Accueil
Slam de Mayotte

QUAND J’AI RENCONTRE MAYOTTE…

Lisa David

{{{Quand j'ai rencontré Mayotte

Pas si longtemps que de l’avion j’ai découvert tes côtes

Atterrissage en douceur sur une terre qui s’approche

De mon pays… classé colonie ou département, selon l’accroche

Nous sommes dans le même moule, soeur Mayotte

On dit ces gens, ces assistés de l’Outre-Mer

Caribou ! Kontan ouèw ! On s’embarque dans la galère.

***

Mayotte que disent tes manguiers aux branches silencieuses ?

Tes puissants et centenaires baobabs, en veilleuse

Laissent-ils passer les étoiles pour des bonheurs éphémères ?

Tu sembles avancer en tranquillité, taisant tes misères.

Chargés de fruits, que vont chercher si haut tes cocotiers

Nous disent-ils qu’il faut quand même se méfier ?

***

Mayotte j’interroge tes merveilles

Lac et lagon, rien que sommeil

Pour rêve ou kwasa kwasa, cauchemard

Retour en arrière, c’est toujours trop tard.

Aller avec le vent, ou à contre courant, pour éviter le récif ?

Sauver son identité, sa langue, c’est à s’arracher les tifs !

***

Incertitude, espoir, avenir en promesse de paille

Partir là-bas ? Délit de sale gueule et en plus, ça caille !

Nous dirons nos maux en lignes qui déraillent

Se faire entendre avant que vienne la pagaille

Au mariage des nations dont nous ne sommes pas

Nous prendrons notre place pour éviter le trépas

***

Guadeloupe, Guyane, Réunion, Martinique,

Mayotte, Kanaky, dans la ronde qui revendique

A la France rattachée, nous sommes « ses danseuses », ses dames !

N’est-elle pas un peu polygame ?

Au mariage forcé, nous sommes invités

Allons faire la fête de la solidarité !

Lisa DAVID

Invitée de KWEZI-FM
Mayotte le 28 Mai 2010}}}

* " Caribou " en shimaore (langue mahoraise) c’est Bienvenue.

** Les "Kwasa kwasa" sont ces barques qui transportent
les habitants des autres îles des Comores qui espèrent
trouver une meilleure vie à Mayotte. La réalité est tout autre.

Image: 
Post-scriptum: 
Photo : Lisa David