Accueil

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Le premier roman de l’écrivain égyptien  ALAA  EL ASWANY, un bestseller mondial.
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Le récit se développe autour de l’évolution sociétale de l’immeuble Yacoubian, construit en 1934, et qui va se transformer au fil de l’histoire contemporaine de l’Egypte.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
« Seigneur, est-ce possible, un boulevard aussi loin du soleil que le boulevard Rochechouart ? »
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Isaac  est né d’une mère libanaise, chanteuse. Il éprouve une passion quasi incestueuse pour elle. Une femme  narcissique, qui aime la gloire et plaire aux hommes, aux hommes riches car à ses yeux, « le bonheur sans argent n’existe pas ».

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Un ouvrage inédit de l’anthropologue Zora Neale HURSTON publié 60 ans après sa mort.
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

En 1927, la première anthropologue afro-américaine, Zora Neale Hurston (1), entreprend de rencontrer pour l’interroger le dernier survivant connu (2) de la dernière cargaison humaine d’un bateau négrier – le Clotilda (3). Il vit alors depuis près de soixante-dix ans en Alabama, une terre demeurée étrangère et hostile.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
« Henry CORENTHIN : un militantisme sportif et politique exemplaire. »
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Henry Corenthin est né à Port-Louis (Guadeloupe), le 21 janvier 1924. En 1938, il fait son entrée au Lycée Carnot. En classe de première, il se classe deuxième (sur le plan national) au prestigieux Concours Général. Doué pour les études, il l'est aussi pour les disciplines sportives, il excelle en athlétisme.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
« La guerre, un objet de fascination. »
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

L’ouvrage de Jean-Claude GUILLEBAUD est passionnant y compris pour les pacifistes convaincus, à condition quand même qu’ils aient la soif d’apprendre. L’auteur nous propose en effet une fresque bâtie sur l’étude érudite et l’analyse des manifestations et des représentations de la guerre.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
« Evè zòt lang sé baton, Evè mwen, pawòl sé plon ! »
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

J’ai regardé dernièrement un clip vidéo dans lequel Jocelyne Béroard chante « an limiè » avec comme invitée (featuring), Sista Tchad. Je me suis souvenue qu’il y a longtemps, j’avais rencontré cette Guadeloupéenne chanteuse de musique dancehall. Un jour, elle avait vu se produire sur une plage deux Martiniquais, qui « mettaient le feu ».

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
 TEXACO de Patrick CHAMOISEAU, PRIX GONCOURT 1992, ou la façon dont cette distinction a été perçue en France et en Martinique.
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

En 1992, l’écrivain Patrick CHAMOISEAU reçoit le PRIX GONCOURT pour un livre dense et puissant intitulé Texaco.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
« Au commencement était Maran. »              Aimé Césaire
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Le Guyanais René MARAN (1887-1960), administrateur colonial en AFRIQUE, était un. Français convaincu, assimilationniste. Mais il fut le premier fonctionnaire à avoir dénoncé les méthodes de coercition et d’exploitation des populations africaines au nom d’une prétendue civilisation.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Du bon usage de l’exil
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Entretien avec l’écrivain Emile OLLIVIER (1940-2002). Haïtien devenu citoyen canadien, il nous parlait ici de la littérature et de l’exil.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
« Journal de bord d’un négrier » Jean-Pierre PLASSE (1762)
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

L’éditeur Bernard Plasse est, de son propre aveu, «implacablement le descendant d’un négrier». Il nous propose, réécrit en français d’aujourd’hui, le carnet de bord tenu par son ancêtre Jean-Pierre Plasse.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
                 Un plat de porc aux bananes vertes : La genèse du roman racontée par André SCHWARZ-BART (1926-2006)
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Dans les années 50, André SCHWARZ-BART conçut le projet d’écrire un cycle de romans qu’il pensait intituler globalement La mulâtresse Solitude.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
« Une histoire intellectuelle de la construction et des concepts de la blancheur américaine s’avérait nécessaire. »
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Entretien avec Nell Irvin PAINTER, historienne et professeure émérite à l’Université de Princeton. Elle est l’auteure d’un essai intitulé Histoire des Blancs (Editions Max Milo, 2019)

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Nell  Irvin  PAINTER raconte l’histoire de la blanchité  aux Etats-Unis
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

La blanchité, en anglais whiteness, est l’équivalent de ce qu’on pourrait aussi appeler la condition blanche. Cette condition relève du conceptuel même si son évolution s’inscrit dans une trajectoire liée à l’histoire évènementielle.                              

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
FILLE NOIRE, PIERRE SOMBRE  de  Paule MARSHALL (1929-2019)
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Paule MARSHALL, l’auteure de Fille noire, pierre sombre, un livre écrit en 1959 et devenu un classique, est une écrivaine africaine-américaine, dont l’œuvre insiste sur l’importance de l’héritage culturel pour les individus. Le sien est à la fois africain et caribéen.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
«  Terre d’ébène » (1929) d’Albert LONDRES (1884-1932)
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

« Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. » Albert Londres

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Jacobus CAPITEIN (1717-1747) : Esclave devenu pasteur, il déclare l’esclavage conforme au christianisme.
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Jacobus CAPITEIN est né en pays fanti, actuel Ghana. En 1725, il est vendu à un négrier hollandais qui travaille pour la Compagnie des Indes Occidentales. L’enfant est offert à Jacobus Van Goch, un pasteur qui lui donne le nom de Capitein et, en 1728, l’emmène avec lui à La Haye.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Entretien avec Bertene JUMINER en 1996 et notes sur ses deux premiers romans
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Bertène JUMINER  (1927-2003) m’avait  accordé, en 1996, l’entretien suivant. Il y revenait sur les raisons de son engagement politique et littéraire et répondait, par ailleurs, à ceux qui voulaient le cataloguer comme exclusivement guadeloupéen ou guyanais.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
 (RE)LIRE André BRINK, écrivain Sud-Africain (1935-2015)
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

« Je voyage beaucoup, mais je retourne toujours en Afrique du Sud, parce que mon cœur y est », disait André Brink. Il est mort, le 6 février 2015, à bord de l’avion qui le ramenait dans son pays après avoir été fait docteur honoris causa de l’Université Catholique de Louvain, en Belgique.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Au temps des colonies, Arthur RIMBAUD
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Adolescent, Arthur Rimbaud (1854-1891) écrivit une œuvre qui devait révolutionner la poésie française à jamais et marquer d’une empreinte indélébile ce genre littéraire. Paul Claudel déclare : « C’est Arthur Rimbaud qui  m’a instruit et construit. Je lui dois tout.

Le bloc-notes de Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Jean-Antoine Amé-Noël (1769-1845). Libre de couleur, il est en Guadeloupe, un grand propriétaire de terres et d’humains réduits en esclavage.
Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES

Jean Antoine Amé-Noël, « libre de couleur » né en 1769, est un propriétaire dont l’ampleur de la fortune relève de l’exception pour un homme de sa condition si bien qu’à l’époque, elle est attribuée par la rumeur à la récupération d’or caché dans les flancs de bateaux échoués à l’Anse-à-la Barque.