Accueil

Scandale du CEREGMIA : 30 personnes bientôt dans le collimateur du Parquet National Financier de Paris

Scandale du CEREGMIA : 30 personnes bientôt dans le collimateur du Parquet National Financier de Paris

     Il s'agit là d'une énorme claque au visage de ceux qui avaient tenté, au sein de l'Université des Antilles, d'étouffer le scandale du CEREGMIA en prônant ce qu'ils avaient appelé "une politique d'apaisement" et en faisant tout leur possible pour réintégrer dans l'établissement les trois chefs de cet ex-groupe de recherches.

   Il avait fallu toute la détermination de certains enseignants, administratifs et étudiants du campus de Schœlcher pour empêcher que cette forfaiture se réalise.

   Ainsi donc, le Parquet Financier de Fort-de-France s'apprête a transmettre le dossier aux fins limiers du Parquet National Financier de Paris lesquels disposent de tous les moyens techniques (et surtout informatiques) qui permettront de mettre à jour les montages financiers pour le moins opaques de Fred CELIMENE et ses amis. Rappelons que 7 personnes sont mises en examen pour, entre autres, des choses aussi graves que le "détournement de fonds en bande organisée au détriment de l'Union Européenne", "favoritisme et délit de favoritisme", "faux en écritures publiques" etc...Un peu plus de 10 millions d'euros se sont, en effet, mystérieusement évaporés. Rappelons aussi que le rapport de l'IGAENER (Inspection Générale de l'Education Nationale et de la Recherche) avait listé 43 personnes qui, de près ou de loin, sont mouillées dans l'affaire.

   Ce recours à l'aide de Paris n'est pourtant pas un dépaysement de l'affaire car nul trouble à l'ordre public n'empêche le Parquet Financier de la Martinique et la justice en Martinique de faire leur travail. Affaire qui a, d'ailleurs, connu 3 juges d'instruction en 4 ans, chose qui n'a provoqué que des protestations verbales ou écrites de ceux qui veulent que les personnes mouillées dans l'affaire soient enfin traduites à la barre du tribunal. Simplement, le Parquet Financier de la Martinique compte solliciter son confrère parisien qui dispose de davantage de personnels et de moyens d'investigation.

   Tremblez, messieurs-dames du CEREGMIA (vous et aussi vos compères revendeurs de savonnettes à l'aloe vera et d'huiles essentielles dont le tour viendra), oui, tremblez car le Parquet Financier National pa ka fè lafet !...

   (Ecoutons ci-après l'enregistrement-audio de RCI sur le sujet)