Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le bloc-notes de Léandre LITAMPHA

Le bloc-notes de Léandre LITAMPHA
Léandre LITAMPHA

Ou est-ce que nous demeurons des naïfs ?

En 1946, nos députés CESAIRE et BISSOL avaient naïvement avalé le décret de départementalisation. Lorsque CESAIRE se fut rendu compte que c'était un décret d'assimilation, il opta pour l'AUTONOMIE, mais la Martinique était déjà au fond du sac de la FRANCE, difficile à faire remonter pour la démarche à l'émancipation. Nos jeunes HEROS de l'OJAM ont été classés comme voyous.

Le bloc-notes de Léandre LITAMPHA

Suite à l’information de Philippe PIED à ANTILLA, M. LITAMPHA s’est rendu à la première réunion dans la matinée du 17 août 2016 qui se déroulait dans la salle de délibération  à la mairie du VAUCLIN.

Le bloc-notes de Léandre LITAMPHA

  Mme Marie-José DONAT avait une petite entreprise de préparation et vente de poulet boucané au bord de la mer, à ciel ouvert au niveau du Marché couvert et de l'Hôpital.

Le bloc-notes de Léandre LITAMPHA
Léandre LITAMPHA

Sur Martinique 1ère  d’aujourd’hui toute la Martinique  a été informée des décisions de justices annulant les poursuites par des individus de la mise en place de la CTM.

Le bloc-notes de Léandre LITAMPHA
par Leandre Litampha

Lorsque j'étais au CE1, petit garçon de 7 ans en 1949, sur la mappemonde je voyais l'Afrique à l'est. Sur la colline où j'habitais, je la cherchais à l'est et je n'ai jamais pu la voir. Je me disais que ou bien je ne pouvais pas voir au loin ou que j'étais un con.

Après, j'ai su que la terre est ronde et que réellement ce n'était pas possible de voir ce continent noir d'ici étant, en Martinique.

Le bloc-notes de Léandre LITAMPHA
Léandre LITAMPHA

Une importante délégation d’une trentaine de Néo-Calédoniens est en séjour culturel et touristique, certains pour rencontrer leurs familles,  en Martinique pendant le mois de juin et début juillet 2016. Les membres ont été invités au départ par le maire de TRINITE, ensuite reçus et hébergés par la municipalité du GROS-MORNE dont le maire est  Gilbert COUTURIER.

Le bloc-notes de Léandre LITAMPHA
Léandre LITAMPHA

Douze adultes, hommes et femmes,  de la promotion de JORITE exercent parfois une activité professionnelle comme lui. Ils ont reçu une formation à l’IUT, encadrés par des universitaires (photos jointes).

Le bloc-notes de Léandre LITAMPHA
Léandre LITAMPHA

Avec  eux, le Lycée Schoelcher, actuellement un zombi, est devenu un cauchemar permanent et très inquiétant, un sujet d’actualité énervant. Le cancer se localise enfin dans « le cœur et cerveau » de Fort-de-France. La douleur se répand dans les membres du pays.

La Maternité de Redoute a souffert de ce cancer.

Annonces depuis hier diffusées sur les média :

1 -  Didier LAGUERRE, le maire de Fort-de-France utilise lui aussi le moratoire pour ne pas signer, ne pas accorder de permis de retouches aux établissements désignés pour le transit…

2 - Le maire de Fort-de-France se félicite, tout comme l’ancien qui avait déjà refusé de le faire,  de n’avoir pas encore fourni  le permis de démolition et de reconstruction du Lycée.

Il y aura d’autres moratoires du PPM pour empêcher le progrès en Martinique.

Questions à la population : VRAI ? (…) ou FAUX ? (…)

Martinique, le 5 juin 2016.

Léis.

Le bloc-notes de Léandre LITAMPHA
Léandre LITAMPHA

Un beau «sous-pays» où le taux de chômage est parmi les plus élevés de France, où tous les jours ceux qui ont un emploi font grèves pour des augmentations de salaire. Chacun est équipé de moyens de télécommunication et de recevoir des spots publicitaires ultra-rapides de propositions  pour aller acheter, est conseillé à ne pas gardé longtemps les produits importés de toutes natures (voir dates limites d’utilisation), où tout le monde se plaint de manque d’argent.