Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

LE "PATRON DES 27 PARLEMENTAIRES D'OUTREMER" ATTAQUE LA MARTINIQUE

LE "PATRON DES 27 PARLEMENTAIRES D'OUTREMER" ATTAQUE LA MARTINIQUE

   Faut-il en rire quand on entend le lot de sottises déversées par le serviteur servile du servage macronien dans la vidéo ci-après ?

   Olivier SERVA s'était déclaré l'autre jour "patron de tous les députés d'Outremer", ce qui n'a strictement aucun sens comme l'a rappelé gentiment son collègue martiniquais Serge LETCHIMY. Ce dernier n'a jamais attaqué la Guadeloupe : il a simplement dit que puisque la question de la suppression des postes était la même tant en Guadeloupe qu'en Martinique, il aurait défendu les deux îles. Chose qui relève de la logique la plus élémentaire...

   Mais LETCHIMY aurait pu ajouter, ce qu'il a sans doute omis de faire pour ne pas ajouter de l'huile sur le feu : "Vous auriez d'autant plus dû l'avoir fait puisque vous vous prétendez le patron de tous les parlementaires de l'Outremer !". Là encore, on est dans la pure logique. Pourquoi, en effet, défendre sa seule Guadeloupe si on se vante d'être le roitelet de l'Outremer ?

   Mais, celui qui s'est aussi vanté d'avoir le numéro de portable d'Emmanuel MACRON et d'échanger des whatzaps avec ce dernier est également un démagogue de la pire espèce. Dans la vidéo ci-après, il déclare qu'il n'est pas "macroniste", mais "guadeloupéen" comme si "guadeloupéen" était une étiquette politique !!! Du grand n'importe quoi ! Il n'est pas macroniste dit-il, mais le bougre s'est fait élire sous l'étiquette de...LA REPUBLIQUE EN MARCHE, le parti de MACRON. Pourquoi n'est-il pas allé aux élections sous l'étiquette LA GUADELOUPE EN MARCHE, par exemple ?

   Ensuite, toujours dans la vidéo, on le voit allumer la mèche d'une guéguerre risible entre la Guadeloupe et la Martinique. Un combat de moustiques qui ferait rire n'importe quel habitant d'un grand pays où des villes peuvent être séparées par des milliers de kilomètres et qui pourtant appartiennent au même pays. New-York/Los Angeles : plus de 5.000kms. Pékin/Shanghai : 3,500kms. Par contre, Guadeloupe/Martinique :...240kms. Toujours démagogiquement, il évoque il évoque la révolution anti-esclavagiste en Guadeloupe en disant qu'on y "avait coupé la tête des Békés qui s'étaient alors réfugiés en Martinique". Là, on est obligé d'éclater de rire : IGNACE, le leader de cette révolution, voulait chasser les Français comme TOUSSAINT-LOUVERTURE et DESSALINES l'avaient fait à Saint-Domingue. Le serviteur servile du servage macroniste, lui, est contre toute forme d'autonomie et encore moins d'indépendance. Sans même parler du fait qu'un autre des grands leaders de la révolution anti-esclavagiste guadeloupéenne était un Martiniquais : Louis DELGRES.

   Allumer ou rallumer une guéguerre Martinique/Guadeloupe à l'heure où nos pays sont frappés par le vieillissement accéléré de la population, la fuite des jeunes cerveaux, l'économie de comptoir, le chlordécone etc...est tout simplement lamentable. Surtout quand on se targue d'être le patron de "tout l'Outemer"...

Commentaires

Véyative | 14/02/2020 - 04:44 :
Luc Reinette doit être catastrophé.

Pages