Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Revue "Kreolistika" : un nouveau départ pour la créolistique à l'Université des Antilles

Revue "Kreolistika" : un nouveau départ pour la créolistique à l'Université des Antilles

   Pendant presque quatre décennies, la créolistique fut un champ de recherches très actif à l'ex-Université des Antilles-Guyane, puis à l'Université des Antilles, cela sous la houlette du Pr Jean BERNABE, directeur du GEREC (Groupe d'Etudes et de Recherches en Espace Créole).

   Ce dernier, le GEREC, publiait pas moins de trois revues : ESPACE CREOLE pour la créolistique stricto sensu ; MOFWAZ pour la didactique des langues et cultures créoles ; TEXTES-ETUDES-DOCUMENTS (TED) pour l'étude de la littérature francophone antillaise et guyanaise. Si J BERNABE dirigeait chacune d'elle, la première avait pour rédacteur en chef, Raphaël CONFIANT et la deuxième, Michel DISPAGNE. 

 

 

  Puis, vint le moment au début du nouveau siècle, où le Ministère de l'Enseignement et de la Recherche incita les groupes de recherches à fusionner au sein de leurs facultés, cela au nom de la transdisciplinarité érigée dès lors en mantra, puis très vite en obligation. Au moment où le GEREC cessa de fonctionner et s'intégra au nouveau groupe de recherches de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université des Antilles à savoir le CRILLASH (Centre de Recherches Interculturelles en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines), groupe rassemblant anglicistes, hispanistes, spécialistes de littérature française, de sciences de l'éducation, de science de l'Information et de la Communication ainsi que créolistes, il pouvait présenter le bilan remarquable en terme de publications d'ouvrages (près de soixante-dix), d'articles (près d'un millier), de colloques organisées (une quinzaine) et de thèses de doctorat soutenues (une trentaine). 

    Exit donc le GEREC et place au CRILLASH...

   Une nouvelle revue, celle du CRILLASH, interdisciplinaire donc, vit le jour, ARCHIPELIES, qui, à la date d'aujourd'hui, en est à son numéro 10. Avec Gerry L'ETANG comme directeur de publication, elle fut d'abord une revue-papier avant de devenir une revue en ligne :

 

 

    La créolistique perdit peu à peu son rôle de fer-de-lance de la recherche non seulement au sein de la Faculté des Lettres et Sciences humaines mais aussi de l'Université des Antilles. Elle perdit surtout en visibilité et, suite au décès de son fondateur, J. BERNABE, puis des départs en retraite des professeurs J. COURSIL, R. DAMOISEAU et R. CONFIANT et des mutations comme celle de M. DISPAGNE à l'Université de Guyane, elle se mit à dépérir quelque peu, hormis dans le domaine de l'anthropologie des mondes créoles sous la houlette de Gerry L'ETANG.

    Il était donc nécessaire de redonner à la créolistique (ou "Etudes créoles") un nouvel espace, un espace dans lequel elle pourrait exprimer ses multiples facettes lesquelles ne se réduisent aucunement à la linguistique et à la sociolinguistique, mais aussi à l'analyse littéraire, la traductologie, la didactique des langues, l'anthropologie, la psychologie etc. Cet espace est la toute nouvelle revue "KREOLISTIKA" dont le n° 1 vient de sortir chez Scitep-Editions. Elle a pour directeur de publication Raphaël CONFIANT, professeur émérite à l'Université des Antilles et pour rédacteur en chef, Max BELAISE, maître de conférences au sein du même établissement. Son comité de rédaction est international et la revue est multilingue :  Jo-Anne Ferreira (Université des West-Indies), Renaud Govain (Université d'Haïti), Corinne Mencé-Caster (Université de la Sorbonne), Olga Helbongo (Université Laval, Québec), Penda Choppy (Université des Seychelles) etc...                                                          

    KREOLISTIKA, revue du CRILLASH, n'est pas en concurrence avec ARCHIPELIES puisqu'elle vise simplement à raviver dans nos pays la flamme de la créolitisque allumée par Jean BERNABE en 1972 c'est-à-dire il y a quasiment un demi-siècle. D'ailleurs, le CRILLASH dispose d'une troisième revue, antérieure chronologiquement à ARCHIPELIES et KREOLISTIKA, revue dirigée par Dominique BERTHET et intitulée RECHERCHES EN ESTHETIQUE. Il est, d'ailleurs, important de noter qu'elle est la seule revue de Rang A de toute l'Université des Antilles.

 

 

   Ce n° 1 de KREOLISTIKA, coordonné par Max BELAISE (maître de conférences en Langues et Cultures Régionales à l'Université des Antilles) et consacré à un état des lieux de l'enseignement du créole dans la Caraïbe et dans l'Océan indien, est thématique mais ce ne sera pas forcément toujours le cas.  Certains numéros rassembleront des articles dans les différentes disciplines liées aux Etudes Créoles...

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages