Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
En hommage au poète Henri Corbin

   En 1997, la Semaine des Griots de la Martinique célébrait Henri CORBIN, poète guadeloupéo-martiniquais de grand talent.

   C'est l'écrivain Fernand FORTUNE qui avait prononcé l'hommage qu'on lira ci-après...

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
CRISE DU COVID-19 : LES CRITIQUES LUCIDES DE CHRISTIAN RAPHA
Fernand Tiburce FORTUNE

Merci, monsieur RAPHA, pour une analyse claire non pleurnicharde de la situation grave, unique et exceptionnelle que nous traversons actuellement et dont nous ne pouvons prévoir, malheureusement, à ce jour, la fin.

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
RENE LOUISE. UNE GEOMETRIE POUR UN GESTE ESTHETIQUE
Fernand Tiburce FORTUNE

La série « Disques solaires » que René Louise a initiée il y a une trentaine d’années, répond certes, d’une part à l’intériorisation d’un certain mysticisme, d’autre part à l’appropriation de grands mythes fondateurs, et enfin à la connaissance de contes et légendes enrichis et embellis depuis le nomadisme jusqu’à la sédentarisation.

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
MORNE PICHEVIN Raphaël CONFIANT
Fernand Tiburce FORTUNE

Bitako-a, une œuvre écrite directement en créole par Raphaël Confiant en 1979/1981, a été éditée par les Editions du GEREC en 1985. Dans la même année, elle fut traduite en français par  Jean-Pierre Arsaye sous le titre « Chimères d’En-Ville  ». L’auto-traduction  de Raphaël Confiant est parue pour la première fois en 2002, sous le titre «Morne Pichevin ». Caraïbeditions  vient d’éditer, à nouveau, en octobre 2018, la version française de l’auteur.

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
MORNE PICHEVIN Raphael CONFIANT. Traduction en français par l’auteur
Fernand Tiburce FORTUNE

Selon moi, le commentaire de la traduction française de BITAKO A, nécessitait dans un premier temps la lecture du texte originel en langue créole et surtout la magistrale et savante préface de feu le professeur Jean BERNABE, linguiste et créoliste d’une honnêteté et d’une sincérité qui ne le…à sa grande humilité.

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
CONTRIBUTION A L'AVANCEE DE LA LANGUE CREOLE
Fernand Fortuné

                                          NOTRE  RAPPORT  A  LA  LANGUE

   Selon ULLMAN, « tout système linguistique renferme une analyse du monde extérieur qui lui est propre et qui diffère de celles d’autres langues ou d’autres étapes de la même langue. Dépositaire de l’expérience accumulée de générations passées, il fournit à la génération future une façon de voir, une interprétation de l’univers ». (1) 

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
Une puissante réflexion sur le couple "liberté formelle/liberté réelle"
Fernand Tiburce FORTUNE

Raphaël Confiant nous livre, en ce début d’année, son dernier roman, «L’épopée mexicaine de Romulus Bonnaventure», dédié au grand combattant de notre langue créole, Jean Bernabé. Le titre lui-même est déjà toute une aventure, l’évocation apparente d’un long voyage vers une terre promise, magique et généreuse. Ce voyage n’est pas ordinaire, puisqu’il se développe en une épopée, c’est-à-dire que l’auteur veut nous plonger à la fois dans un monde merveilleux, picaresque, où tout peut arriver à des héros hors du commun, qui doivent aussi nous enchanter par leurs prouesses ou des exploits exceptionnels, et dans lesquels nous pourrions nous reconnaître.

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
Ti manmay la ki té rété kous kouri soley-la
Fernand Tiburce Fortuné

Ant dousin kò épi lespri kò

 

Kont fantastik, menm manniè kont moral, kont satirik épi kont lanmou, ka benyen limajinè moun péyi kréyol pas sé kont-tala wè jou dan bouden bato négriyé épi dan gran fènwè bitasion. Sé manniè palè lespri lannwit, bondjé chalviré épi falfret sa ki gran pasé’w.

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
IM MEMORIAM : Jean –Tony  DUCLOS
Fernand FORTUNE

   Jean-Tony DUCLOS, ancien directeur Général de la Caisse Générale de Sécurité Sociale de la Martinique, nous a quittés trop tôt. 

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
MÉMWÈ-MATJÉ AN RANDÉVOU MANTJÉ
de Fernand Fortuné

Mi mòso an nouvel Misié Fortuné matjé. 

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE
TI MANMAY LA KI TÉ RETÉ KOUS KOURI SOLEY
par Fernand Fortuné

Pawol douvan : Ant dousin kò épi lespri kò

    Kont fantastik, menm manniè kont moral, kont satirik épi kont lanmou, ka benyen limajinè moun péyi kréyol pas sé kont-tala wè jou dan bouden bato négriyé épi dan gran fènwè bitasion. Sé manniè palè lespri lannwit, bondjé chalviré épi falfret sa ki gran pasé’w.

   Ladjables, Papadjab, Zonbi, Lom san tet, Lantikris épi lézot soukouyan navidjé dan tet sa ki, pami nou, té ni chans pa tro konnet radjo épi pa konnet télévizion pies. Epi yo péla an sel kou ! Disparet pran yo dan fon brech mémwa pété-nou.

    Pou….mondjé mèsi ! ki Legba, papa Jézikri oben Marémen viré wè jou anba plim sé vayan matjè pawol nou an. Sé Césaire ki dékouvè « vié amadou » afritjen-an ka brilé dan fondok nou chak-la ; sé Glissant ka rélé kous kouri neg mawon-an dan bòdaj pies kann ; sé Chamoiseau ka chapé kouri dèyè dowlis-la épi Pépin « l’homme au bâton ».

   Fernand fortune, li, ka di soley « vini isi ! » Menm « Compère général soleil » -la gran matjè pawol ayisien-an yo kriyé Jacques Stephane Alexis a té bien enmen an. Pou di soley « vini isi ! », i ka sèvi lespri épi bouch, rev épi toupé an ti bolonm natif-natal an bouk bod lanmè. An viékò a dimi divinè té prévwè sa : timanmay-la né « fils du soleil » épi i ka pran pawol épi papa ki dan siel san gran moun sav. Konsa, i ka aprann bagay an jenn timanmay kon’y pa té pou konnet. Jiskatan, an jou, i désidé baré lawonn soley. Pou gadé’y pou kò’y tou sel. Lèrestan fab ekstraordinè-tala ka lové kò’y dan mayaj fraz épi mo Fernand Fortune pran tan’y trésé. Ka touvé, asiré pa pétet, matjè pawol-tala, pa ni an lo konsa mé fok ni konsa. Pawol i ka matjé ka palé ba moun tout laj é sa pa fasil a fè. Timanmay ké mervéyé, jen manmay ké entridjé, gran moun ké anmizé, viékò ké boulvèsé pas madousinay épi filozofi, komik épi dékatiyaj sikolojik ka rivé ba’w an rakontaj ka tjenbé lespri’w épi ka touché tjè’w.

  Ka touvé, ti bolonm-tala, « fils du soleil » ka mété douvan zié-nou an lo vérité nou té ké simié yo rété séré.

 Raphael Confiant, écrivain martiniquais

Transbòdaj

Isambert DURIVEAU (artiste et créoliste martiniquais)

Le bloc-notes de Fernand Tiburce FORTUNE

   Georges DESPORTES était un homme calme, sincère, réfléchi, profondément martiniquais, à la plume vraie et subtile, et le dernier ouvrage lu de lui, portait sur Glissant. Scrutateur, précis, fin analyste.
L'homme était agréable, à l'écoute. Je l'ai souvent vu, mais rencontré deux fois en tête à tête pour la préface de mon recueil de nouvelles "Pas de deux", et à mon retour des Comores -2006-Mayotte, je lui ai rendu une visite  de courtoisie, toute pleine d'amitié, de cordialité et de déférence, en sa maison haut et bas à l'angle du boulevard de Gaulle. Il était déjà fatigué. Nous avons parlé de l'ouvrage sur Glissant et il m' a affectueusent sorti du malentendu dans lequel je m'étais glissé , sur le sens de ce travail. Nous avons parlé du roman tanzanien que j'étais en train de traduire ,"Terre aride" de Elieshi Lema, paru il y a deux mois à Présence africaine. Problématiques de la traduction, rendu fidèle de l'écriture originelle etc...
On peut en juger par la préface ci-après dont il a été question plus haut.