Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Affaire CEREGMIA : pression sur la justice ? AUCUNEMENT ! Simplement l'Université des Antilles n'est plus défendue...
Jean-Laurent ALCIDE

   Je viens d'entendre au JT de Martinique la première, l'intervention du porte parole des avocats du CEREGMIA et quoique n'étant qu'un simple citoyen n'ayant pas de lien avec l'Université, je m'interroge :

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
CHLORDECONE – ANSES – LE SCANDALE DES L.M.R
Jean-Laurent Alcide

 Le.magazine Place Publique, diffusé sur Martinique 1ère le mardi 16 janvier dernier, a eu le mérite de remettre à l’ordre du jour l’abominable scandale de l’empoisonnement de la population au Chlordécone. Chacun y va de son analyse, de sa contribution médiatique voire même de sa lettre ouverte à la Ministre de la Santé dans un élan de patriotisme qui ferait sourire s’il n’y avait pas, au-delà de la question des nouvelles LMR (Limites Maximales de Résidus) fixées par les autorités étatiques, un drame humain et une hécatombe totalisant des centaines de décès par cancer de la prostate.  

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
CHLORDECONE : QUAND L’OPAM & LES OUVRIERS AGRICOLES RELANCAIENT CHRISTIAN URSULET, DIRECTEUR DE L’ARS.
Jean Laurent ALCIDE

Martinique. Dimanche 18 novembre 2007. Visite officielle de Roselyne BACHELOT, la Ministre de la Santé convie, dans les locaux de l’A.R.S, les associations écologiques impliquées dans le dossier du Chlordécone. Rencontre tout à fait impromptue. Pas de réunion préalable avec les services déconcentrés de l’Etat, aucun document de travail, ne serait-ce que l’ordre du jour. Mais, l’heure est grave. En pleine tempête médiatique après la sortie du Livre « Chronique d’un empoisonnement annoncé – Le Scandale du Chlordécone aux Antilles françaises – 1972-2002 » et les interventions du Pr Dominique BELLEPOMME, le gouvernement est mis à l’index. Il lui faut arrêter la déferlante médiatique et tenter de colmater les brèches. Bien décidées à se faire entendre, l’ASSAUPAMAR & « Pour une Ecologie Urbaine » abordent cette rencontre dominicale dans un esprit constructif.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
LA CTM A-T-ELLE UNE ADMINISTRATION ?

Oui. Faut répondre oui. Tout de suite. Pour éviter toute incompréhension. Mais, ….

Mais, si l’on en croit ce que l'on voit quand on feuillette l’agenda 2018 qui vient d'être diffusé ? NON. I pa ni.

Il y a des élus, des conseillers exécutifs, des commissions, des sisi, des sila…. avec photos et détails bien détaillés. On a aussi les plans des réseaux de bus et de tcsp des grandes villes françaises (photo). Le tcsp de Fort-de-France n’est pas dedans, lool. Il y a même les deux conseils consultatifs qui ont pourtant disparu depuis le 31 décembre 2017 tous les deux. 

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
LA CTM EST-ELLE GANGRENEE PAR DES TAUPES ET DES MAÇONS ?

Depuis plusieurs mois, on entend et on lit un peu partout que la CTM et plus particulièrement Plateau Roy serait un nid de maçons et que l’ancienne majorité auraient laissé ses « agents dormants » et ses taupes chargés de freiner, d’entraver et si possible de saboter san manman. Certains vont jusqu’à dire que cette présence diffuse mais réelle, des uns et des autres, à tous les étages de l’Hôtel de la CTM, serait une des raisons de l’incompréhension qui règne entre le public, les usagers, et la Collectivité et de la désinformation induite, relayée par certains journaleux. Comme si certains maçonnaient un mur comme pour isoler ses élus et cette administration qui se met en place, des administrés. 

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
26 MAIRES SIGNATAIRES AU PNRM : LA MANIPULATION DE MARCELLIN NADEAU

   Dimanche 3 décembre 2017. Emission Face à la 1ère. Bertrand CARUGE (Journaliste) : « Est-ce que vous faites partie des signataires, des maires qui avec Jenny DULYS… »

   Fred Michel THIRAULT (Maire LR – Saint-Esprit) : « … NON je n’ai pas signé ce document ! » 

   A question claire du journaliste de Martinique 1ère, réponse tout aussi claire du Maire de la Commune de Saint-Esprit qui affirme publiquement ne pas avoir signé ce document. 

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Facebook ou le Mur des lamentations-bis
Jean Laurent ALCIDE

   Dans la vieille ville de Jérusalem, en contrebas de la célèbre mosquée Al-Aqsa et son magnifique dôme doré, se trouve le non moins célèbre Mur des lamentations devant lequel, chaque samedi matin, des Juifs pieux viennent prier et déposer des messages écrits sur de petits bouts de papier qu'ils glissent, d'un geste discret, entre les roches après avoir caressé le monument. On ne sait pas si Dieu le Père reçoit cette foultitude de missives ou même s'il prend le temps de les lire, en tout cas, ce rituel existe depuis plus de 2.000 ans et apparemment aucun fidèle ne semble s'être découragé.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Patrimoine bâti. Témoignage du savoir faire des esclaves , nègres à talents
Jean Laurent ALCIDE

« L es esclaves détestent les sciences
et détruisent les monuments des arts;
les hommes libres les aiment et les conservent.
 » 
L'abbé Grégoire
(discours de la Convention 1794 )

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Whatsapp, Twitter, vidéo, citations, tests, Unes de magazine : les machines pour ne plus penser
Jean-Laurent ALCIDE

   Il n'est pas question de vouer aux gémonies les NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication) qui représentent une véritable révolution culturelle, plus vraie en tout cas que celles du camarade MAO : le SMS (ou texto), l'e-mail (ou courriel), l'e-book, le blog, le site-web, Google et Facebook sont des outils fort utiles dont la rapidité n'est que l'un des aspects positifs. Surtout ils répondent à de vrais besoins quoique critiquables par certains aspects. Ainsi on peut regretter que l'e-mail ait supplanté la lettre, mais d'une part, rien n'interdit de rédiger des e-mails de 4 ou 5 pages et d'autre part, vu la lenteur de la Poste et son peu de fiabilité parfois, les queues qu'on est obligé d'y faire et ses machines à affranchir trop souvent en panne, il n'y a vraiment pas avoir des regrets la concernant.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
"J'ai fait un rêve..." ou pourquoi il ne faut jamais s'assoupir devant la télé
Jean-Laurent ALCIDE

   D'habitude, je regarde assez peu la télé, surtout pas l'après-midi quand il fait chaud à damner un chrétien et à crucifier un musulman. Mais bon, des fois, ça m'arrive comme hier et paf ! Ce qui devait arriver arriva : Morphée, cette coquine, m'emporta dans ses bras suaves sans qu'à aucun moment je ne m'en rende compte.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Allez Ali, arrête ton cinéma, mon gars !
Jean-Laurent ALCIDE

   Donc si on a bien lu les dépêches d'agence ces jours derniers, tu te dis prêt à "accorder le droit au retour" dans ton pays, le Gabon, aux "Afro-descendants" autrement dit aux descendants des esclaves Noirs transportés il y a trois siècles aux Amériques. Merci, c'est super sympa de ta part ! Sauf que quand on jette, même par hasard, un œil à la télé, qu'est-ce qu'on voit ? De bien tristes images. De terribles images !

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Dis donc, Méluche, tu te prends pour qui, mec ?
Jean-Laurent ALCIDE

   T'as été 25 ans durant un bon petit apparatchik du Parti socialiste français, participant à tous les congrès fumeux dont ce parti a le secret, te faisant élire moult fois secrétaire national, et subitement, sur le tard, tu as eu une sorte d'illumination et tu t'es vu en ROBESPIERRE ou en SAINT-JUST du XXIe siècle. Fort bien ! Rien à dire. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas, dit-on. Sauf que donner des leçons au monde entier, ça va un moment, mais il vient un temps où ça commence à bien faire.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Le rejet de nos cousins caribéens n'a pas attendu Bleu Marine
Jean-Laurent ALCIDE

   Quand on lit ou écoute les cris d'orfraie poussés par certains suite aux scores réalisés par Marine LE PEN dans les dernières colonies françaises d'Amérique, on se demande si ces personnes ont la mémoire courte ou si elles refusent de regarder la réalité en face.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
LE MAIRE PPM DU CARBET S’OPPOSE CATEGORIQUEMENT AU PROJET DE PARC NATUREL MARIN
Jean-Laurent ALCIDE

Carbet. Jeudi 23 février 2017. A quelques heures des jours gras, c’est Carnaval au Conseil Municipal de la Commune. A l’ordre du jour, le projet de création du parc naturel marin de Martinique.  Jean Claude ECANVIL, maire PPM de la commune, s’oppose de manière catégorique à ce projet. Pourtant, ledit projet a été voté à l’unanimité quelques jours plus tôt, le 9 février, par l’Assemblée de Martinique où siègent 18 élus PPM et alliés. Un désaveu cinglant aux orientations du Parti qui a toujours soutenu, officiellement du moins, les projets du gouvernement socialiste et singulièrement ceux portés par la Ministre de l’Environnement, Ségolène ROYAL. 

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
L'inacceptable chantage des patrons transporteurs
Jean-Laurent ALCIDE

   Effaçons tout de suite une confusion dans l'esprit du téléspectateur martiniquais moyen, les personnes qui menacent, depuis plusieurs semaines et maintenant dans un communiqué vengeur, de bloquer la Martinique entière avec leurs camions ne sont pas des employés ou des chauffeurs, mais des patrons. On a pris l'habitude de les appeler "petits patrons" par comparaison aux Békés, mais ce sont tout de même des patrons. Leurs employés touchent le SMIC, pas eux. Chacun de leur camion coûte presque 100.000 euros et certains en possèdent deux, trois, voire cinq ou six. Il suffit d'ailleurs de voir dans quels véhicules personnels roulent ces pseudo-pauvres-petits-patrons pour mesurer leur niveau de vie : Land Cruiser, BMW dernier cri et consorts.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
L'autonomisme martiniquais ou l'art de la reculade à répétition

   La Martinique n'est pas à un paradoxe près : en effet, quand elle était une colonie (avant la loi de départementalisation/assimilation de 1946 donc), elle était...autonome. Elle et ses "sœurs" françaises d'Amérique disposaient, par exemple, de leur propre banque et de leur propre monnaie, le franc antillo-guyanais. Non seulement elle était autonome, mais, dans le même temps, étroitement reliée à la Guadeloupe et à la Guyane parce que la France avait décidé d'y installer le siège de ses principales administrations et cela depuis des lustres. D'ailleurs, le Conseil général jouissait de prérogatives au moins égales, sinon plus larges que l'actuelle CTM (Collectivité Territoriale de Martinique). La loi de 1946, rapportée à l'Assemblée nationale par le député, alors communiste, Aimé CESAIRE, a donc mis brutalement fin à l'autonomie de la Martinique (et des autres territoires qualifiés jusque-là de "vieilles colonies"). C'est si vrai que la majorité de la caste békée se montra hostile à cette loi, y voyant un danger pour son omnipotence, la "métropole" pouvant désormais fourrer davantage son nez dans les affaires martiniquaises et y étendre ses lois (Sécurité sociale, salaire minimum etc.). Mais il n'y a pas que les riches planteurs et usiniers blancs créoles à s'être opposés à ladite loi : en Guadeloupe, le député (noir) Paul VALENTINO vota contre elle, devinant qu'en dépit des importantes avancées sociales qu'elle apporterait, celle loi serait mortifère à long terme pour nos pays. Son argument principal : rien s'agissant de l'histoire et de la géographie ne pouvait justifier une telle loi.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
L'autonomisme victime de la pieuvre maçonnique
Jean-Laurent ALCIDE

    Dans notre précédent article qui traitait de l'incurie des autonomistes martiniquais qui n'ont jamais cherché à savoir comment fonctionne un état autonome (pas plus que leurs confères indépendantistes n'ont jamais cherché à savoir comment fonctionne un état indépendant), nous avions fait allusion à un certain nombres d'officines qui travaillent dans l'ombre à faire prospérer les petites et grandes affaires des uns et des autres. Parmi celles-ci, il y a bien sûr, au tout premier chef, la bien connue franc-maçonnerie laquelle n'a, on s'en doute bien, rien à voir avec la franchise (sinon elle n'opérerait pas sous le sceau du secret !) ni avec la maçonnerie, le nombre de travailleurs manuels étant infinitésimal, pour ne pas dire nul, dans ce repaire de médecins, pharmaciens, avocats, notaires ou notaires que sont les loges dédiées au "Grand Architecte de l'Univers".

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
MADININA, PARADIS DES FAUX AUTONOMISTES
Jean-Laurent ALCIDE

   Nos trois articles consacrés aux "indépendantistes" martiniquais ont pu donner à penser que nous donnions un blanc-seing aux gens de Droite et aux autonomistes. Tel n'est absolument pas le cas ! On ne peut pas traiter de tout et de tout le monde à la fois, sous peine de faire des entorses à la nécessaire clarté des idées dans ce qui, pour nous, est avant toute chose un débat d'idées.

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Indépendantistes : ni dans la rupture réelle ni dans la rupture symbolique
Jean-Laurent ALCIDE

    Nous continuons notre critique douce-amère du camp indépendantiste martiniquais ou qui se présente comme tel, depuis trois ou quatre décennies, toutes tendances confondues : nationalo-fanonistes, marxistes-léninistes, trotskystes, maoïstes, écolos-souverainistes, noiristes etc...etc... pour poser une question d'une effrayante banalité : dans quel domaine particulier ou précis, un seul de nos leader ou de nos partis indépendantistes a-t-il enclenché la moindre rupture avec le système qu'ils dénoncent comme "colonialo-impérialisto-capitaliste" ? Nous ne parlons même pas d'une rupture réelle, mais au moins, oui, au moins, au minimum si l'on préfère, d'une rupture symbolique. Des exemples de ruptures réelle ? Des exemples de ruptures symboliques ?

Le Bloc-notes de Jean-Laurent ALCIDE
Mettre fin à l'imposture du prétendu indépendantisme en Martinique
Jean-Laurent ALCIDE

   Ce qui se passe depuis un peu plus d'un an à la Martinique relève de la décantation historique, de l'élagage idéologique et de la mise à nu de la grande imposture qui règne dans le camp auto-proclamé "indépendantiste" depuis deux décennies. En effet, un observateur venu d'un pays lointain et qui se pencherait sur toutes ces années écoulées ne pourrait que constater un bouillonnement, un fourmillement d'organisations se réclamant de l'indépendance de la Martinique : nationalistes-fanonistes par ci, maoïstes par là, trotskystes par là-bas, souverainistes-noiristes plus loin etc... Bref, il y en a pour tous les goûts et tout ce beau monde se déclare soit d'extrême-gauche soit en tout cas farouchement opposé au système dit capitaliste-colonialiste-impérialiste.