Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Moris

Moris
A l’île Maurice, hommage aux «hill coolies» ou Dhangars
En ce 2 novembre, célébrant l'arrivée des engagés dans l'île
Khal Torabully

Pour la mémoire non tachée d’indignité des 36 premiers engagés (30 hommes, 6 femmes)  venus à Maurice sur l’Atlas le 2 novembre. Callachaund, Dhookun, Bhomarah, Bhoodoo, Champah… Ils avaient signé (de leur pouce ou d’un X) un contrat d’engagement  avec George Charles Arbuthnot le 10 septembre 1834, pour une durée de 5 ans au-delà des mers. Le contrat était rédigé en Bengali. On les appelait les coolies des collines ou Dhangars. C’est le premier document juridique lançant la Grande Expérience ou coolie trade, attestant, sans réfutation possible, de la prévalence du terme coolie (kuli signifiant salarié, ce qui doit désamorcer la honte ou stigmate que d’aucuns semblent attacher à ce mot noble pour l’extirper de l’Histoire à des fins contestables ) en amont de l’engagisme, devant par la suite donner l’appellation coolie (et non girmit ou indentured ou aapravasi) trade à cette migration contractuelle qui alla bouleverser l’anthropologie culturelle de nombreux pays dans le monde. Je pense à ces pionniers, ces «hill coolies» ou Dhangars, qui allaient amorcer l’arrivée des 455,000 engagés à Maurice, entre 1835 et 1910. A eux, à elles, je dédie cette prose «brisée des brisants»… C’est pour eux que j’écris depuis 1989 à ce jour, en voyageant vers leur potentiel d’humanisme sans limite.

Moris
Un surdoué mauricien de 11 ans a compris que seule la science importe...

   Alors que les intellectuels des pays du sud se complaisent dans de grands discours postcoloniaux, décoloniaux, panafricanistes, noiristes etc..., tout un bla-bla-bla qui n'émeut aucunement l'Occident impérialiste, alors que les masses populaires des pays du sud se complaisent dans le sport, la musique, la mode etc..., choses qui amusent les Occidentaux, les Asiatiques (Chine, Japon, Corée du sud, Singapour etc.) ont depuis longtemps compris que seule la science et la technologie peuvent permettre aux pays dits sous-développés de contrer la domination des pays du Nord.

   A l'île Maurice, comme on peut le voir dans la vidéo ci-après, un jeune garçon mauricien l'a compris...

Moris
Misyon Garson
par Lindsey Collen

Lakaz bann la kriye li Garson. E sa nom la agas li.Fek gayn rezilta HSC. Garson so mama donn li enn komisyon pu li al serse kot so Chacha dan Lenor.

Moris
Listorik lintrodiksion Kreol Morisien dan lekol
 
            2013            
  • 21 Fevriye 2013:  
Lansman liv Std 2 Kreol Morisien: Ki pase la? Bann lavantir Vanessa ek Leo par Minis ledikasion Dr. V. Bunwaree a lokazion zourne internasional lang maternel.
Anmemtan, Minis Bunwaree finn lans enn DVD ki regroup enn seri sketch ki bann Profeser Kreol Morisien dan premie batch ki ti forme an 2011 ti fer pandan zot formasion.

 

Moris
Première à Maurice: Anita Paraduth accouche à 62 ans

Une grande première a Maurice. Anita Padaruth a réussi à avoir son enfant après 35 ans de vaines tentatives. Aujourd’hui à l’age de 62 ans, Anita est comblée. Elle a réussi et en même temps, elle établit une première à Maurice. Elle devient la première femme à accoucher a cet âge et elle se porte très bien.

Moris
QUEL AVENIR POUR LE KREOL MORISIEN DANS VOS ECOLES ?
Lettre ouverte aux responsables de l’éducation catholique
Par Professor Arnaud Carpooran, OSK

Mesdames et messieurs les responsables de l’éducation catholique,

C’est au nom de plusieurs dizaines de parents dont les enfants se sont inscrits dans les cours de créole en primaire dans vos écoles ces dernières années et qui, ne sachant pas trop vers qui se tourner, se sont adressés à moi pour que j’intervienne en leur nom et vous faire part de leur désarroi et leur profonde déception d’avoir appris que sur les 18 collèges tombant sous votre tutelle, seuls cinq ont l’intention d’offrir le créole à compter de janvier 2018. Il s’agit nommément de : (1) le collège St-Esprit de Rivière-Noire; (2) le collège Père Laval de Ste-Croix; (3) le collège Notre Dame de Curepipe et (4) les collèges St-Mary’s (Petite Rivière et Rose-Hill respectivement).

Moris
CHRISTINA CHAN MEETOO : “50 YEARS AFTER INDEPENDENCE - OUR NATIONAL IDENTITY IS STILL AN UNFINISHED BUSINESS”

Christina Chan Meetoo is Senior Lecturer in Communication and Media at the University of Mauritius. She recently organised a public conference on the forthcoming 50th Independence anniversary of Mauritius at the university. News on Sunday took the opportunity to talk to her on the road covered since; the progress achieved and whether people have really understood the meaning of independence and the necessity to live up to the ideals of the freedom fighters when they put forward the idea of unity in diversity and the one people one nation motto.

Moris
L’île Maurice accueille le centenaire de l’abolition de l’engagisme

La semaine prochaine, le 17 au 20 août, notre île sera la capitale mondiale des commémorations marquant le centenaire de l’abolition de l’engagisme et les soixante-dix ans de l’indépendance de l’Inde. Etalés sur trois jours, les événements patronnés par le Conseil Indien de Coopération Internationale et organisés par le GOPIO International et la Fondation Girmitya (ou engagés) honoreront la mémoire des travailleurs indiens et s’ouvriront sur la portée symbolique, anthropologique, culturelle et les visions créatives nées de cette page de l’Histoire contemporaine.

Moris
EILEEN LOHKA REPARE LA MEMOIRE DES FEMMES

Choquée qu’aucun livre n’ait porté sur les femmes de l’Isle de France jusqu’ici, Eileen Lohka est allée glaner dans la littérature, les livres d’histoire et les archives privées et publiques, toute trace féminine qui pourrait aider à réfléchir sur la destinée et le rôle des femmes à l’époque. La femme cette inconnue, ou Isle de France terre des hommes est le fruit de ce travail, paru dans la collection Essais et critiques littéraires de L’Atelier. Cette restitution que l’auteure a nourrie de son bureau à Calgary et de ses voyages au pays natal, montre une histoire « ajourée, en creux et tout en ellipse » ! Tant et si bien qu’il serait équitable de rétablir par la fiction ce que l’histoire et les documents ont tu, pour redonner consistance à cette contribution féminine. C’est pourquoi après l’analyse d’une sélection de traces d’existence, l’auteure propose aussi une incursion dans la fiction…

Moris
Suite à la chronique de Nathacha Appanah… : REFLEXE CORPORATISTE ET DEFERLEMENT DE HAINE !

Ne peut-on rien dire dans ce pays sans se faire lyncher sur la place publique ? Surtout lorsqu’on pointe du doigt le «culte de la performance», la «rat race», l’élitisme… ? Ou les privilèges des nantis ?

De l’excellence, nous dit-on ? Mais à quel prix pour les pauvres contribuables du pays, pour la communauté mauricienne dans son ensemble, toutes classes sociales confondues ?

Moris
IL PARCOURT LES QUATRE COINS DU MONDE A LA RECHERCHE DES MEMBRES DE SA FAMILLE

Tout a commencé il y a vingt ans lorsque Clancy Philippe, aujourd’hui âgé de 67 ans, lance le site web Mauritius Australia Connection . Son objectif premier est de connecter les Mauriciens vivant en Australie. «Peu à peu, le site web a permis aux Mauriciens à travers le monde de se connecter, y compris les membres de la famille Aliphon de par le monde, qui me demandaient si on était parenté. Voilà comment, en 1995, l’idée m’est venue de retracer la famille de ma mère, les Aliphon», indique cet ingénieur civil qui vit à Melbourne, en Australie, depuis 22 ans.

Moris
Professeur Arnaud Carpooran: «Le gouvernement a compris que je suis devenu un symbole»

Arnaud Carpooran, le nouveau doyen de la faculté des sciences sociales et humaines à l’université de Maurice (UoM) a accordé un entretien à «l’express», mercredi, sur le perron de l’église de Sainte-Croix. Sa nomination venait d’être officialisée. Ce n’est pas pour autant que celui qui jusqu’à peu, a vu son poste lui glisser entre les doigts, ne dit pas quasiment tout. Et tout haut.

Moris
CHAGOS: LA RESOLUTION DE MAURICE ADOPTEE AUX NATIONS UNIES

Victoire pour Maurice à l’Assemblée générale des Nations unies à New York ce jeudi 22 juin 2017. La résolution qu’elle a présentée sur le dossier Chagos a été adoptée par 94 votes en faveur, 15 votes contre et 65 abstentions. 

Moris
INAYAT RAMJEAN: «UN VILLAGE CREOLE POUR FAVORISER LE TOURISME CULTUREL ET VALORISER L’HISTOIRE»

Récipiendaire du Prix d’excellence du développement des affaires 2016, Inayat Ramjean jette un regard sur le tourisme mauricien et ses contraintes. Il analyse les stratégies à élaborer localement.

Moris
L’ILE MAURICE ETAIT UN CONTINENT, JUSQU’A CE QU’A LA SEPARATION DE L’INDE ET DE MADAGASCAR
http://blogdemadagascar.com/

A l’école, on vous a sûrement déjà appris qu’autrefois, notre planète n’avait qu’un seul continent appelé Gondwana, il y a 200 millions d’années. Mais dans le temps, ce supercontinent s’est brisé pour former la carte du monde que nous connaissons aujourd’hui.

Moris
DÉPART DU PMSD DU GOUVERNEMENT : XAVIER-LUC DUVAL SOUHAITE UNE «OPPOSITION UNIE»
http://defimedia.info/

«Aujourd’hui, mon rôle c’est d’être celui qui sera avec les députés de l’Opposition pour mener une Opposition unie et très très nécessaire pour l’île Maurice.» Première déclaration du leader PMSD Xavier-Luc Duval après la démission en bloc des ministres et députés PMSD du gouvernement.

Moris
FESTIVAL PORLWI BY LIGHT
http://news.voyage-ile-maurice.info/

La deuxième édition du festival Porlwi by Light à l’île Maurice fait le plein de visiteurs au coeur de la capitale mauricienne

Moris
LE PREMIER PRIX FEMINA DES LYCEENS ATTRIBUE A NATHACHA APPANAH
http://www.ouest-france.fr/

Le premier prix Femina des lycéens a été attribué mercredi à Rouen à Nathacha Appanah pour « Tropique de la violence » (Gallimard).

Moris
TRUMP ET LE CHAMP DU SIGNE
Par Khal Torabully http://www.lemauricien.com/

J’ai suivi de près, comme beaucoup, la campagne présidentielle américaine, que d’aucuns présentaient, pour aller vite, comme un choix entre la peste et le choléra. Nombreux sont ceux qui y ont vu le retour des flammes des faits et gestes de l’establishment empêtré dans ses propres contradictions et dérives. Et, il est aisé de relier le triomphe de Trump au décrochage grandissant entre les peuples et les élites, notamment au Brexit (aujourd’hui même en Californie on parle de Calexit), où on a converti le référendum sur l’adhésion à l’UE en vote de protestation anti-réfugiés/migrants, et au référendum « raté » de la Colombie. Avant les élections, je disais que je voyais Trump battre Hillary Clinton, tant les démocrates ont fait le mauvais choix de candidat(e). Lecture…

Moris
Portrait de l’intellectuel colonisé
Umar Timol

L’intellectuel colonisé est une créature de l’Empire. Ainsi il a fait de brillantes études dans une de ses grandes universités. Il a été un étudiant modèle et il maîtrise parfaitement les savoirs qu’on lui a inculqués. Sa maîtrise est d’ailleurs telle qu’elle parvient à épater les interlocuteurs de l’Empire. Ils sont surpris par son éloquence et sa faculté à dompter la langue dominante, faculté qui est de loin supérieure à celle des autochtones. Il n’a le plus souvent aucun accent et il sait démêler toutes les nuances de la langue. Il ne le s’avouera jamais mais il éprouve une réelle satisfaction quand ses confrères, les intellectuels de l’Empire, reconnaissent son talent. Et rien n’est plus agréable que d’accéder à la légitimité aux yeux de ceux qui, depuis toujours, le fascinent. Il est ainsi ravi quand on lui dit que ‘vous parlez notre langue merveilleusement bien’ ou encore ‘vous êtes l’un des nôtres’. Il a toujours désiré cette reconnaissance, elle lui démontre, de façon incontestable, qu’il est quelqu’un.