Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

RELANCE LEXICALE CRÉOLE ET CONTRASTE OPTIMAL

Par Jean Bernabé

{{PRELIMINAIRES}}

{L’urgence du moment est de relever, parmi tant d’autres défis, celui de pouvoir utiliser une langue créole apte à prendre en charge de façon de plus en plus autonome des actes d'énonciation formels de plus en plus complexes. La production de ces derniers est en progression compte tenu du rapport renouvelé au créole, résultat d’actions militantes de longue haleine ainsi que de la prise de conscience, par les créolophones, des enjeux symboliques dont est porteuse leur langue.

Mais c’est aussi, à n’en pas douter, le résultat de la reconnaissance de facto de cette langue, à travers la création, en 2000, du CAPES de créole, obtenu grâce à une insistante revendication émanant du GEREC-F. Dans ce cadre-là, on notera les contraintes et besoins créés par l'épreuve de dissertation , épreuve emblématique, s’il en est, dans le dispositif français des concours de recrutement de professeurs.} {{(...)}}

{{Jean Bernabé}}

La totalité du document au format pdf ci-dessous.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages