Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Indignation citoyenne !

Indignation citoyenne !
Le Béké Bernard Hayot se permet d'insulter les élus du peuple martiniquais

   La déliquescence mentale a atteint un tel niveau dans les pseudo-élites de couleur de la Martinique que le chef des békés prédateurs, Bernard HAYOT, peut allègrement se permettre d'insulter notre pays et ceux que le peuple a démocratiquement élus pour le diriger. Il va même jusqu'à classer les dernières colonies françaises, baptisées "l'Outremer", quant à leur gestion, trouvant que celle de la Martinique est la plus catastrophique avec celle de la Polynésie.

Indignation citoyenne !
 Pourquoi ne pas créer une nouveau diplôme de "Détournement de fonds publics" ?

   La décision de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Fort-de-France autorise la réintégration des co-mis en examen dans le scandale financier du CEREGMIA .Elle offre à l’université des Antilles l’opportunité de créer une nouvelle filière d’enseignement.

Indignation citoyenne !
Il est intolérable que ces gens puissent enseigner à nouveau !
Pierre MATHELIE-GUINLET

      Permettez-moi de manifester ma juste indignation citoyenne quant à ce scandale d'un possible retour à l'Université de la mafia d'escrocs en col blanc du CEREGMIA : il est en effet intolérable, insupportable et inenvisageable que ces gens puissent avoir le droit d'enseigner à nouveau. Aussi est-ce peut-être le bon moment  d'une piqûre de rappel de vaccin sans aluminium, prétendu apaisement ni compromission contre les miasmes de la corruption en republiant le petit pamphlet ci-joint.

Patrick Mathelié-Guinlet, poète en colère...

Indignation citoyenne !
Fok nou koré yo !
Daniel BARDURY

   Adan an jé ney,  ladéviran pé bel.  Men, tout ladéviran pa ladéviran.

   Sa ki ka pasé anlè kanpis-la , sé  pa an jé ney. Foda  sé moun-tala pa viré anlè kanpis-la apré mada bawouf-la yo fè a. Tout ladéviran pa ladéviran.

Indignation citoyenne !
L'Université ne saurait être assimilée à un casino !
Frantz Zozor

   Mon engagement personnel à apporter ma contribution à cette Rubrique « INDIGNATION CITOYENNE », est avant tout de n’avoir jamais le sentiment de n'avoir pas participé à un appel largement populaire pour voir « enfin » l’éclatement unanimement reconnue de la Vérité et de son corollaire : l’éclosion d’une vraie forme de Justice dans notre Pays Martinique …

Indignation citoyenne !
Le combat des enseignants-chercheurs, soutenus par les citoyens, est légitime !
Marie-Joseph Aglaé

   En qualité de vice-président délégué aux affaires juridiques et contentieuses aux côtés de notre intrépide Présidente et de son équipe de gouvernance qui ont mis fin aux frasques des principaux protagonistes de l’affaire CEREGMIA au sein de notre université, j’ai découvert avec stupéfaction les dérives et les comportements inacceptables des dirigeants de ce laboratoire. En particulier de leur chef : signatures sans délégation pendant plusieurs années, multiplication des factures sans lien avec les projets, distribution généreuse de primes, intimidation et pressions exercées à l’égard de certains personnels. Bref, l’inacceptable, l’intolérable. 

Indignation citoyenne !
Honte à ceux qui ont trahi notre confiance !
Serge Restog

    Voici pourquoi nous jugeons bon de dire haut et fort que nous n'approuvons pas la position du Président de l'Université des Antilles quant à son souhait d'effacer d'un trait de plume, l'interdiction d'accès sur le Campus, de ceux qui sont soupçonnés de "détournement de fonds en bande organisée au détriment de l'Union européenne", entre autres.

Indignation citoyenne !
Pas question d'apaisement dans l' « affaire Ceregmia » !
Maurice Belrose

  L'« affaire Ceregmia », dénoncée par la  courageuse et incorruptible  Corinne Mencé-Caster, en sa qualité de présidente de l'Université des Antilles et de la Guyane,  n'en finit pas de  traîner et de perturber l'actuelle Université des Antilles. Comme on le sait, Fred Célimène, Kinvi Logossah et Eric Carpin, enseignants-chercheurs sur le Campus de Schoelcher, avaient été durement sanctionnés par le CNESER (Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche ) : le premier était carrément radié des cadres et privé de  salaire, tandis que les deux autres étaient suspendus pour 5 ans et 2 ans respectivement, sans  salaire également. 

Indignation citoyenne !
CEREGMIA : ne pas sacrifier nos jeunes sur l'autel de la malhonnêteté
Juliette Smith-Ravin

   Indignation n'est pas un mot assez fort pour qualifier le sentiment éprouvé face au non positionnement du Président de l'Université des Antilles quant à la possible réintégration de personnes suspectées de malversations financières, étayées par deux rapports de la Cours des Comptes, un rapport de l’IGAENR et un rapport du Sénat.

Indignation citoyenne !
CEREGMIA : ne pas accepter qu'en notre nom cette infamie soit perpétrée !
Serghe Kéclard

   Comment peut-on prétendre « apaiser » par le feu une situation passablement ignée du fait de la venue programmée pour le 13 mars 2018 de l’Ignominie et de ses comparses ?

Indignation citoyenne !
GRAVE MENACE : IMPOSANTE ANTICIPATION
Gabriel Luce
   L'Université est un important maillon de la société, en Martinique également. Elle risque d'être davantage
éclaboussée, affaiblie, discréditée, si triomphe une politique de pardon absolu visant à vouloir disculper, réhabiliter, blanchir, réintégrer des coupables contre lesquels existent, pèsent des preuves irréfutables.
Indignation citoyenne !
Il était une fois…le petit poucet
Gaston Belfort

   Il était une fois, dans la Caraïbe, une université que ses pères fondateurs (pétris de cet esprit de fraternité et de solidarité entre les peuples de Guadeloupe, de Martinique et Guyane) ont voulu ériger en fleuron du savoir et de l’intelligence au service de ces mêmes peuples. Cette université m’a formé, donné le sens de la justice (grâce peut être à mes études de Droit) et du respect (grâce sans doute aux valeurs que j’y ai vu prospérer). Elle m’a aussi permis grâce aux compétences que j’y ai acquises, d’avoir un parcours professionnel riche au service de diverses institutions, emplis de ces valeurs qui m’avaient été inculqués de justice, de respect, de sens des responsabilités.  

Indignation citoyenne !
MARTINIQUE GUADELOUPE UNITÉ CONTRE LE RETOUR DES DÉLINQUANTS DU CEREGMIA! UNITÉ POUR LA DÉFENSE DES REVENDICATIONS VITALES DES PERSONNELS ET DES ÉTUDIANTS!

Alliance Ouvrière et Paysanne prend acte de la levée de boucliers suscitée par les propos du nouvel avocat de l’Université prônant paradoxalement «l’apaisement» dans l’affaire du laboratoire CEREGMIA, alors que des rapports du Sénat, de l’Inspection Générale de l’Éducation Nationale et de la Recherche , de l’office Européen de lutte contre la fraude ont clairement accusé les trois enseignants chercheurs - avec lesquels il faudrait «faire la paix»!- de détournement de 14 millions de subventions sur deux décennies.

Indignation citoyenne !
CEREGMIA : De l'indécence de vieux renards à l'inconscience d'un néophyte ?
Charles Scheel

   Comme tant d'autres parmi la communauté universitaire des Antilles, on reste confondu d’incrédulité face à l'extravagante demande d'un “apaisement” dans l'affaire du CEREGMIA. Une affaire qui défraye la chronique depuis plus de quatre ans et a inspiré un roman des plus édifiants à la présidente qui a eu le courage de confronter – ENFIN ! – l'hydre à moultes têtes, siphonneuse de fonds en tout genre.

Indignation citoyenne !
CEREGMIA : le SNU.EP-f.s.u Martinique dénonce la carte méprisable de "l'apaisement"
Christophe Thégat/Danielle Averlant

   Cela fait maintenant trop longtemps que le scandale du CEREGMIA écla-bouse l’Université de notre île et de nos enfants.

   Trop longtemps que le reste des Personnels de notre Université, sali, se bat tout et trop seul, simplement pour que l’on comprenne que les 3 enseignants-chercheurs, ont eu des comportements aussi abjects qu’isolés.

   Il est donc grand temps que les lycéens de notre île, ainsi que toutes les personnes qui envisagent de gagner les bancs de notre campus, soient rassurés.

Indignation citoyenne !
CEREGMIA : inconcevable, inadmissible, incongru, inacceptable, impensable !
Cosette Eugène-Delesse

   Tous nous avons pu voir l’avocat de l’Université parler d’apaisement dans l’affaire du CEREGMIA , le mardi 20 février lors du journal télévisé. 

   A croire, que cela ne dérange en rien, l’Université des Antilles et sa gouvernance de voir revenir devant les élèves,  des personnes, des professeurs qui se sont rendus coupables de toutes sortes  de malversations dans les comptes de ladite institution. 

Indignation citoyenne !
CEREGMIA : Que la justice remplisse son office sans tarder et sans tergiverser !
Daniel Boukman

   Vous auquel a été donnée en charge la responsabilité de rendre en terre martiniquaise la justice, permettez-moi de vous dire ma légitime indignation de constater avec quelle lenteur la crapuleuse affaire du CEREGMIA est traitée, alors que des rapports émanant du Sénat, de l’Inspection Générale de l’Education Nationale et de la Recherche, de l’Office Européenne de lutte contre la fraude accusent le parrain de cette maffia de malversations : près de 14 millions d’euros de subventions détournées en deux décennies.

Indignation citoyenne !
L’affaire CEREGMIA : Incroyable, mais vrai, mais  surtout, ignoble !
Jean-Laurent Alcide

   Comment un avocat  qui défendrait l’Université des Antilles  peut  demander « l’apaisement »   pour les enseignants qui ont sali la fonction d’Enseignants ? 

    L’apaisement de quoi ? 

Indignation citoyenne !
L'affaire du CEREGMIA : une tragédie tropicale.
Roland Davidas

   Les récentes déclarations de l'avocat de l'université des Antilles nous ont ramenés à une tragédie classique : celle d'Hamlet de William Shakespeare.

   Nous avons pensé notamment à la fameuse réplique de Marcellus qui s'exclame à la fin de la scène IV de l'Acte I : « Il y a quelque chose de pourri dans le royaume du Danemark ». Cette réplique devenue culte explique tout le drame d'Hamlet. Elle éclaire aussi notre tragédie tropicale, à savoir l'affaire du CEREGMIA.

Indignation citoyenne !
CEREGMIA : Nemo auditur propriam turpitudinem allegans   Observantia legum summa libertas
Fernand Fortuné

   Nous sommes dans cette affaire, tout à la fois, dans le domaine du droit, de la justice, de la morale et de l'intégrité intellectuelle.             Cette expression latine, que j'emploie à dessein pour défendre un haut lieu de savoir, traduite littéralement, signifie que nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude, et plus simplement que nul ne peut utiliser en sa faveur une faute qu'il a commise.