Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

SA'W PLANTÉ, SÉ SA'W KA RÉKOLTÉ

Par Léandre LITAMPHA
SA'W PLANTÉ, SÉ SA'W KA RÉKOLTÉ

La Martinique peut nourrir ses enfants.

Autrefois, je regardais faire mes parents et puis cela ne m'intéressait pas trop. Le jardin créole est maintenant plus que d'actualité.

Dimanche dernier il y avait la journée du "JADEN CREYOL" à Courbaril Petit-Bourg - Rivière-Salée,
une journée pédagogique d'initiation des jeunes et pour tout le monde.
Il suffit de planter et d'attendre. On plante pour soi sur un petit bout de terre.

Dans mon petit jardin négligé, j'avais planté quelques boutures de patate et de manioc, afin de sauvegarder les plants pour l'avenir.
Et puis je ne m'en suis pas occupé. Je viens au hasard de commencer une petite récolte.

Je viens de faire du sport dans mon petit jardin.

A ma surprise deux pieds de manioc m'ont fourni 11, 020 kg de racines.
Le plus gros manioc mesure 51 cm et pèse 3, 600 kg.

Je vais recommencer à produire mes galettes de manioc au four et dans les plats à gâteau.
Il me faut une platine que je placerai sur un petit feu de bois et j'utiliserai des feuilles d'aluminium pour déposer et cuire mes galettes.

Les patates roses sont assez grosses et très jolies.

J'ai pris goût et j'ai remis en terre quelques boutures.

Je crois qu'il faut revenir au jardin créole comme le faisait nos parents et comme le propose l'ASSAUPAMAR et autres...

Il nous manque des moulins pour râper le manioc, des moulins que nos techniciens pourraient fabriquer et homologuer pour pas cher,
que l'on pourrait utiliser dans la cuisine.
_ Voyez-vous, il y a du pain sur la planche.
_ Allez les jeunes ! Allez les jeunes ! Nous comptons sur vous.

{{ Léis}}

{Cliquer sur les photos pour les agrandir.}
----

----

----

----

----

----

----

----

----

Commentaires

shaka_zulu1 | 10/05/2008 - 20:08 :
Revenir au jardin créole?Vous plaisantez notre jardin est sur le port et l'aéroport!Vous voulez nous faire mourrir de faim.Ah, ah, ah!!!Plus sérieuesement, effectivement il nous faut davantages de productions locales mais pour cela, il faudrait déjà commencer par sauvegarder nos terres agricoles.Ces dernières sont vendus aux spéculateurs immobiliers pour l'implantation de bétons.(kon si diré sé béton nou ké manjé).Je l'ai déjà dis la France n'en a rien à cirer que la Guadeloupe ou la Martinique soient autosuffisantes du point de vue alimentaire parce qu'elles sont tout simplement des COLONIES!Je dis attention!Lè jou nou ké vwè bato pa ka débaké o péyi, ka nou ké fè?
leandre | 16/05/2008 - 22:20 :
Kanmarad, ou ja konprann. Ka nou ja grav nou pa sav ! Lè lè-a rivé, sé pa blé, ni pom, ni pom-tè, ni betrav nou kay planté épi manjé isi-a. Sé vré sa ki lé vann kay toujou vréyé é sa ki fen kay toujou achté. Konbyen tan sa kay diré ankô ? Sé surtou sa péyi-a ka pwodui pou nou manjé, sinon annou tiré kô nou isi-a si nou palé manjé lokal. Kanta zafè béton-an, mi ankô an bab. An mannyè tala sé sipè mawché pou nèg alé san rété, épi lè bato épi avion pa kay antré, sé wélélé nou kay krié. Déja manjé épi brè trop sa ki pa ta'w ka mété santé'w an danjé de mô vit anba pwazon. Man montré egzamp pou ba frè épi sè mwen espwa, montré kè péyi pé ba ych-li manjé. Ti manmay viré nan tè papa nou épi machine pou nou planté. Ou ka planté an pyé mango an sel fwa, an pyé friyapen an sel fwa, an pyé prinsitè an sel fwa, épi ou ka atann yo pôté épi ranmasé fwi. Chak lanné ou ka planté yanm, patat, manyok, bannann, chou. Asiré ou kay manjé. Eti sé politik-la pou ba zot fos-la ? Sé vré la Fwans épi bétjé pwazonnen té-a? Nou pa ka pèd espwa. Annou alé douvan mé fok fè vit ripran tè-a. Tè-a sé manman nou, asiré i kay ba nou tété. Sa ki lé suiv suiv, sa ki pa lé suiv pa suiv ! Léandre

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages