Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

UAG (UNIVERSITE DES ANTILLES-GUYANE) : UN PROFESSEUR S'INQUIETE DE L'AVENIR...

Par Joseph Virassamy
UAG (UNIVERSITE DES ANTILLES-GUYANE) : UN PROFESSEUR S'INQUIETE DE L'AVENIR...

La loi sur l'autonomie des Universités a installé un processus rampant de privatisation, qui fait courir de graves dangers à l' UAG, en ouvrant deux issues possibles:

{{I) la dévaluation}}

La dynamique ainsi mise en place se révélera très puissante : La hiérarchisation des Universités va laisser l' UAG en queue de peloton, pour la simple raison que le tissu économique environnant est très ténu et n'aura pas les moyens de financer l'Université. Il y aura les "Harvard" et les "M.I.T" français...et le autres.

Il s'en suivra une inévitable "fuite des cerveaux": fuite des meilleurs étudiants, fuite des meilleurs chercheurs, des meilleurs enseignants avec la conséquence d'un déficit d'image et la fuite des quelques capitaux restant vers des établissements ou des usages plus "rentables".

La route vers une sous-université est toute tracée, le chemin vers la délivrance de sous-diplômes complètement ouverte !!!

{{II) Une voie élitiste}}

Avec 15 voix au CA le monde extérieur à l'Université aura pris le pouvoir: Il élira un Président acquis à sa cause, car c'est lui qui, désormais détiendra la clef de cette élection.

Il fixera les diplômes à délivrer, les formations à fermer, les enseignants à recruter.

Il "ren-ta-bi-li-se-ra" à deux niveaux:
1) une multiplication par dix ou vingt des droits d'inscription;

2) une sévère sélection à l'entrée.

De la sorte, l' Université aura expulsé la majorité des étudiants
martiniquais qui seront exclus par cette double barrière (.... Et ces
jeunes se retrouveront disponibles pour la drogue et la délinquence
!!!)

Restera une poignée de bons éléments qui n'auront d'autre ambition que

d'aller se vendre ailleurs, le plus rapidement possible.

Un tel schéma pourra-t-il durer bien longtemps?

Mais au fait, qui détient 80% du pouvoir économique ici : les Békés
!!! (
les enseignants du supérieur seront nommés par les békés plutôt que
par le
CNU !!! saluons cette remarquable avancée démocratique)

Dans un cas comme dans l'autre la Martinique est perdante et sa
jeunesse avec.

Cher collègue, ami étudiant, réfléchis à tout cela et peut -être
décideras-tu de sortir du dessous des feuilles pour te joindre aux
manifestants. La sphère de la marchandisation s'agrandissant, tu ne
seras
bientôt plus évalué qu'en kilo, en litre, en euro, ou en dollar et
l'on
parlera de toi seulement en fonction de ta "'valeur d'échange".

{{Joseph VIRASSAMY}}

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages