Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Immigration en Guyane : la xénophobie se moque des principes
Yves-Léopold Monthieux

 Par ces temps d’élections, il est commode pour les élus de savonner la pente du populisme. L’arrivée de Marocains en Guyane se prête bien à l’expression d’une xénophobie facile et sans risque de conflit intérieur et de voisinage.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Alfred Marie-Jeanne--Miguel Laventure, les faux ennemis de toujours
Yves-Léopold Monthieux

  La Martinique politique ne s’est pas réveillée ce jeudi matin 10 juin 2021 avec l’image de Miguel Laventure représentant Alfred Marie-Jeanne à une émission organisée la veille par Martinique la 1ère.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Un autre poncif était tombé : le « SMA, armée d’occupation ».
Yves-Léopold MONTHIEUX

Au moment où en son 60ème anniversaire le Service militaire adapté (SMA) croule sous les éloges, y compris de la part de ses anciens détracteurs, il est utile de rappeler que cette institution avait subi à ses débuts le même opprobre que le BUMIDOM.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
LA CAPTATION PAR LES « SACHANTS » DU « GENOCIDE PAR SUBSTITUTION », UNE RARE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE.
Yves-Léopold Monthieux

 « Il n’y a pas de génocide par substitution », ose écrire Mme Nadia Chonville qui dit pourquoi. Dénuée du romantisme habituel qui accompagne le récit national, son argumentation est lumineuse. De la part d’une intellectuelle martiniquaise, l’affirmation est courageuse

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Pendant que le tambour se bat
Yves-Léopold MONTHIEUX

« Pendant que certains vont dans l’espace, d’autres battent le tambour ».

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Ne pas remplacer le clivage droite-gauche par le "Nou tout kapab"
Yves-Léopold Monthieux

 Les élections de la CMT sonnent peut-être le glas d’une controverse commencée depuis une trentaine d’années et relative aux rapports entre les élus de droite et de gauche. 

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Les maires à l'assaut de la CTM
Yves-Léopold Monthieux

 Au lendemain du dépôt des listes de candidatures à la Collectivité territoriale de Martinique (CTM), un phénomène saute aux yeux qui, par son ampleur, pourrait altérer la nature et la vocation de l’institution ainsi que le principe de non-cumul des mandats : la présence massive des maires en situation d’être élus.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Immigration africaine en Europe : se battre à mort… pour la vie
Yves-Léopold MONTHIEUX

Les incidents qui se déroulent en ce moment au nord du Maroc sur fond d’immigration, de pandémie sanitaire et de différend entre l’Espagne et le Maroc me conduisent à publier à nouveau une contrechronique qui avait paru dans Antilla le 13 octobre 2005.

Fort-de-France, le 18 mai 2021

Yves-Léopold Monthieux

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
C’est peut-être cela le récit national martiniquais
Yves-Léopold MONTHIEUX

Lorsque l’un des médecins qui a pratiqué l’autopsie du jeune Marie-Louise de l’affaire Chalvet m’a déclaré que « tout peuple qui se construit a besoin de mythes », je n’avais pas compris que le praticien pouvait, avec un tel aplomb, s’accommoder de la déconsidération d’un acte médical qu’il avait cosigné. Je lui avais simplement dit mon étonnement que l’histoire fût sur le point de retenir des conclusions médicales contraires aux siennes et à deux de ses confrères.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
FRED-MICHEL TIRAUT A RAISON : NOUS SOMMES DEJA DANS L’AUTONOMIE
Yves-Léopold Monthieux

 A la question d’un journaliste qui s’est étonné que pour l’élection prochaine de la CTM, le maire du St Esprit s’allie à l’autonomiste Catherine Conconne, le responsable du parti La République (LR) a répondu que la Martinique a déjà un statut d’autonomie depuis la disparition du conseil général et le remplacement du département par la collectivité territoriale.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
CTM : S’IL EST REELU A LA PRESIDENCE, MARIE-JEANNE SE DESISTERAIT-IL EN COURS DE MANDAT EN FAVEUR D’UN PROTEGE ? ABSURDE !
Yves-Léopold Monthieux

 Il ne faudrait pas se cacher derrière une querelle de mots. Lorsqu’on parle de dictateur à la Collectivité territoriale de Martinique, chacun sait de quoi on parle. On sait qu’il y a des élections et qu’un parapluie enlève à ce mot son essence.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
23 AVRIL 1848 : LIBERATION DES ESCLAVES DE CASE-PILOTE
Yves-Léopold Monthieux

 Qui ne se souvient de la Semaine sainte telle qu’elle fut pratiquée, notamment le jeudi saint, le vendredi saint et le samedi gloria ? Les cloches des églises faisaient relâche jusqu’au samedi tandis que les croix, statues et images étaient voilées.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
AFFAIRE CHALVET : CONFESSION DU CURE DE LA PAROISSE (ANTILLA FEVRIER 2004).
Yves-Léopold Monthieux

 Suite à ma tribune parue ici « …1848, 3 mythes pour une République », des lecteurs de MONTRAYKREYOL m’ont invité à publier le texte de l’interview du curé du Lorrain qui avait été un témoin privilégié des évènements qui se sont déroulés au Lorrain et ont conduit à la mort de Rénor HILMANY, le 14 février 1974.  

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
1848, année de l'abolition : Schoelcher, Bissette et le 22 mai, trois mythes pour une République
Yves-Léopold Monthieux

 Je n’oublierai pas la phrase de l’un des médecins qui ont rédigé le rapport d’autopsie de la seconde victime de février 1974, le jeune ouvrier en bâtiment Georges Marie-Louise.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
« Fusillade » du Lamentin : une autre histoire à côté de l’Histoire.
Yves-Léopold MONTHIEUX

Quel historien martiniquais, nourri au marxisme ou non, s’est donné le mal de faire des recherches et d’aider à écrire une histoire neutre dans l’affaire de mars 1961 au Lamentin ?

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
L’HISTOIRE A CÔTE DE L’HISTOIRE CONTINUE DE S’ECRIRE
Yves-Léopold MONTHIEUX

L'absence d'historiens martiniquais dans le débat sur le pavillon des 4 serpents n'est pas anodine. Ils refusent généralement d'entrer dans ce genre de débats épidermiques où tout est dit au premier degré, écrit d'avance par les idéologues et que la moindre tentative d'apporter un codicille de rectification les fait vouer aux gémonies. Sachant que leur parole est de peu de valeur par rapport à celle des idéologues et que le dernier ignare peut les contredire, ils préfèrent se taire.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
L'économie, talon d'Achille des départements d'outre-mer
Yves-Léopold MONTHIEUX

(Suite de « Département d’Outre-Mer : la plasticité d’un statut de 75 ans »).

Il n’est pas besoin de zèle particulier ni de vocabulaire fleuri pour reconnaître les performances d’une institution qui, tout au long de ses 75 années d’existence, a su intégrer en son sein moult changements dont la plupart ont été considérés par les évolutionnistes comme des progrès : la déconcentration, la décentralisation, l’assemblée unique, la collectivité territoriale... Sa longévité dépasse la durée des deux constitutions des IVème et Vème Républiques réunies. L’étude du droit public ne saurait se désintéresser des riches enseignements du système départemental en Outre-Mer : son contenu, son évolution, son histoire. Ce cas d’école dont les contempteurs s’horrifie à sa seule évocation aura de l’intérêt même après sa disparition.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Département d’Outre-Mer : la plasticité d’un statut de 75 ans
Yves-Léopold MONTHIEUX

Alors que les résultats de l’assimilation sont dévorés à pleine dents dans un consensus à peine écorné, un soin jaloux est apporté à effacer son symbole, le département, comme pour faire juste un écart à la phrase de Musset : « peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ». En l’occurrence il s’agissait carrément de jeter le flacon-image, ce qui fut fait après la consultation de 2010 par le remplacement du vocable « département » par « collectivité territoriale ». En effet, dans ce pays où les commémorations et célébrations annuelles se bousculent, c’est toujours avec une gêne non dissimulée qu’est évoquée la date de création du département d’Outre-Mer.

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
ELECTIONS DE LA CTM : PRIORITE A L’AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE
Yves-Léopold MONTHIEUX

Dès 1975, après avoir écouté un ami exprimer ses doutes quant aux possibilités de développement de la Martinique et m’inspirant d’un mot de Paul Valéry (1931), il m’était venu l’idée d’intituler une tribune : « Le temps de la Martinique finie commence ? ». N’est-on pas en effet arrivé en Martinique au bout de quelque chose qui devrait nous ramener à l’essentiel ?

Le bloc-notes d'Yves-Léopold MONTHIEUX
Entre la civilisation de gauche et le pouvoir de droite, quelle France ?
Yves-Léopold MONTHIEUX

  Le pouvoir : le gouvernement et les élus de la majorité. Droite et extrême-droite sont la majorité exprimée dans les urnes. Une élection législative à la proportionnelle donnerait au RN au moins une centaine de députés de plus. Aujourd’hui ils ne peuvent même pas constituer un groupe au parlement.