutien à la Palestine se font réprimer et où les palestiniens pansent leurs plaies après les violentes destructions causées par les bombardements israéliens. Un soutien également remarquable après une éclipse de la solidarité avec la Palestine ces dernières années, et qui s’inscrit dans un regain de soutien à la cause palestinienne qui pourrait connaître un nouvel essor après les mobilisations inédites des dernières semaines.

 

Post-scriptum: 
Crédits photo : REUTERS

Commentaires

tiburce | 02/06/2021 - 11:57 :
C'est bien. On en viendra sans doute à deux Etats : Israël et la Palestine. Ce que l'Assemblée générale de l'ONU avait voté dès 1947. L'Etat d'Israël a été créé mais pas celui de Palestine, refusé par les Arabes qui ont préféré la guerre. Mais ceux-ci n'ont jamais gagné les guerres qu'ils ont déclenchées. On en est donc au même point qu'il y a 74 ans, sauf que la situation de la Palestine sur le terrain s'est dégradée.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages