Accueil

5 questions - 5 réponses

5 questions - 5 réponses
Matinik-Gwadloup : Térez Léotin et Max Rippon témoignent de leur combat pour la langue créole et la Créolité (1è partie)

   Térez LEOTIN (Martinique) et Max RIPPON (Guadeloupe) sont deux acteurs incontournables de la scène littéraire créolophone dont l'audience a dépassé les frontières de nos îles.

5 questions - 5 réponses
Gwadloup-Matinik : combats pour la langue créole et la Créolité (1è partie)

        Hector POULLET (Guadeloupe) et Raphaël CONFIANT (Martinique) sont connus pour les efforts qu'ils déploient depuis plus de trois décennies pour faire de la langue créole une langue littéraire, publiant régulièrement recueils de fables et de poèmes, nouvelles, romans, dictionnaires, articles dans la presse-papier et sur le Net etc.

5 questions - 5 réponses
Gérard Lacom, président du CCEE : "Jean Bernabé nous a été un expert très utile en matière de langues et cultures régionales, mais aussi d'éducation"

MONTRAY KREYOL : Gérard Lacom, vous êtes président du CCEE (Conseil de la Culture, de l'Education et de l'Environnement) qui organise une exposition sur Jean Bernabé, ancien membre de votre organisme durant 18 ans. Pouvez-vous nous dire ce que ce dernier vous a apporté ?

5 questions - 5 réponses
Gerry L'Etang : "Jean Bernabé fut un modèle d'intellectuel engagé"

MONTRAY : Vous organisez fin octobre un colloque international sur Jean BERNABE et son œuvre. Pouvez-vous, pour le grand public, nous présenter à la fois l'homme qu'il fut et le travail qu'il a accompli sur la langue créole ?

5 questions - 5 réponses
DES GLACES MONTIER AUX "GLACES DE MAMY ROBERTINE"

MONTRAY KREYOL : les glaces MONTIER ont fait les délices des Foyalais pendant des décennies durant une bonne partie du XXe siècle, pouvez-vous nous raconter l'histoire de cette entreprise ?

ALAIN DESIRE FAULA :

5 questions - 5 réponses
Suzy Sorel, directrice de l'IFC (Institut de Formation Commerciale) : "Former pour insérer notre jeunesse"

MONTRAY KREYOL : Suzy SOREL, vous avez créée en 1996 l'IFC (Institut de Formation Commerciale). Quel était votre objectif de départ ? Quelles difficultés avez-vous eues à surmonter et comment ?

5 questions - 5 réponses
Stéphane Madkaud : "La traçabilité du rhum Madkaud, rhum de terroir, est totale"

MONTRAY KREYOL : Les rhums Madkaud viennent de gagner la médaille de bronze pour leur cuvée Castelmore VSOP à Madrid, à quoi correspond cette récompense au niveau international ? Qu'a de particulier cette cuvée ?

5 questions - 5 réponses
5 QUESTIONS--5 REPONSES A MIKE FEDEE, COMEDIEN MARTINIQUAIS

MONTRAY KREYOL : Vous venez d'accomplir un acte symbolique pour un acteur, la montée des marches du Festival de Cannes, est-ce un rêve qui enfin se réalise ?

5 questions - 5 réponses
5 QUESTIONS - 5 REPONSES A KARINE MOUSSEAU

       1. MONTRAY KREYOL : Karine Mousseau, vous êtes candidate sur la circonscription du Centre comme certains de vos collègues de la CTM. Que répondez-vous aux critiques qui vous reprochent à tous de délaisser la CTM ?

5 questions - 5 réponses
5 questions - 5 réponses à Marie-France TOUL

MONTRAY KREYOL : Vous êtes candidate au nom du RDM sur la circonscription de Fort-de-France, pouvez-vous nous expliquer les raisons de votre engagement dans la bataille des législatives ?

5 questions - 5 réponses
CHRISTOPHE THEGAT : "Le retard structurel qui touche tous les pans des régions d'Outremer est institutionnalisé, adroitement pensé, pour que les "Domiens" soient dans une relation de complète dépendance."

MONTRAY KREYOL : Christophe THEGAT, vous êtes attaqué parce que vous avez obtenu votre mutation à la Martinique et que vous continuez à écrire pour dénoncer les situations graves de l’École en Guyane.

5 questions - 5 réponses
FABRICE DUNON : "RESTONS DIGNES DANS LA BATAILLE !"

MONTRAY KREYOL : Fabrice Dunon, vous êtes président du mouvement "Le Lamentin, la Relève" et vous venez d'être adoubé par Alfred MARIE-JEANNE, président du MIM, comme candidat du GRAN SANBLE pour la circonscription Centre-Atlantique. Cet adoubement a provoqué de gros remous. Comment vous l'expliquez ?

5 questions - 5 réponses
5 QUESTIONS à STEVE GADET

   Maître de conférences au département d'Etudes anglophones de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l'Université des Antilles (campus de Schœlcher, Martinique), Steve GADET est un spécialiste des cultures urbaines étasuniennes, en particulier de la culture afro-américaine.

5 questions - 5 réponses
Le Pr Charles Scheel nous parle de l'écrivain guadeloupéen Victor Jean-Louis Baghio'o

1. MONTRAY KREYOL Jean-Louis Baghio'o est un personnage plutôt énigmatique au sein de la littérature antillaise, difficile en tout cas à classer. Qu'est-ce qui fait l'originalité de son œuvre ?

5 questions - 5 réponses
Jean-Louis Joachim décrypte les forces et les faiblesses du régime cubain

    Directeur du département d'études hispaniques de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l'Université des Antilles, campus de Schoelcher (Martinique, Jean-Louis JOACHIM réagit ci-après au décès du "Lider maximo" cubain, le "commandante" Fidel CASTRO RUIZ...

5 questions - 5 réponses
PRÉSENTATION DE « ÉCRIRE LA DOMINATION »
Par Gerry L’Etang

Gerry L’Etang qui a assuré la codirection de l’ouvrage « Ecrire la domination », présente ce livre.

5 questions - 5 réponses

 1. MONTRAY KREYOL Vous êtes en charge des questions scolaires à la CTM depuis neuf mois. Quels sont les principaux problèmes auxquels vous avez été confrontée ?

5 questions - 5 réponses

1. MONTRAY KRÉYOL : Vous venez de publier un nouvel ouvrage, coécrit avec Raphaël CONFIANT, qui s'intitule "DECEMBRE 2015. UN TOURNANT HISTORIQUE POUR LA MARTINIQUE". En quoi cette date constitue-t-elle un tournant ?

5 questions - 5 réponses

Les éditions CARAIBEDITIONS viennent de publier, ce 05 septembre, un ouvrage co-écrit par Louis BOUTRIN et Raphaël CONFIANT intitulé : "13 SEPTEMBRE 2015. UN TOURNANT DANS L'HISTOIRE DE LA MARTINIQUE".

5 questions - 5 réponses

MONTRAY KREYOL : VOTRE MAISON D'EDITION SE CONSACRE ESSENTIELLEMENT A LA PUBLICATION D'AUTEURS ANTILLAIS ET GUYANAIS OU D'OUVRAGES TOURNES VERS LES ANTILLES ET LA GUYANE, L'ETROITESSE DU MARCHE EST-IL UN OBSTACLE MAJEUR ? AVEZ-VOUS REUSSI A PENETRER SUR LE MARCHE HEXAGONAL ?