Accueil

WALWARI, C’EST FINI-I-I ! (OU LE PACTOLE DU PPM)

Le PPM (Parti Progressiste Martiniquais), fondé par feu-Aimé Césaire et aujourd’hui dirigé par Serge Letchimy, député-maire de Fort-de-France, est devenu soudainement richissime.

En effet, les fonds attribués aux partis politiques, tant hexagonaux qu’ultramarins, qui ont des élus parlementaires viennent d’être annoncés : le document dit que le PPM dispose de…4 parlementaires !!!

Ce qui fait un sacré pactole.

Or, jusqu’à preuve du contraire ni Alfred Marie-Jeanne, ni Serge Larcher, ni Claude Lise, ni Alfred Almont ni Louis-Joseph Manscour n’auraient récemment adhéré au parti du Réservoir de Trénelle.

Mystère et boule de gomme !

Une petite enquête montre qu’en fait, 3 parlementaires…guyanais ont signé au nom du …PPM. Il s’agit de Christiane Taubira, présidente du parti Walwari (« évantail » en langue amérindienne), du sénateur Antoinette et de la député Berthelot !!!

On connaît le tube « Capri, c’est fini-i-i ! » des années 70. Les Guyanais de 2009, eux, pourront donc chanter « Walwari, c’est fini-i-i ! ». On n’est pas sûr par contre qu’ils apprécieront beaucoup de voir des sommes destinées à la Guyane filer vers la Martinique, pays dont les originaires ne sont déjà pas très bien vus en terre amazonienne (c’est le moins qu’on puisse dire).

Que cache cet étrange don de signatures ? Quels accords ont été passés entre le PPM et ces élus guyanais ? Dans quel but ?

Re-mystère et boule de gomme…

Pages