Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

PUIS-JE ÊTRE FIER DE GENS MIS EN EXAMEN, OU L'EFFICACITÉ DE LA MÉTHODE COUÉ.

Térèz Léotin

Monsieur Dufrénot, permettez que je reprenne vos mots issus du texte publié sur le site de vos amis, car je me sens à mon tour "obligée de prendre ma plume aujourd’hui tant je suis excédée", mais contrairement à vous, c'est par l'entêtement de ceux qui veulent à tout prix tromper le peuple martiniquais, en cherchant à innocenter les gens du laboratoire de recherches en économie à l'Université des Antilles le CEREGMIA, accusés "d'avoir détourné l’argent de l’Université donc de l’Etat," que je me trouve excédée. Ceux qui veulent enfoncer ceux qui les dénoncent m'exaspèrent.

Puisque vous vous annoncez "en tant qu’ancien universitaire et directeur de laboratoires de recherche successivement dans deux Universités", pourquoi perdez-vous vos repères en allant jusqu'à  confondre "repères et repaires"? Est-ce votre pratique universitaire qui vous donne la liberté de proposer des accords différents de ceux que permet habituellement la langue française ? Depuis quand dit-on en français : "c’est sans ambigüité que le jury ont reconnu que le CEREGMIA a une place et un rôle à jouer dans un pôle de compétitivité mondiale ? Car, voyez-vous, tout comme vous, et toujours pour vous citer, "je ne peux rester indifférente, lorsque vous vous restez coi."

Pendant que vous vous entêtez, par fautes d'orthographe interposées, (celles que j'ai vues évidemment) à défendre ceux qui ont contribué à la mauvaise gestion du CEREGMIA, je suis très  fière de vous dire que le site  MONTRAY KRÉYOL a l'honnêteté en sa faveur. C'est pour cela qu'il laisse ensemble les malhonnêtes qui se ressemblent. Qu'ils se rassemblent. Ils n'ont rien de mieux à faire.

Vous cherchez, à protéger  vos amis, en honnête homme qui se découvre une virginité, dites nous où est passé tout l'argent qui a transité par les laboratoires du CEREGMIA ? Se serait-il volatilisé ? Auquel cas, je pense que vous m'aurez fait comprendre le sens de la parole où l'on dit que l'argent c'est de l'éther. J'aurais pu vraiment y croire, s'il n'y avait les preuves et elles, elles sont accablantes. Elles montrent qu'il y a eu détournement dans l'utilisation de cet argent. Et puis s'il n'y avait eu en outre un rapport de la Cour des comptes, et plusieurs autres tout aussi accablants, j'aurais encore pu vous croire, mais qui peut vous prendre au sérieux ? Même pas vous qui n'ignorez pas la triste réalité

Pourquoi le "Directueur-du-CEREGMIA" en a-t-il pris pour 5 ans d'interdiction, s'il est innocent ?   Pourquoi Le Conseil d'État a-t-il rejeté les deux requêtes de ce "Directueur-du-CEREGMIA" et de son adjoint au laboratoire de recherches ? Ils contestaient cependant, leur suspension de leur poste d'enseignant et leur interdiction de pénétrer sur le campus de Schoelcher. Pourquoi le "Directueur-du-CEREGMIA" et son adjoint ont-ils été condamnés à verser 3000 euros à l'Université, par Le Conseil d’Etat ? Et pourquoi des conclusions et préconisations de l'IGAENR (Inspection Générale de l'Administration de l'Éducation Nationale et de la Recherche), sont-elles aussi graves ? Pourquoi le Conseil de discipline de l'Université Toulouse 1 a-t-il infligé au "Directueur-du-CEREGMIA" une interdiction de diriger pendant 5 ans un laboratoire de recherche ? Pourquoi est-il suspendu pour 5 ans de ses fonctions ? POURQUOI ? Pourquoi  le doyen de la faculté de droit et d'économie, s'est-il vu retirer sa délégation de signature, sur préconisation de l’IGAENR ? Vous dites, en minimisant leur acte "Les professeurs Célimène et Logossah et Carpin sont des hommes qui méritent le respect. Il y a dépense injustifiée dans leur organisme". Vous volez à leur secours en vilipendant ceux qui pour vous " se servent d’une anomalie de gestion pour défendre leur intérêt politique"

 Il n'empêche que l'Université est en train de rembourser par tranches les sommes, à hauteur de  8  millions d'euros, qui ont servi à tout autre chose qu’à ce à quoi elles étaient destinées, et qui se sont volatilisées des caisses de l'Université selon 4 rapports (dont 2 de la Cour des comptes, 1 du Sénat et 1 de l'IGAENR) ainsi qu'un PV de commission de jugement dénonçant une gestion désastreuse, opaque et meurtrière pour l’Université. Comment expliquez-vous qu'après le passage d'un de vos amis économistes au Conseil Régional, sous la mandature Darsières, que les comptes furent  exsangues ? Et vous dites ces personnes innocentes. Ou vous jouez à l'autruche, ou vous pratiquez la méthode autant préventive que curative du psychologue et pharmacien français qui considère "que toute idée qui se grave dans notre esprit tend à devenir une réalité dans l'ordre du possible", et alors vous dites vos amis innocents. "Quand la volonté et l'imagination sont en lutte, c'est toujours l'imagination qui l'emporte sans aucune exception", alors, toujours alors, vous les dites innocents.

Si vous l'affirmez, je veux bien vous croire, car avec tout ce qu'on leur reproche et tout ce que vous répétez sans arrêt, cela aurait été moi que je serais déjà depuis fort longtemps, à moisir derrière les barreaux en prison, .... à payer pour vos innocents.

Mais, avec tous les rapports qui les accablent, dites-moi, comment peuvent-ils être si innocents ? Ah oui, c'est qu'il faut s'en persuader. Persuader son imagination. Pratiquer l'autosuggestion. Il suffit de le répéter, encore et encore. C'est vrai. Vous et vos amis êtes adeptes de la méthode Coué. Attendons voir si les juges auront de telles pratiques. 

 

Térèz Léotin

Commentaires

yvleo | 06/09/2015 - 07:02 :
Je trouve cet article excellent dans sa sobriété et sa mesure. Mais pourquoi l'illustrer encore par un animal horrible ?
Lydie GILBERT | 06/09/2015 - 09:19 :
Méthode coué ? Non ! Méthode de malhonnête, voulant protéger des présumés escrocs - Mr Dufrénot a raté une belle occasion de ne pas se ridiculiser, tellement la "ficelle" paraît grosse -

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages