Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Protester contre Big Pharma mais pas contre les Big Five !

Protester contre Big Pharma mais pas contre les Big Five !

  Les réseaux sociaux sont donc devenus la nouvelle vox populi, celle du nouveau millénaire que d'aucuns prévoyaient radieux et qu'un minusculissime virus, sans doute apparu en Chine, est venu mettre sens dessus-dessous. 

 Tout un chacun peut donc s'exprimer sur tout et n'importe quoi et l'ultracrépidarianisme, mot barbare et jusque-là quasi-inconnu, à savoir l'art de parler savamment de ce que l'on ne connaît pas, fait florès. On ne compte plus désormais les épidémiologues-Facebook, les infectiologues-Whatsapp ou les virologues-Instagram. Au point que, selon une rumeur (évidemment diffusée sur les réseaux sociaux), la Faculté de médecine de Paris, à moins que ce soit de Marseille ou de Lyon, aurait décidé de ne plus assurer de cours en présentiel, demandant aux étudiants de se former à partir des réseaux sociaux. LOOOL ! comme on dit dans la novlangue 2.0. En tout cas, heureusement que l'éminent sémiologue Umberto Eco est déjà monté au paradis des Belles-Lettres, lui que révulsait le spectacle de ces hordes de Facebookiens, Instagrameurs et Twitteriens "qui se croient plus intelligents qu'un Prix Nobel" (fin de citation).
   Donc, nos chers vaccinos-sceptiques s'insurgent contre Big Pharma, ces grosses entreprises mondialisées qui fabriqueraient de faux médicaments et de faux vaccins juste pour se faire des milliards de dollars. S'il est indéniable qu'il y a des moutons noirs (ou blancs) dans le secteur pharmaceutique, si divers scandales comme celui du Mediator ont éclaté ces dernières décennies, n'est-ce pas le cas de n'importe quel secteur d'activité ? Même à l'université censée être un haut-lieu de la Pensée, il y a des types qui détournent des millions d'euros et pourtant ça ne choque pas grand monde ! De plus, est-ce que le Facebookien moyen vérifie les médicaments que lui prescrit son médecin ? Cherche-t-il leur composition chimique ? Vérifie-t-il leur efficacité ? Qui connaît la composition chimique d'un médicament aussi basique que le Doliprane ? L'immense majorité des malades consulte uniquement la posologie et les contre-indications du médicament qui lui est prescrit et ignore la longue liste, pour le moins ésotérique, figurant sur le mode d'emploi qui l'accompagne. A part le Facebookien Ti Sonson, qui possède un doctorat en biochimie, tout le monde avale son Doliprane sans se demander ce que sont le carboxyméthylamidon, l'hypromellose, le macrogol 6000 ou l'azorubine qui le composent.
   Mais revenons à notre sujet...
   Donc le Big Pharma est unanimement dénoncé par celles et ceux qui squattent, quasiment jour et nuit, les...Big Five. Peut-être n'ont-ils/elles jamais, tout savants (es) qu'ils/elles soient, entendu parler de ces derniers. Hum !... Pourtant, il suffit d'aller sur...Google. Tiens, ce dernier fait justement partie des Cinq Gros. Avec Facebook, Apple, Amazon et Microsoft (ce dernier vous permettant de lire, en ligne, le présent article). Tous sont la propriété de milliardaires yankees, enfin, américains, si l'on préfère. Exactement comme Big Pharma au sein duquel on compte toutefois quelques Européens. La Russie et la Chine ont, certes, développé leurs propres systèmes mais ces derniers ne sont utilisés qu'à l'intérieur de leurs seules frontières (sauf le chinois Tik-Tok, ce virus que les historiens, en 2060, considéreront sans doute comme "aussi pire" que le covid-19 vu qu'il nuit gravement à la santé mentale).
   Comme assignés à résidence donc sur Facebook et autres réseaux sociaux, nos vaccino-sceptiques clament pourtant ce beau mot de "LIBERTE !" dans leurs manifs et surtout sur les...réseaux sociaux, en particulier celui de Mark Zuckerberg. Ce faisant, ils ne savent même pas qu'ils sont en liberté...surveillée. Ils ne savent pas que les publicités qu'ils reçoivent sont ciblées, que les articles qu'on leur propose de lire ont été sélectionnés par un algorithme. Que chaque achat sur Amazon est enregistré. Que chaque paiement avec une carte bleue est enregistré aussi. Que chaque appel sur leur téléphone portable est géolocalisé et qu'il peut l'être même si l'appareil est éteint. Sacrée "LIBERTE", n'est-ce pas ?
  Enfin, "spéciale dédicace", comme on dit de nos jours, à celles et ceux qui voient dans le vaccin un "complot du capitalisme".  Premièrement, le capitalisme a besoin de consommateurs. Plus ces derniers sont nombreux mieux, il se porte. Il n'a aucun intérêt à ce que la circulation des marchandises soit ralentie, que les entreprises mettent la clé sous la porte, que les milliards qu'il amasse ne soient pas réinvestis pour produire encore plus de milliards etc... Aucun intérêt ! Sauf à se tirer une balle dans les pieds. Et puis, jusqu'à preuve du contraire, le covid n'a pas surgi à Houston, Carcassonne ou Brighton mais à... Wuhan.  Deuxio : si c'était un complot du capitalisme, ce dernier serait-il idiot au point d'éliminer (vacciner/ARN-massacrer) la partie de la population mondiale qui est la plus riche ? Celle qui a les moyens d'acheter et de consommer ? Or, sur les quelques 3,5 milliards de personnes vaccinées sur la planète à la date d'aujourd'hui, presque 2 milliards sont des Occidentaux (Américains, Canadiens, Européens, Australiens, Néo-Zélandais etc.) et des Asiatiques capitalistes (Japon, Corée du sud, Singapour, Taïwan). Mieux : tout ce beau monde envisage même d'infliger une 3è dose à leurs compatriotes alors que dans le Tiers-Monde ou les Pays du sud, comme on dit maintenant, à peine 10% de la population est vaccinée. Chose qui a provoqué la colère du directeur de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le Dr Tedros Ghebreyesus, de nationalité éthiopienne, qui voit dans cette 3è dose une manière égoïste de priver les pays du sud de vaccin ! 
   Il faut arrêter le délire : jamais le capitalisme ne se serait tiré une balle dans les pieds. Et surtout, les Big Five sont aussi néfastes, impérialistes, exploiteurs etc... que Big Pharma. La meilleure preuve en est que Bill Gates et d'autres grands patrons yankees se vantent de n'utiliser que des dumb phones. Autrement dit, des "téléphones idiots" c'est-à-dire qui ne sont pas reliés à l'Internet. Quant à leurs enfants, ils les font éduquer dans des écoles et universités qui font un usage restreint des ordinateurs, préférant les livres-papier. Tout en offrant massivement, ces mêmes milliardaires, des tablettes aux établissements recevant les rejetons des classes défavorisées. Quelle générosité !
  Le pire est que tout ça n'est même pas caché (les complotistes invétérés repasseront). Bill Gates n'hésite jamais à brandir son dumb phone en public ! 
Image: 

Commentaires

tiburce | 27/08/2021 - 08:28 :
Certains sont hostiles à la vaccination par conviction religieuse. Comme d'autres le sont à la transfusion sanguine ou même aux analgésiques. Il y a aussi l'opposition politique : le pouvoir colonialiste m'invite à me faire vacciner, donc je ne le fais pas. Mais il me semble que l'opposition à la vaccination résulte souvent d'un sentiment bien humain : la peur. Or la personne qui a peur ne raisonne plus rationnellement. D'où le déni de la pandémie et la floraison d'arguments fallacieux. Et comme la peur s'explique mal, on la travestit. Je ne m'oppose pas à la vaccination, je défends la liberté. Je ne suis pas un peureux, je suis un héros de la résistance. Personnellement, je n'ai rien contre la vaccination, me disais-je, sauf... qu'en y réfléchissant... je me suis aperçu que je n'étais vacciné ni contre l'hépatite B ni contre la grippe, laquelle tue cependant un certain nombre de gens tous les ans. Comme quoi... je ne suis moi-même pas toujours dans la rationalité ! Pour le vaccin contre la Covid, ma fille m'a téléphoné : "Tu as rendez-vous tel jour, telle heure, tel endroit, pour ta faire vacciner." Poussé dans le dos par une main familière, j'y suis allé.
Adalbert XILEF | 26/08/2021 - 15:12 :
Je suis de plus en plus écœuré par ces intellectuels qui s’appuient sur leurs science du « dire » pour mépriser ceux qui ne sont pas en accord avec leur avis. Pouvez-vous comprendre que chaque individu dispose en toute dignité de la faculté de dire non ! Et la charte du malade et la loi de 2002 évoquent le consentement éclairé et la possibilité de refuser un soin. Essayons de nous respecter de part et d’au de nos divisions..
tiburce | 27/08/2021 - 10:26 :
La loi de 2002 est relative aux droits des malades, hospitalisés notamment. Elle prévoit le consentement du patient aux actes et traitements qui lui sont proposés. Les vaccinations n'entrent pas dans ce cadre : il s'agit de mesures de santé préventives, qui visent à éviter maladies et hospitalisations... On a le droit de les refuser, sauf quand la loi les rend obligatoires, ce qui est le cas contre 11 maladies, dont la diphtérie, la poliomyélite et le tétanos.
tiburce | 27/08/2021 - 10:59 :
Il ne s'agit pas d'une querelle d'avis différents mais d'une question de vie ou de mort. La 4ème vague à laquelle nous sommes confrontés, est une vague de non-vaccinés. Les 152 morts de l'accident d'avion au Venezuela avaient soulevé l'émotion. On en est à 411 morts de la Covid et 118 personnes sont en réanimation. Devant un tel bilan, pouvez-vous comprendre qu'on s'interroge sur le choix des gens qui refusent la vaccination ? On s'interroge pour eux, car on les aime bien, contrairement à ce que vous induisez. On s'interroge aussi sur les conséquences sociales de leur attitude : hôpital submergé, report des interventions pour les autres malades et confinement pour tous.
Véyative | 27/08/2021 - 21:19 :
Le consentement éclairé, il me semble qu'il ne peut l'être qu'avec la contribution des intellectuels.
Stromaed | 26/08/2021 - 15:32 :
Pousse dans le dos par une main familiere. Ils sont nombreux dans le cas
Frédéric C. | 26/08/2021 - 18:26 :
Oui, les Big Five sont omniprésents, Ils se font sans arrêt de l'argent sur notre dos, et il faut le savoir. Nous vivons dans une société de surveillance. C'est d'ailleurs le titre d'un ouvrage très intéressant sur la question: "Abécédaire de la société de surveillance", par David FOREST, Editions Syllepse, 2009, Paris. Quelqu'un féru d'informatique y apprendra peut-être peu de choses, le non-informaticien beaucoup plus.../// Sinon, Adalbert XILEF, je ne vous suis pas. Vous vous en prenez aux "intellectuels qui [selon vous] s’appuient sur leurs science du « dire » pour mépriser ceux qui ne sont pas en accord avec leur avis". D'abord ceci n'est pas spécifique à des "intellectuels". On entend régulièrement des politiciens un peu atrophiés du bulbe, ou tel citoyen ne connaissant pas grand'chose à un sujet, pérorer sur ledit sujet et mépriser ostensiblement ceux qui ne partagent pas leur avis. C'est courant. C'est fréquent chez les amateurs de foot à l'issue d'un match. Sinon, mon mécanicien pourra me toiser si je lui pose des questions sur telle réparation qu'il a faite à ma voiture alors que, selon moi, çà ne s'imposait pas. Pour les intellectuels dont vous parlez, certains procèdent en effet comme vous le dites, Mais dans cet article, je ne vois pas de sophismes, de procédés vicieux visant à déconcerter le lecteur. Je vois juste une démonstration de la nécessité, selon le rédacteur, de se faire vacciner, vu l'hécatombe actuelle en Martinique par le Covid, hécatombe dont on ne voit pas le bout. Nombre de morts par jour suite au Covid : environ 5 en moyenne rapporté à la population çà fait beaucoup; à ce rythme là, en annualisé çà fait près de 2000 morts. Il y a de quoi être en colère car certains d'entre nous en sont responsables, par leur négligence, leur envie de faire la fête, alors que nous sommes tous en danger de mort. Il y a de quoi être en colère! Dans le texte il y a des arguments, de l'ironie bien sûr, mais est-ce vraiment du mépris? Je ne crois pas: le mépris, je connais, et quand ce rédacteur exprime du mépris, c'est vraiment autre chose! Le mépris, je le sens vraiment, sur FB, de la part de certains antivax qui sortent n'importe quoi pour faire valoir leur "thèse" et qui démolissent quiconque les contredit. Exemple d'argument que j'ai dû réfuter: régime français sous Macron = dictature", "Macron = Hitler", "Macron décide seul de tout". Sur FB, plein de gens disent en effet n'importe quoi, se croyant protégés par leur pseudo (alors que l'adresse IP permettrait de remonter jusqu'à eux). Exemple: bien des gens découvrent le fonctionnement de la 5è République française autoritaire et en imputent l'autoritarisme au seul Macron (pour qui je n'ai pas voté), sans faire un petit retour en arrière. Exemple pourtant célèbre: de Gaulle utilisa les pleins pouvoirs sans aucun contrepoids (article 16 de la Constitution) pour déjouer le putsch des généraux d'avril 1961; le putsch a été déjoué en une semaine, mais de Gaulle gardant les pleins pouvoirs jusqu'en septembre 61. J'ai beau argumenter, je ne récolte que du mépris de gens qui ne raisonnent même plus, pris dans une sorte de "fanatisme antivaccins". Donc ne mélangeons par ironie et mépris. Et il n'y a pas que des "intellectuels" qui méprisent ceux ne partageant pas leur avis.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages