Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

SUR LE DEPLOIEMENT DE L' ARMEE ET DE LA POLICE EN GUADELOUPE

CONVENTION POUR UNE GUADELOUPE NOUVELLE

COMMUNIQUE DU 24 NOVEMBRE 2009 SUR LE DEPLOIEMENT DE L' ARMEE ET DE LA POLICE EN GUADELOUPE

LA CONVENTION POUR UNE GUADELOUPE a pris acte comme des milliers de Guadeloupéens de la présence dans les villes de notre pays suite à l'appel de LKP pour l'organisation d'une grève de deux jours pour défendre les droits des salariés de nombreuses forces de police étrangères . Choquée par cette présence massive et inutile , elle :

DENONCE ce déploiement des forces de sécurité françaises qui illustre l'occupation de notre pays par des troupes étrangères à notre région et cela malgré les dispositions du droit international de la décolonisation qui protège les pays sans état comme la Guadeloupe ;

DEMANDE l'intervention de la communauté internationale et notamment des états de la Caraïbe et de l'Amérique pour sanctionner un membre du conseil de sécurité qui viole en permanence le droit international de la décolonisation dans des petites colonies ce qui constitue une pwofitasyon
politique ;

MET EN GARDE les autorités françaises contre ce déploiement organisé pour faire peur , réprimer et empêcher le peuple guadeloupéen d'exprimer son point de vue dans les formes et modalités qu'il souhaite et conformément aux droits de l'homme ;

DEMANDE ENFIN l'ouverture de négociations pour le transferts aux guadeloupéens de la direction et de l'organisation des forces de sécurité afin qu'elles puissent renforcer notre démocratie et non l'étouffer comme actuellement .

Les guadeloupéens ne doivent pas se laisser impressionner par ces militaires d'un autre temps car GWADLOUP CE TAN NOU ; GWADLOUP A TA YO ; CE NOU QUI DWET DIRIGE PEYI EN NOU.

LE COMITE DIRECTEUR

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages