Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Nich pédagojik

Nich pédagojik
LE C.A.P.E.S DE CREOLE : ARRIERE-PLAN HISTORIQUE, SOCIOLOGIQUE ET POLITIQUE, STRATEGIES ET ENJEUX
par Jean Bernabé et Raphaël Confiant, membres du GEREC-F

Au terme de la circulaire Savary de 1982 sur l’enseignement des langues régionales, la pénétration du créole dans les écoles des départements d’Outre-Mer[1] cessait d’être illégale[2]. De fait, très vite, dès 1984, des expériences étaient mises en respectivement aux collèges de Capesterre-Belle-Eau (Guadeloupe) et de Basse-Pointe (Martinique). Pourtant, le créole n’ayant jamais été listé dans la loi Deixonne (1951) ne bénéficiait pas du statut explicite de langue régionale de la République Française. On peut donc penser que c’est par effet de système (les D.O.M. étant devenus des régions de France, au sens administratif défini par la loi de décentralisation de 1982) que le créole a été considéré de facto comme une langue régionale. Alors que la signature par l’Etat français de la charte européenne des langues minoritaires a été déclarée anticonstitutionnelle, le créole, par décret en date du 09 février 2001, s’est pourtant vu attribuer un C.A.P.E.S dont le premier concours se déroulera les 5 et 6 mars 2002.




[1] À savoir la Guadeloupe, la Guyane, La Martinique et la Réunion

[2] de nombreuse mesures disciplinaires plus ou moins lourdes ont été prises à l’encontre d’enseignants du primaire ou du secondaire utilisant le créole dans leurs cours. Seule l ‘université, en raison de son statut des  cultures échappait à une telle répression.

 

Nich pédagojik
SHLOMO SAND : « QUAND JE LIS FINKIELKRAUT OU ZEMMOUR, LEUR LECTURE DE L’HISTOIRE, JE SUIS EFFRAYE »
Entretien réalisé par Pierre Barbancey http://www.humanite.fr/

Professeur honoraire d’histoire contemporaine à l’université de Tel-Aviv, Shlomo Sand ne cesse d’interroger l’Histoire. C’est la fonction même de cette discipline, qu’il dénonce. Pour lui, l’Histoire a servi à la création d’un récit national, utile aux élites. Un mythe chaud qui n’aurait plus lieu d’être et qui empêche toute avancée ; comme en Israël où il fait croire que Hébron ou Jérusalem sont la patrie des juifs.

Tel-Aviv (Israël), envoyé spécial.

Nich pédagojik
EDGAR MORIN : « TOUT ESPOIR D’HUMANISER L’EUROPE S’EFFONDRE »
par Julien Le Gros http://the-dissident.eu/

C’est un jeune homme de 94 ans qui tweete ses humeurs sur l’actualité. Loin de s’endormir sur ses lauriers de directeur de recherche au CNRS et de « docteur honoris causa » de plusieurs universités, Edgar Morin développe une pensée non orthodoxe… En témoigne son soutien aux expériences de gauche radicale Syriza et Podemos, vilipendées par certains de ses confrères, mais aussi son regard sur l’Europe, les conflits au Moyen-Orient ou le multiculturalisme. Entretien.

Nich pédagojik
UNE LANGUE VIEILLE DE 65 000 ANS DISPARAIT AVEC SA DERNIERE LOCUTRICE

Une langue vieille de 65 000 ans disparait avec sa dernière locutrice, Boa Senior, considérée comme la mère de l’Afrique et l’ancêtre de l’humanité.

Wikistrike tenait à rendre un hommage, rempli du plus profond amour et du plus noble respect, à Boa Senior, une femme vénérable de 85 ans, décédée dans l’indifférence générale le 4 février 2010,  qui était la dernière locutrice de la langue BO, une langue âgée de 65 000 ans. La culture des îles Andaman, situées dans l’océan Indien, à laquelle appartenait Boa Senior est la plus vieille culture de l’humanité, remontant à la nuit des temps, bien plus ancienne encore que la culture des Aborigènes d’Australie qui remonte quant à elle à 40 000 ans. C’est tout simplement, en plus d’un trésor culturel et linguistique inestimable perdu à jamais, la doyenne de l’humanité qui s’en va, notre mère à tous.

Nich pédagojik
AU COEUR DES SERVICES SPECIAUX LA MENACE ISLAMISTE : FAUSSES PISTES ET VRAIS DANGERS
A propos du livre d'Alain CHOUET
par Bruno OLLIVIER

Quel rapport entre les sciences de l'information et de la communication et le travail des Services spéciaux français regroupés dans la DGSE, vulgairement et bien rapidement appelés services de renseignement ?

Nich pédagojik
DU MONDE AU MONDE
de Claude Coste, Recherches & Travaux
Nich pédagojik
"MARX N’A JAMAIS ÉTÉ AUSSI UTILE"
Samir Amin
Nich pédagojik
DÉTERRITORIALISATION DES LANGUES
Nich pédagojik
ARE THEY DYING? THE CASE OF SOME FRENCH-LEXIFIER CREOLES
Jo-Anne Ferreira and David Holbrook (UWI, St. Augustine /SIL International)
Nich pédagojik
LE CODE NOIR ESPAGNOL
Nich pédagojik
TRADUCTION EN CREOLE  DU CAHIER D’UN RETOUR AU PAYS NATAL D’AIME CESAIRE PAR RAPHAËL CONFIANT

Nan finisman wouvè-jou a…

Chapé kò’w, man té ka di’y, djel kolbòkò ki ou yé, djel fimel-bef, chapé kò’w, man hay sousèkè lalwa ek jannton lespérans. Chapé kò’w sakré vié kalté tjenbwa, pinez ti zibié. Epi man té ka tounen kò-mwen anlè paradi éti li ek konpè’y té ped bon kalté ped, nofwap pasé fidji an fanm ka bay baboul, ek lè ou gadé, flitijay an katjil ki pa jenmen avanni ka ba mwen balansin, man té ka swen van-an, man té ka démaré sé zonbi-a ek man té ka tann ka monté lot bò chinpontonng-lan, an lavalas toutwel ek tref savann ki man toujou ka chayé nan fonn-tjè mwen a wotè alanvè ventjem chanmot sé kay pi hototo a ek pou sa pwan pokosion kont djokté ka dégrennen sé labadijou-a, la éti an model soley lavilérien ka balvènen lannuit kon lajounen.

Nich pédagojik
LES MOTS DE GENO
Fulbe, Couchites, Nilotes et Égyptiens anciens
Nich pédagojik
TRANSCULTURATIONS AFRICAINES : LES MARASSAS ET LE MABELO
Nich pédagojik
IDENTITÉ, ALTÉRITÉ, PAYSAGE : QUESTIONS DE TRADUCTION
Par Riccardo PINERI, Université Paul-Valéry, Montpellier III
Nich pédagojik
CARNET DE BAL
Petite suite à une Archéologie linguistique de la danse en Afrique
Nich pédagojik
RÉSISTANCES AFRICAINES SUR LA CÔTE D’ANGOLE AU XVIIIe SIÈCLE
par Alain ANSELIN
Nich pédagojik
CREPUSCULE DE LA NEGRITUDE
Nich pédagojik
LES CONTINUA CREOLES, LINGUISTIQUES, ET LANGAGIERS
Par Salikoko S. Mufwene