Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Brètay

Brètay
L'Éducation nationale méprise les langues régionales. Diwan se mobilise

Sous prétexte que les élèves de Diwan suivent tous leurs cours en breton (sauf les cours de langue) et que donc, ils ont un bon niveau en breton grâce à cette immersion, l’Éducation nationale a décidé que dès la rentrée prochaine, le nombre d'heures/semaine de l'enseignement de la langue régionale serait octroyé non plus par classe mais par niveau de classes. L'association Diwan s'indigne !

 

Brètay
E brezhoneg : les heures de breton à Diwan menacées dans le secondaire à la rentrée prochaine
Ninnog Louis ("France Bleu--Bretagne)

Les collèges et lycées Diwan du Finistère, du Morbihan et des Côtes d'Armor l'ont appris il y a une dizaine de jours : le nombre d'heures d'enseignement du breton sera calculé par niveau, et non par classe, à la rentrée prochaine. Et sera donc divisé par deux ou trois dans certains établissements.

Brètay
 « Nos langues ont besoin d’un véritable plan Marshall »
Point de vue

Pour Bernez Rouz, président du conseil culturel de Bretagne et Yann-Bêr Thomin, président de sa commission langue, la réforme « non aboutie » de Jean-Michel Blanquer « n’a pas anticipé les conséquences pour les langues régionales » notamment le breton.

Brètay
L'incroyable épopée des écoles Diwan
Michel Feltin-Palas ("L'Express")

En 1977, cinq familles décidaient de créer une école où tous les cours étaient donnés en breton. Aujourd'hui, 4000 élèves suivent un tel enseignement.

Brètay
Le breton enseigné à distance par le CNED dès la rentrée 2021
Marc-André Mouchère

Pour la première fois, le breton intègre l’offre nationale de formation à distance : "Bonne nouvelle pour le rayonnement de la langue bretonne" annoncent communément l'Académie de Rennes et la Région Bretagne.

Brètay
Accès aux plages, la Bretagne peut se gouverner seule

Jeudi 7 mai 2020, Edouard Philippe a annoncé la semaine dernière dans le plan de déconfinement que les plages resteraient «inacessibles au public au moins jusqu’au 1er juin».

Brètay
Les indépendantistes bretons vont reprendre la parole

À la suite des élections municipales de 2020, sept signataires ont lancé sur internet un appel à la création de Douar ha Frankiz – Pour une Bretagne Libre. Deux cents e-mails ont également été envoyés à des sympathisantes et sympathisants indépendantistes pour prendre connaissance du projet. Une charte politique ainsi qu’une charte contre les agressions sexistes ont ainsi été diffusées pour préciser les buts et les idées autour de ce projet.

Brètay
JEAN LE DU, UN GRAND CHERCHEUR EN ETUDES CELTIQUES
Mannaig Thomas et Nelly Blannchard (Université de Brest)

   En 1985, Jean Le Dû et Yves Le Berre publiaient le premier numéro de la revue La Bretagne Linguistique issu des travaux du Groupe de recherche sur l’économie linguistique de la Bretagne (GRELB) qu’ils avaient fondé l’année précédente.

Brètay
E brezhoneg : le linguiste Jean Le Dû est décédé

Jean Le Dû, professeur de breton et celtique à Université de Bretagne occidentale à Brest, est décédé ce mercredi à 82 ans. Spécialiste en linguistique et en dialectologie, il avait notamment réalisé un important travail avec le "Nouvel atlas linguistique de la Basse-Bretagne".

Brètay
Pour faire un film, toutes les langues se valent-elles ?

Le 20 août, Daoulagad Breizh et le Festival de Douarnenez organisaient comme chaque année une rencontre autour de la création audiovisuelle et cinématographique en langue bretonne. Suivie par plus d’une soixantaine de personnes, la réunion est revenue comme bien souvent sur des constats récurrents : un manque de projets et peut-être de créateurs, un sentiment de discrimination liée à la langue de création et un besoin de mieux structurer la filière. Quelques pistes d’aides concrètes ont été évoquées. Suite à ces échanges, la Région Bretagne a annoncé un nouveau dispositif d’aide.

Brètay
Le breton pénalisé au bac : retour des recteurs éradicateurs ?

   Les médias mainstream sont passés maîtres dans l'art  de prendre lecteurs, auditeurs et téléspectateurs pour des cons. C'est ainsi qu'ils ont présenté comme une nouvelle fronde le fait que 15 lycéens, scolarisés dans un lycée DIWAN (où tout l'enseignement est dispensé en breton) aient rédigé leurs copies de mathématiques en langue bretonne au baccalauréat de cette année.

Brètay
Bac : 14 élèves rédigent leur copie de maths en breton malgré les consignes du rectorat

Selon le rectorat de l’académie de Rennes, seules les parties des copies rédigées en français ou en langage scientifique seront corrigées.

Brètay
François Falc’hun et la généalogie de la langue bretonne

Les racines du breton ne posent à première vue aucune difficulté. En effet, chacun sait que les origines de cette langue sont celtes. Mais en fait c’est à ce moment-là que les choses commencent à se compliquer car si l’époque contemporaine identifie volontiers cet espace aux îles britanniques, la réalité antique est toute autre.

 

Brètay
La Région Bretagne met 8 millions d'euros sur la table pour le breton
L'express - Michel Feltin-Palas

Peut-on encore sauver les langues de Bretagne ?

Le breton est utilisé par des entreprises de pointe et arrivera bientôt sur le moteur de recherche Qwant. Encourageant, mais il en faudra plus pour assurer sa pérennité, ainsi que celle du gallo.

Brètay
Un livre, une île. Cinq auteurs pour découvrir la littérature antillaise
L’association Un livre, une île a pour ambition de faire découvrir des ouvrages de littérature étrangère. Pour cette douzième édition, le comité de lecture a choisi la littérature antillaise.
Arjantin
Bac 2018 : bravant l'interdiction, ils rédigent leur copie en breton

   Des élèves d'un lycée de Carhaix, dans le Finistère, ont écrit en breton sur leur copie de l'épreuve de mathématiques, comme l'explique « Ouest-France ».

Brètay

   Si habiter plusieurs identités est devenu quelque chose de commun, voire de banal aujourd'hui, ce n'était point le cas dans les années 60 du siècle dernier quand jugeant que les Antilles étaient menacées par un trop-plein démographique, l'Etat français décida de créer une structure, le BUMIDOM (Bureau des Migrations d'Outremer) chargé de transborder nos forces vives dans l'Hexagone. Des dizaines de milliers de jeunes hommes et de jeunes femmes s'en allèrent ainsi, pour un voyage dont ils ne savaient pas encore qu'il serait celui du non-retour, pour satisfaire les besoins en agents de police, filles de salle, infirmières, douaniers, gardiens de prison mais aussi ouvriers comme on oublie trop souvent de le signaler, de la "Mère-patrie" (Amère patrie ?).

Brètay
Prix du Livre Insulaire - Priz levrioù an inizi

L'écrivain guadeloupéen Ernest PEPIN a été couronné, dans la catégorie "fiction", par le SALON INTERNATIONAL DUN LIVRE d'OUESSANT (Bretagne). Ce magnifique roman, édité chez CARAIBEDITIONS, relate de manière poétique la fulgurante et brève trajectoire du peinte américano-haïtien, Jean-Michel BASQUIAT. Un nouveau succès littéraire pour l'Ecole de la Créolité version Gwada...

Brètay
Brètay
Ouessant
www.ouest-france.fr

En ce dimanche après-midi, c'est l'effervescence au gymnase pour la remise des prix du salon du livre insulaire. L'association CALI (Culture, arts et littérature insulaire) a mis en lumière, cette année, beaucoup de nouveautés, des éditeurs et auteurs du monde des îles, réelles ou imaginaires.

Parmi 70 ouvrages, sept catégories éditoriales, sept dotations financières remises aux auteurs, il faut souligner le Grand prix des îles du Ponant, remporté par Bruno Doucey en catégorie « poésie ».

Pour la catégorie « essai », Louis Cozan, Ouessantin de souche, a touché particulièrement le jury avec Un feu sur la mer, mémoires d'un gardien de phare. « À travers ce livre, c'est la mémoire de mes amis de travail, dont je retrace le quotidien, qui est honorée. Plus personne ne fera le métier de gardien, c'est une très grande histoire maritime de l'époque des Lumières qui s'achève. »

Le récit d'une initiation vaudou par Minerose Beaubrun a également reçu ce prix. Hervé Jaouen a été primé avec Les lettres de la grande Blasket d'Elizabeth O' Sullivan, une fiction sur le sol irlandais pour les amoureux de l'Irlande. Raphaël Confiant décroche quant à lui le prix du roman policier avec Citoyens au-dessus de tout soupçon.

Ile-d'Ouessant
juillet 2011 - Août 2011